Tous Actualités
Suivre
Abonner PwC Schweiz

11.05.2020 – 10:09

PwC Schweiz

Tirer parti de la crise et préparer le modèle de réussite suisse pour l'avenir

« Exposé de thèses COVID-19 »

Tirer parti de la crise et préparer le modèle de réussite suisse pour l’avenir

- PwC Suisse a élaboré un exposé de thèses qui présente des mesures susceptibles d’aider la Suisse, en tant qu’État et en tant qu’économie, à sortir renforcée de la crise actuelle. Par ce biais, PwC Suisse souhaite donner une nouvelle impulsion au débat actuel en l’orientant vers les opportunités à long terme qui s’offrent à la Suisse, plutôt que sur les mesures de déconfinement immédiates.
- La Suisse a pu agir dans une position de force pendant la crise grâce à son modèle de réussite, mais quelques faiblesses ont aussi été révélées à la même occasion. Elle peut maintenant tirer parti de la dynamique pour préparer le modèle de réussite suisse pour l’avenir et le renforcer avant les crises futures. 
- En raison de son système politique, de son fédéralisme marqué qui va de pair avec le principe de subsidiarité, de son ordre économique libéral, de ses relations diplomatiques robustes, de sa capacité d’innovation et enfin de l’esprit d’entreprise de ses citoyens, la Suisse offre des conditions-cadre particulièrement favorables qu’il s’agit maintenant d’exploiter. 

Les sept thèses suivantes (accompagnées d’un résumé des considérations) exposent les mesures qui peuvent permettre à la Suisse, en tant qu’État et en tant qu’économie, de sortir renforcée de la crise actuelle. L’exposé de thèses peut être téléchargé ici dans son intégralité.

1. Profiter de l’impulsion de la numérisation et promouvoir de nouveaux modèles de travail et le développement de la pratique administrative à l’heure numérique

Les expériences tirées de la crise du coronavirus ont souligné le besoin impératif d’une transformation numérique et de nouveaux modèles de travail. La crise a également montré à quel point l’administration suisse est vulnérable quand elle ne peut plus collaborer physiquement. Les institutions politiques doivent profiter de cette dynamique pour accélérer encore plus la transformation numérique aux trois niveaux de l’État afin d’être mieux équipées pour affronter la prochaine crise, mais aussi pour rendre le système de l’État au sens large plus efficace, intelligent, innovant et axé sur les besoins (p. ex. poursuite du développement d’interfaces numériques entre les entreprises et l’administration pour les impôts directs, comptes de citoyens numériques, possibilités de participation numérique).

2. Encourager la collaboration internationale pour résoudre des problèmes communs

La crise actuelle a mis en évidence la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement internationales. Étant un pays exportateur, la Suisse dépend fortement de voies commerciales opérationnelles et de la collaboration internationale. Elle dispose d’un excellent réseau diplomatique et de fortes relations et conventions commerciales : en conjonction avec son économie à orientation internationale et ses relations, la Suisse doit exploiter cette position afin d’adapter les conventions internationales et rendre les chaînes d’approvisionnement plus robustes et redondantes.

3. Renforcer le pôle d’innovation suisse et consolider son avance

L’économie suisse se caractérise par une énorme capacité d’innovation. Les coûteuses mesures de soutien du commerce et de la production nationaux et de protection sociale obligeront nos voisins européens à limiter leurs dépenses de recherche et développement pendant une longue durée. Cela offre à la Suisse une précieuse opportunité de consolider son avance dans les domaines clés grâce à la promotion ciblée avec les instruments existants ou par de nouveaux moyens.

4. Utiliser le développement durable comme un facteur de succès et promouvoir la transformation de l’économie

Il y a fort à craindre que certains pays assouplissent leurs règles de protection de l’environnement pour stimuler l’économie à court terme. Dans ce contexte, la Suisse peut, grâce à cette numérisation accélérée et à ses universités et entreprises innovantes, se positionner comme pionnière dans le domaine de la transformation durable de l’économie et des modèles de travail novateurs et renforcer son attrait comme pôle de travail, de vie, d’économie et de tourisme.

5. Renforcer la résilience de l’infrastructure critique et évaluer le besoin en matière de souveraineté numérique

Il n’y a pas eu de panne majeure de l’infrastructure suisse. Il convient de renforcer les efforts nationaux en matière de cybersécurité pour parer les attaques éventuelles sur une grande échelle. Il est aussi grand temps de lancer un débat entre les entreprises, la recherche et le monde politique sur une interprétation de la « souveraineté numérique » qui soit sensée pour la Suisse. En développant systématiquement ses propres capacités de défense et compétences technologiques, la Suisse peut garantir la sécurité des informations sensibles et sa souveraineté numérique.

6. Développer des scénarios transparents de planification pour les situations de crise futures

Un outil clé pour gérer les crises futures de manière appropriée est le développement continu de scénarios de planification. Plus les dangers concrets et les tendances potentiellement problématiques dans le domaine de la santé ou de la sécurité peuvent être identifiés tôt, plus on peut introduire des mesures efficaces tôt et éviter les pires répercussions. La situation sécuritaire internationale ne s’améliorera pas fortement à court terme dans les domaines politiques, économiques et sanitaires. La Suisse doit s’équiper pour faire face à la situation sécuritaire dans différents domaines avec des scénarios adaptés à d’éventuelles crises et développer les structures correspondantes.

7. Réfléchir aux forces et préparer le modèle de réussite suisse pour l’avenir

La crise a montré que la collaboration des acteurs pouvait être améliorée dans certains domaines. Si nous pallions les faiblesses identifiées et renforçons les forces avérées, nous pourrons relever les défis futurs, qu’ils concernent notre système de prévoyance, la transition énergétique, le financement du secteur de la santé ou les relations avec l’Union européenne et la communauté internationale.

Share

Vous pouvez également trouver nos communiqués de presse sur www.pwc.ch/presse ou www.twitter.com/PwC_Suisse et www.linkedin.com/company/pwc_switzerland.

À propos de PwC

PwC œuvre à développer la confiance dans la société et à résoudre des problèmes importants. Notre réseau d’entreprises est implanté dans 157 pays et emploie plus de 276 000 collaborateurs animés par une même volonté de fournir des services d’assurance, de fiscalité et de conseil de qualité. PwC Suisse dispose de 3300 collaborateurs et associés répartis sur 14 sites en Suisse et un dans la principauté de Liechtenstein. Pour en savoir plus et pour nous contacter, consultez notre site www.pwc.ch. PwC désigne le réseau PwC et/ou une ou plusieurs sociétés affiliées, chacune d’entre elle étant une entité juridique indépendante. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.pwc.com/structure.

***
Konradin Krieger
PwC | Manager I Team Leader External Communications
Mobile: +41 79 362 10 87
Email: konradin.krieger@ch.pwc.com

PricewaterhouseCoopers AG
Birchstrasse 160 | Postfach | CH-8050 Zürich
http://www.pwc.ch