Angestellte Schweiz / Employés Suisse

La situation de la classe moyenne ne s'est pas améliorée

    Zürich (ots) - Une étude réalisée par Employés Suisse montre qu'en 20 ans, la situation financière de la classe moyenne ne s'est guère améliorée par rapport à celle des couches plus aisées de la population. Employés Suisse demande à ce que la classe moyenne bénéficie davantage du gain de productivité.

    Forte de 24 000 membres, l'organisation Employés Suisse représente la classe moyenne dans l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM), ainsi que dans l'industrie chimique et pharmaceutique. En 2010, elle a demandé au Bureau d'études de politique du travail et de politique sociale (BASS) de réaliser une étude sur la condition de la classe moyenne, pilier majeur de la société de par son rôle de moteur économique et politique. Cette étude montre très clairement que, comme ces dernières années, la situation financière de cette catégorie de la population n'a guère évolué par rapport à celle des couches plus aisées. C'est d'autant plus fragrant chez la classe moyenne inférieure. Entre 2006 et 2008, les inégalités dans la distribution des revenus se sont faites au détriment de la classe moyenne.

    Force est donc de constater que le gain de productivité n'a pas bénéficié à la classe moyenne. «Je suis d'avis que la classe moyenne doit participer davantage au gain de productivité qu'elle contribue elle-même à générer», explique Andreas Vock, membre du Comité directeur d'Employés Suisse et lui-même représentant type de la classe moyenne.

    Employés Suisse exhorte les employeurs à rémunérer équitablement les personnes qui entrent dans la vie active afin de leur permettre d'accéder rapidement à la classe moyenne. L'organisation invite par ailleurs les politiques à oeuvrer en faveur d'une baisse des impôts et des taxes pour les représentants de la classe moyenne. «Nous en appelons également à la classe moyenne elle-même, note Stefan Studer, directeur d'Employés Suisse. Elle doit prendre conscience qu'elle doit faire valoir ses prétentions sans fausse modestie et défendre ses droits lorsque cela s'avère nécessaire.» Employés Suisse fera en sorte que les demandes de la classe moyenne soient entendues et prises en considération.

Contact: Stefan Studer, directeur Employés Suisse, tél. 044 360 11 11, mobile 079 621 08 19

Hansjörg Schmid, responsable Communication Employés Suisse, tél. 044 360 11 21, mobile 076 443 40 40



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: