Tous Actualités
Suivre
Abonner Universum Communications Switzerland AG

27.09.2019 – 06:00

Universum Communications Switzerland AG

D'où provient l'insatisfaction vis-à-vis du lieu de travail en Suisse?

D'où provient l'insatisfaction vis-à-vis du lieu de travail en Suisse?
  • Informations
  • Download

Zürich (ots)

Zurich, le 27 septembre 2019 - Auriez-vous envie de passer 8 heures par jour en moyenne dans un endroit qui ne vous rend pas heureux? Vraisemblablement pas. Pourtant, de nombreux employés en Suisse ne semblent pas totalement satisfaits de la manière dont ils gagnent leur vie au quotidien. Telle est l'une des nombreuses conclusions de l'étude sur les talents menée par Universum en 2019 auprès d'un panel de quelque 5000 répondants.

Satisfaction sur le lieu de travail

Seulement 9% des personnes occupant un emploi dans le secteur de l'économie se déclarent très satisfaites de leur employeur. Ce chiffre est encore plus bas (8%) parmi les professionnels de l'ingénierie. Seul le secteur de l'informatique suscite des réactions un peu plus optimistes, avec 13%. Les raisons expliquant de tels résultats peuvent être multiples et n'incriminent pas nécessairement l'employeur. «Il en est simplement ainsi: les employés, notamment en gagnant en expérience professionnelle, développent des besoins et des exigences vis-à-vis de leur lieu de travail. Cela ne veut pas dire qu'ils aspirent à travailler pour l'employeur le plus 'accomodant', bien au contraire: les professionnels suisses se caractérisent par une soif de créativité et d'innovation, et surtout par un fort besoin d'être stimulés intellectuellement», assure Leo Marty, directeur général d'Universum pour la Suisse et l'Autriche. «Mais lorsque les entreprises ne parviennent pas à proposer des principes élémentaires comme des horaires de travail flexibles ou la possibilité de travailler en 'home office', cela a rapidement d'importantes répercussions sur la satisfaction vis-à-vis du lieu de travail», ajoute-t-il.

Lorsqu'il leur a été demandé s'ils recommanderaient leur employeur actuel, 16% des employés des secteurs de l'économie et de l'informatique ont répondu qu'ils le feraient avec une très haute probabilité. Cette part est un peu plus faible parmi les personnes travaillant dans l'ingénierie, avec 13%. Sur ce point, il est intéressant de souligner le grand écart entre informaticiens et informaticiennes, ces dernières étant 6 fois plus nombreuses que leurs confrères à déclarer qu'elles ne recommanderaient très probablement pas leur employeur.

Toujours ouverts à de nouvelles possibilités

Au vu du niveau de satisfaction plutôt faible des professionnels suisses vis-à-vis de leur emploi, on pourrait en conclure que bon nombre d'entre eux lorgnent vers le prochain chapitre de leur carrière. C'est effectivement le cas: parmi les économistes, près d'un quart (23%) se disent intéressés par un changement d'employeur dans les 6 prochains mois. Ils sont environ un sur cinq dans les mêmes dispositions parmi les ingénieurs et les informaticiens (18% et 20%, respectivement). Si l'on note ici aussi une tendance générale plus forte des femmes à s'intéresser à un changement d'employeur à relativement court terme, les chiffres pour le secteur informatique sortent une fois encore du lot. Près d'une employée sur trois dans la branche aspire à la nouveauté et à l'amélioration dans son environnement de travail. D'après Leo Marty, «la quasi-totalité des entreprises devraient considérer cela comme un signal d'alarme. En effet, en pleine 'guerre des talents' qui voit les entreprises se débattre avec leurs besoins en personnel informatique, il est plus important que jamais pour une organisation de mener sa quête de talents en réinventant le lieu de travail à la fois de manière ouverte et avec des stratégies concrètes.» Cela est encore plus manifeste lorsque l'on sait que près de la moitié des employés se portent activement candidats à d'autres postes. Seulement 51% des économistes déclarent actuellement ne pas envoyer de CV pour d'autres emplois. Les pourcentages ne sont pas aussi prononcés dans les secteurs de l'ingénierie et de l'informatique, où respectivement 61% et 66% des employés déclarent ne pas postuler ailleurs pour le moment.

Les différences selon les branches donnent déjà certains éclaircissements sur les facteurs potentiellement associés à la satisfaction des employés suisses. Toutefois, pour ajouter une nouvelle dimension à cette perspective, il convient de tenir compte de la répartition selon les catégories professionnelles. D'après la dernière étude d'Universum, les personnes occupant des postes à responsabilité et le personnel enseignant sont les plus satisfaits de leur employeur, indépendamment du secteur. Pour ce qui est des responsables, cela peut s'expliquer par le fait que les économistes considèrent comme un objectif de carrière important (41%) d'occuper un poste de direction. A cela s'ajoute le fait que de tels postes s'accompagnent de rémunérations élevées en Suisse. Concernant le personnel enseignant, non seulement le salaire est attractif, mais également la possibilité d'atteindre l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle, considéré comme l'objectif de carrière principal (environ 60%) grâce à des périodes de congés supérieures à la moyenne. Il convient en outre de tenir compte du fait que la satisfaction diminue fortement avec le temps. Après que l'enthousiasme des premiers pas dans la vie professionnelle a commencé à s'estomper, les données suggèrent que les employés entrés dans la vie active depuis 4 à 9 ans sont clairement les plus insatisfaits. La satisfaction repart ensuite à la hausse, lentement mais continuellement.

Classement professionnel 2019

Qui sont les employeurs les plus attractifs de Suisse pour les professionnels?

   Top 5 Business   Top 5 Ingénierie   Top 5 Informatique

   1. Google        1. SBB CFF FFS     1. Google
   2. Rolex         2. Google          2. Microsoft
   3. Nestlé        3. ABB             3. Swisscom
   4. Migros        4. Rolex           4. CERN
   5. UBS           5. Siemens         5. IBM 

UNIVERSUM - Pionnier de la marque employeur

Universum, faisant parti du groupe StepStone, est une entreprise leader au niveau mondial dans le domaine de la marque employeur. Forts de plus de 30 ans d'une expérience inestimable dans le domaine de la marque employeur, nous sommes implantés sur une soixantaine de marchés à travers le monde, avec des sites dans 20 pays. Nos enquêtes auprès d'étudiants et de professionnels offrent aux responsables des RH des informations uniques sur ce que les talents de demain recherchent dans les entreprises. 1 700 clients font confiance à nos résultats factuels et riches d'enseignements, parmi lesquels de nombreuses entreprises du classement Fortune 500, ainsi que des partenaires médiatiques mondiaux qui publient nos rapports de tendance et nos classements annuels.

Contact:

Contact Universum:
Melanie Outman, PR & Event Lead Switzerland - Austria,
Niederdorfstrasse 88, 8001 Zurich, Suisse
Mobile: +41 79 103 67 77, melanie.outman@universumglobal.com
Media Corner: Instantané à télécharger ICI http://bit.ly/2kO4WMS