Tous Actualités
Suivre
Abonner PwC Schweiz

02.04.2020 – 10:26

PwC Schweiz

Sondage Covid-19 des CFO - Les CFO suisses sont beaucoup moins pessimistes que leurs homologues étrangers

« Sondage Covid-19 des CFO »

Les CFO suisses sont beaucoup moins pessimistes que leurs homologues étrangers, mais craignent aussi des crises de liquidité et des résultats d’exploitation négatifs

- Un nouveau sondage mondial de PwC dévoile comment les directeurs financiers veulent réagir au Covid-19 et l’impact qu’ils en attendent. 
- Le fait que le COVID-19 puisse avoir des répercussions négatives sur le résultat d’exploitation et engendrer des crises de liquidité est le principal souci des CFO basés en Suisse, selon ce sondage. Bien qu’ils soient plus optimistes que leurs homologues étrangers, ils craignent que la pandémie de coronavirus engendre un déclin économique mondial accompagné d’une vague de licenciements, ainsi qu’une baisse de la productivité. 

Dans le cadre d’une initiative mondiale, PwC Suisse surveille la réaction des directeurs financiers à la propagation du Covid-19 en effectuant toutes les deux semaines un sondage auprès des CFO des principales entreprises suisses de différents secteurs.

Principaux résultats concernant la Suisse :

- L’inquiétude est grande : bien que le Covid-19 n’ait pas encore atteint son pic, les trois quarts des personnes interrogées en Suisse estiment qu’il a le potentiel d’avoir de lourdes conséquences sur leur activité. Seule une minorité des participants estime que la pandémie a des répercussions limitées à certaines régions de leur entreprise ou qu’elle constitue un défi isolé sans grand impact sur leur activité.

- Pas moins de 75 % des CFO suisses s’attendent à ce que le Covid-19 ait une incidence négative sur leur chiffre d’affaires et/ou leurs bénéfices. 15 % des personnes interrogées indiquent avoir du mal à évaluer l’impact du Covid-19 sur les recettes, de nouvelles informations et conclusions sur le Covid-19 apparaissant chaque jour.

- Les trois mesures prises le plus souvent par des entreprises suisses pour réagir au Covid-19 incluent des efforts de maîtrise des coûts, le report ou l’annulation d’investissements prévus et des modifications de la planification financière.

- Concernant les perspectives pour le mois prochain, les directeurs financiers suisses ont cité comme événements négatifs les plus probables des ajustements de personnel dus à une moindre demande (congés temporaires) et des licenciements.

- Comme les entreprises se concentrent sur la préservation de leurs liquidités, elles reportent actuellement différents types d’investissements, en particulier dans l’informatique, l'exploitation, le personnel et les installations.

- Étant donné que l’impact économique du Covid-19 est encore difficile à évaluer, seules 20 % des entreprises envisagent de modifier leur chaîne de livraison et ont mis en œuvre des mesures à court terme. À long terme, les entreprises seront probablement plus nombreuses à adapter leur chaîne de livraison.

- Selon les CFO d’entreprises suisses , combien de temps faudrait-il pour que tout se redresse si la pandémie s’arrêtait immédiatement ? Sur ce point, les CFO suisses sont aussi nettement plus optimistes que leurs homologues étrangers : 65 % d’entre eux disent que leur activité se normaliserait en moins d’un mois et 25 % donnent une fourchette de un à trois mois. Les CFO étrangers ont une vision plus pessimiste, la majorité d’entre eux estimant que leur activité se normaliserait en un à trois mois.

Ce lien vous dirige vers le site Internet du sondage PwC sur le sentiment des CFO avec les chiffres détaillés.

Au sujet du sondage PwC sur le sentiment des CFO

Dans le cadre d’une initiative mondiale, PwC Suisse surveille la réaction des directeurs financiers à la propagation du Covid-19 en effectuant toutes les deux semaines un sondage auprès des CFO des principales entreprises suisses de différents secteurs. Ce sondage a été effectué pendant la semaine du 23 mars et se base sur les réponses de CFO d’entreprises suisses de grande, moyenne et petite taille. Le sondage a d’abord été lancé aux États-Unis et au Mexique dans un premier temps, puis a été étendu dans une deuxième étape à d’autres régions comprenant la Suisse, les Pays-Bas, le Portugal, l’Allemagne, Bahreïn, le Qatar, les Émirats Arabes Unis, les Philippines et la Thaïlande. Le prochain sondage couvrira probablement un total de 20 territoires dans le monde.

Share

Vous pouvez également trouver nos communiqués de presse sur www.pwc.ch/presse ou www.twitter.com/PwC_Suisse et www.linkedin.com/company/pwc_switzerland.

À propos de PwC

PwC œuvre à développer la confiance dans la société et à résoudre des problèmes importants. Notre réseau d’entreprises est implanté dans 157 pays et emploie plus de 276 000 collaborateurs animés par une même volonté de fournir des services d’assurance, de fiscalité et de conseil de qualité. PwC Suisse dispose de 3300 collaborateurs et associés répartis sur 14 sites en Suisse et un dans la principauté de Liechtenstein. Pour en savoir plus et pour nous contacter, consultez notre site www.pwc.ch. PwC désigne le réseau PwC et/ou une ou plusieurs sociétés affiliées, chacune d’entre elle étant une entité juridique indépendante. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.pwc.com/structure.

***
Konradin Krieger
PwC | Manager I Team Leader External Communications
Mobile: +41 79 362 10 87
Email: konradin.krieger@ch.pwc.com

PricewaterhouseCoopers AG
Birchstrasse 160 | Postfach | CH-8050 Zürich
http://www.pwc.ch