Office fédéral de l'énergie

12e conférence annuelle de la Commission mixte franco-suisse de sûreté des installations nucléaires

    Berne (ots) - Sous la présidence conjointe de MM. A.C. Lacoste et P. Mayor, respectivement directeur de la Direction de la Sûreté des Installations Nucléaires (DSIN) à Paris et vice directeur de l'Office Fédéral de l'Énergie (OFEN) à Berne, la Commission a tenu sa réunion annuelle les 4 et 5 juillet 2001 à Würenlingen (AG) dans les locaux de l'autorité nationale de sûreté des installations nucléaires. Les participants ont visité le centre d'entreposage intermédiaire des déchets et combustibles nucléaires (Zwilag) situé à proximité, qui vient d'entrer en fonction.

    Les délégués ont présenté et discuté les développements récents advenus dans les centrales en matière de sûreté nucléaire. Tout en soulignant le bon niveau de sûreté des centrales françaises et suisses, ils ont rappelé l'importance de la formation et du perfectionnement du personnel des centrales ainsi que de leurs appuis scientifiques et techniques.

    Les délégués se sont intéressés aux conséquences potentielles de l'ouverture des marchés de l'électricité en matière de sûreté nucléaire et au rôle des autorités de sûreté dans ce contexte.

    Les délégations se sont entretenues des développements en cours concernant l'organisation administrative de la sûreté nucléaire dans les deux pays. Elles ont par ailleurs insisté sur la nécessaire transparence de l'information du public dans le domaine de la sûreté des installations nucléaires.

    La délégation suisse a présenté le nouveau système de protection et de régulation du réacteur,  qui est en cours d'introduction sur l'une des deux tranches de la centrale de Beznau. Ce nouveau système est entièrement digitalisé. Elle a présenté également son nouvel outil  d'évaluation des inspections. Cet outil  a pour but de réunir dans une base de données toutes les informations issues des inspections des réacteurs. Les délégués sont convenus d'approfondir le partage de leurs expériences dans ce domaine. Ils ont soulignés que l'échange d'inspecteurs et les inspections communes étaient de nature à contribuer à améliorer le niveau de sûreté de fonctionnement des centrales.

    Enfin, les délégués ont pu se familiariser avec le site Internet de la Centrale nationale d'alarme. Ce site contient des pages publiques et des pages réservées aux autorités compétentes. En cas d'alerte Internet permet aux partenaires impliqués l'échange de données en temps réel. Les délégués ont décidé de poursuivre le développement en cours pour l'amélioration des échanges d'information entre les deux pays.

    La visite du centre d'entreposage intermédiaire des déchets et combustibles nucléaires (Zwilag) a permis aux participants de se rendre compte du fonctionnement de l'installation et des travaux qui restent à faire jusqu'à son entrée complète en fonction.  

    La délégation française comprenait des représentants de la Direction de la sûreté des installations nucléaires (DSIN), de l'Office de protection contre les rayonnements ionisants (OPRI) et de l'Institut de protection et de sûreté nucléaire (IPSN).

    La délégation suisse accueillait le nouveau représentant des cantons, nommé par la Conférence des directeurs cantonaux de l'énergie. Ce dernier représente l'intérêt que les cantons portent aux centrales françaises situées dans le proche voisinage de la Suisse.

    Par ailleurs, elle a accueilli ad personam un délégué des deux demi-cantons bâlois. Ce dernier a posé des questions concernant l'avenir des réacteurs du site de Fessenheim, questions auxquelles la délégation française a répondu avec précision.

    En outre des représentants de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), de sa Division principale de sûreté nucléaire, de la Direction du droit international public (DDIP) et de la Centrale nationale d'alarme (CENAL) ont participé à cette réunion.

ots Originaltext: OFEN
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Pierre Mayor
Office fédéral de l'énergie
Tél. +41 31 322 56 16

DETEC Département fédéral de l'Environnement, des Transports, de
l'Énergie et de la Communication
Service de presse



Plus de communiques: Office fédéral de l'énergie

Ces informations peuvent également vous intéresser: