PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner Angestellte Schweiz / Employés Suisse

04.12.2020 – 13:18

Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Encore de nouvelles suppressions de postes chez GE
La tactique du salami chez General Electric se poursuit

Berne/Zurich/Olten, le 4 décembre 2020 (ots)

Encore de nouvelles suppressions de postes chez GE

La tactique du salami chez General Electric se poursuit

General Electric (GE) a annoncé aujourd'hui sa énième réduction de postes en peu de temps. Seraient concernés jusqu'à 83 emplois dans la division Steam Power et chez la filiale FieldCore. La manière de faire de GE consistant à annoncer de nouveaux licenciements collectifs à un rythme mensuel est irrespectueuse de son personnel. Les employé-e-s, les commissions du personnel et les organisations d'employé-e-s s'opposent également à ces suppressions de postes.

Alors que les processus de consultation sur les suppressions de postes prévues chez GE Grid (562 emplois à Oberentfelden) et GE Gas (84 emplois à Baden) sont toujours en cours, tombe un nouveau coup de massue: GE veut encore supprimer jusqu'à 83 emplois. Cette fois-ci dans la division Steam Power et dans la filiale FieldCore. Au total, 380 personnes travaillent dans ces deux unités.

Les employés ripostent

Les représentant-e-s du personnel et les associations d'employé-e-s Unia, Syna, ES et SSEC exigent que GE mette fin à sa tactique du salami visant à réduire progressivement les postes sur le dos des employé-e-s. Ils s'engageront dans la consultation pour le maintien de l'emploi.

L'année dernière déjà, les employé-e-s de GE et la population ont demandé dans une pétition l'arrêt définitif des suppressions de postes en cours et de travailler à un avenir sûr et stable pour les employé-e-s de GE en Suisse. Le 15 octobre 2020, quelque 300 employé-e-s ont également manifesté contre les suppressions prévues à Oberentfelden. Cela montre que les employés de GE ne sont plus prêts à accepter de tels affronts.

Mettre fin à la destruction des emplois

Depuis 2016, GE fait la une des journaux pratiquement chaque année avec des plans de réduction d'effectifs importants. Il semble que l'entreprise n'ait qu'une seule réponse aux difficultés : réduire ses effectifs. Les approches alternatives et constructives dans une logique industrielle n'ont pas été sérieusement envisagées par la direction dans le passé. Cela doit changer ! Des milliers d'emplois industriels ont déjà été détruits. Les associations d'employé-e-s demandent de mettre un terme immédiat aux démantèlements. La destruction délibérée d'emplois doit cesser immédiatement. GE doit expliquer de manière transparente comment la production existante en Suisse sera maintenue à long terme.

Contact:

Thomas Bauer, président de la représentation du personnel GE, 079 332 73 22 (allemand, anglais)
Julia Byrne, représentation du personnel FieldCore, 079 456 88 42 (allemand, anglais)
Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43
Manuel Wyss, responsable suppl. du secteur Industrie Unia, 079 580 50 24
Diego Frieden, secrétaire central Industrie Syna, 076 478 20 05
Claudia Agnolazza, communication Société des employés de commerce, 041 283 45 13

Plus de actualités: Angestellte Schweiz / Employés Suisse
Plus de actualités: Angestellte Schweiz / Employés Suisse