Bundesamt für Strassen ASTRA

Groupe de coordination concernant l'introduction d’un péage routier pour les poids lourds

      Berne (ots) - Un groupe de coordination placé sous l’égide de
l’Office fédéral des routes (OFROU) va suivre de près l’introduction
du péage poids lourds allemand et proposera au besoin des mesures
pour lutter contre les perturbations qui toucheront la zone
frontalière suisse. Mis en place aujourd’hui, cet organe se compose
de représentants de la Confé-dération, d’une partie des cantons
concernés et de divers services de l’administration allemande. Cette
taxe, qui entrera en vigueur le 1er septembre 2003, constitue un
premier pas important vers une prise en compte internationale
harmonisée des coûts de la route selon le principe de causalité.

    Le groupe en question a été créé suite à la première information officielle donnée ce mercredi 9 juillet par l’entreprise « Toll collect », mandatée par l’Allemagne, aux autorités suisses et à d’autres milieux intéressés concernant l’application générale d’un péage routier pour les poids lourds. On ne connaît pas encore les détails de l’équipement technique des postes frontière et les principes du fonctionnement des installations. Vu le peu de temps qui reste jusqu’à l’introduction de cette taxe, la Suisse va s’efforcer de développer des scénarios et des mesures permettant de venir à bout des perturbations que le trafic subira aux abords des points de per-ception dans les zones limitrophes des deux pays. A cet égard, notre pays profitera des expé-riences concluantes qu’il a faites lors de l’instauration de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP). Quant au groupe de coordination, il se compose de repré-sentants de l’OFROU, de l’Administration fédérale des douanes (AFD), de plusieurs cantons touchés et de certains services allemands.

    La collaboration intense mise en place vise à permettre aux chauffeurs, dès le 1er septembre prochain, de passer la frontière dans les meilleures conditions possibles et d’éviter les files d’attente ralentissant le trafic transfrontalier.



Plus de communiques: Bundesamt für Strassen ASTRA

Ces informations peuvent également vous intéresser: