Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

BUWAL: Plan directeur de recherche Environnement pour les années 2004 - 2007 Recherche environnementale: un nouvel élan

Berne (ots) - Berne, le 25 mars 2003 Même si la recherche environnementale suisse est reconnue comme l'une des meilleures du monde dans certains domaines, elle présente encore des lacunes que le Plan directeur de recherche Environnement pour les années 2004 - 2007 doit contribuer à combler. Il faudra notamment s'intéresser davantage aux risques environnementaux. Il convient également de se demander dans quelle mesure les instruments économiques incitent à un comportement qui limite les émissions et préserve les ressources. Le Plan directeur de recherche Environnement a été élaboré par l'OFEFP en collaboration avec la "Commission consultative pour la recherche environnementale". La recherche environnementale est indispensable à la mise en uvre d'une politique environnementale efficace. Elle favorise la compréhension des processus écologiques et des relations entre l'environnement, la société et l'économie. Dans nombre de domaines tels que les changements climatiques, la protection de l'air ou la protection des eaux, la recherche suisse compte parmi les plus avancées au monde. En revanche, dans d'autres domaines - écosystèmes, diversité biologique, rayonnement non ionisant ou risques environnementaux -, elle est encore trop peu développée. Par ailleurs, la recherche appliquée n'est pas encore assez reconnue (voir encadré 1). Le plan directeur de recherche doit contribuer à combler les lacunes existantes. Il s'adresse aux institutions de recherche suisses qui doivent intégrer dans leurs programmes les thèmes prioritaires définis dans le plan directeur afin de faire avancer concrètement la recherche environnementale. Il doit par ailleurs permettre de renforcer la recherche environnementale au sein de l'administration fédérale. Les thèmes prioritaires proposés dans le plan directeur ont été élaborés dans un large processus de participation (voir encadré 2). Ces thèmes sont les suivants: - Mise en danger de l'être humain et de l'environnement par des polluants, des atteintes physiques et des organismes artificiellement modifiés La recherche doit développer des méthodes efficaces de détection, de saisie et de prévention des risques écologiques liés aux émissions. Elle doit également livrer les bases nécessaires à la définition de valeurs limites et élaborer des systèmes d'incitation (p.ex. instru- ments économiques). - Dilapidation des ressources naturelles, appauvrissement de la biodiversité et de la diversité des paysages La recherche doit développer des méthodes et des systèmes d'indicateurs permettant la saisie et l'interprétation de processus de changement toujours plus rapides (p.ex. mitage, usure du sol, appauvrissement de la diversité biologique). Elle doit aussi étudier l'impact des activités humaines sur la diversité biologique et paysagère de la Suisse et pondérer les résultats de ses observations par rapport à l'objectif d'une exploitation durable des ressources. Elle doit enfin développer des systèmes d'incitation permettant de freiner l'utilisation de paysages intacts. - Changements climatiques, avec leurs conséquences pour la nature et la société La recherche doit soutenir les efforts de la politique pour honorer les engagements internationaux pris dans le cadre de la Convention- cadre sur les changements climatiques et du Protocole de Kyoto (d'ici à 2010, réduction de 8% des gaz à effet de serre par rapport à 1990). Elle doit veiller à une meilleure mise en uvre des instruments économiques (p.ex. échange de droits d'émission, application conjointe) qui doivent inciter les entreprises à développer des processus et des technologies peu polluants. - Gestion des risques pour la société (gestion intégrale du risque) Pour détecter et éviter les risques environnementaux (p.ex. dangers naturels, génie génétique), il faut comprendre les processus qui en sont à l'origine. La recherche environnementale doit élaborer des bases permettant d'évaluer et de comparer les risques environnementaux. Elle doit en outre faire des prévisions plausibles sur les probabilités et les répercussions de différents scénarios catastrophes, en vue de la planification des mesures. Le plan directeur de recherche a pour autre priorité d'encourager la collaboration entre différentes disciplines scientifiques ("interdisciplinarité") et d'associer à la recherche des spécia- listes extérieurs au monde scientifique ("transdisciplinarité"). L'OFEFP a prévu plusieurs mesures pour mettre en uvre le plan directeur et renforcer la recherche environnementale suisse. Le plan directeur demande notamment une augmentation progressive des ressources financières afin de permettre à l'OFEFP d'encourager davantage la recherche environnementale. Cependant, même avec des ressources supplémentaires, l'OFEFP ne peut pas réaliser seul toutes les mesures nécessaires; il a besoin de l'appui des institutions de recherche et d'encouragement de la recherche (p.ex. hautes écoles, universités, Fonds national suisse, Confédération/cantons, économie privée). OFEFP OFFICE FÉDÉRAL DE L'ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse Publication Plan directeur de recherche Environnement pour les années 2004 - 2007 Disponible en français et en allemand; commande à l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), Documentation, CH-3000 Berne, fax: +41 (0)31 324 02 16, mailto:docu@buwal.admin.ch, numéro de commande: SRU-351-D/F Renseignements - M. Arthur Mohr, OFEFP, chef de la division Economie et recherche, 031 322 93 29 - M. Ulrich Kunz, division Economie et recherche, 031 322 99 79 Internet http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/fachgebiete/forsch/index.html Une meilleure gestion de la recherche pour une mise en uvre plus efficace La recherche appliquée est moins reconnue que la recherche fondamentale. D'après le plan directeur de recherche, il en résulte que l'élaboration de stratégies de prévention et de mise en uvre n'est pas assez encouragée. De plus, il n'existe pratiquement pas d'instruments permettant de recenser et d'évaluer les activités de la recherche appliquée. Grâce à une gestion de la recherche comprenant des mandats de prestations et un système de reporting et de controlling, la transparence des activités de recherche sera améliorée. Il faudra également s'assurer que les institutions de recherche et d'encouragement de la recherche intègrent les thèmes prioritaires du plan directeur dans leurs stratégies, programmes de travail et planifications. Vaste consultation Le plan directeur de recherche a été élaboré par l'OFEFP en collaboration avec la "Commission consultative pour la recherche environnementale" (CCRE). Cet organe consultatif présidé par M. Peter Tschopp se compose de 22 représentants des milieux scientifiques et économiques ainsi que de la Confédération. Les institutions de recherche et d'encouragement de la recherche concernées ont été interrogées et de vastes consultations ont été organisées pour les chapitres traitant de la vue d'ensemble, du financement et du bilan intermédiaire de la recherche environnementale des dernières années. Les institutions et les services fédéraux actifs dans le domaine de la recherche environnementale ont également participé à la définition des priorités de recherche et des objectifs stratégiques.

Ces informations peuvent également vous intéresser: