Tous Actualités
Suivre
Abonner Initiative pour des prix équitables

05.01.2020 – 10:45

Initiative pour des prix équitables

Enquête GFS Initiative pour des prix équitables: Large majorité en faveur de l'initiative pour des prix équitables

Un document

Zürich (ots)

Une grande partie de la population suisse souhaite faire quelque chose contre la «surtaxe Suisse» injuste. C'est ce que montre une enquête représentative menée par GFS-zürich. 68% des répondants appuient le principe de l'initiative. Seulement 20% ne sont pas d'accord. 12% sont encore indécis ou ne donnent pas de réponse. Une nette majorité des personnes interrogées souhaite donc renforcer le droit de la concurrence et mettre ainsi les acheteurs suisses sur un pied d'égalité avec les acheteurs étrangers. L'initiative pour des prix équitables lutte contre les suppléments de prix injustifiés pour les clients suisses.

69% des personnes interrogées estiment que les produits étrangers vendus dans notre pays sont trop chers. Ceux qui achètent régulièrement à l'étranger sont les plus conscients des différences de prix par rapport aux autres pays. 81% de ce groupe disent que les produits étrangers coûtent trop cher en Suisse. La prise de conscience de l'injustice des surtaxes Suisse est évidente dans tous les groupes d'âge, toutes les régions linguistiques et toutes les couches de la population.

Large soutien en faveur de l'initiative pour les prix équitables

Interrogés sur le contenu de l'initiative pour des prix équitables, 68% des répondants ont dit être d'accord avec l'essentiel de l'initiative. Seulement 20% ne sont pas d'accord, 12% sont encore indécis. La grande majorité souhaite faire quelque chose contre «l'îlot de cherté, Suisse» et renforcer le droit de la concurrence contre les surtaxes injustifiées sur les prix pour les clients suisses. Les consommateurs et le commerce suisses ne doivent pas faire l'objet de discrimination lors de l'acquisition de produits étrangers par rapport aux acheteurs à l'étranger. C'est parmi ceux qui font régulièrement des achats à l'étranger que l'initiative pour des prix équitables bénéficie du plus grand soutien. Ce sont eux qui sont le plus conscients du problème. Toutefois, l'initiative pour des prix équitables trouve un net assentiment parmi tous les groupes d'âge, les régions linguistiques et les groupes démographiques.

Une personne sur deux a fait ses courses à l'étranger

Le tourisme d'achat est en plein essor. De nombreux clients se retournent vers l'étranger. Les résultats de l'enquête GFS le montrent clairement. Près d'une personne sur deux (48 pourcent) fait de temps en temps ses courses à l'étranger. Ces déclarations révèlent l'exode annuel du pouvoir d'achat. Des prix meilleur marché sont la principale raison de la propagation du tourisme d'achat. Surtout pour les personnes qui font régulièrement leurs courses à l'étranger, le prix est central. 61% de ce groupe le citent comme un critère décisif.

Devenir actif contre le tourisme d'achat

Au total, 76% des personnes interrogées accueilleraient favorablement de nouvelles règles de concurrence réduisant les différences de prix par rapport aux pays étrangers et freinant ainsi le tourisme d'achat. Les valeurs sont presque identiques pour la Suisse alémanique et la Suisse romande. L'approbation des femmes est un peu plus prononcée que celle des hommes.

78% des femmes votent pour des règles de concurrence plus strictes contre la surtaxe Suisse injuste. Chez les hommes, ce chiffre est de 75%. De même, la lutte contre les écarts de prix est un peu plus intense si le revenu est plus élevé (de 78 % à 81%) que si le revenu est plus faible (72%).

Le diktat étranger sur les prix dérange

Le fait que le commerce suisse puisse être contraint par les producteurs étrangers à acheter auprès de certains représentants ou importateurs est considéré comme un problème par 49% des personnes interrogées. Seulement 20% sont d'avis que le fait que des fabricants étrangers dictent les canaux de distribution ne représente aucun problème. Dans l'ensemble, on voit, lors de l'analyse de cet argument, que la situation actuelle est jugée insatisfaisante par la population. Presque autant (48%) pensent que les clients suisses sont exploités par des fabricants et fournisseurs étrangers. 25% ne partagent pas cette opinion.

Deux arguments centraux contre l'initiative ne rallient pas la majorité. Seulement 39% des personnes interrogées estiment que les producteurs étrangers devraient continuer à décider eux-mêmes s'ils veulent approvisionner les clients suisses aux mêmes conditions que les clients étrangers. Toutefois, un pourcentage presque aussi élevé (35%) s'inscrit en faux. Seulement 37% des répondants sont d'avis que l'initiative entraînera plus de bureaucratie. 30% ne partagent pas ce point de vue. Dans l'ensemble, l'opinion sur les arguments concrets n'est pas encore vraiment formée. Environ un quart des personnes interrogées n'ont pas encore d'avis sur les arguments spécifiques. Cependant, l'approbation des arguments plaidant pour est plus élevée.

Cette enquête représentative a été réalisée en octobre 2019 par GFS-Zurich pour le compte de l'association «Stop à l'îlot de cherté - pour des prix équitables». 1012 personnes ont été interrogées en Suisse alémanique et en Romandie. L'erreur standard est de 3.2%.

L'initiative populaire «Stop à l'îlot de cherté - pour des prix équitables» (Initiative pour des prix équitables) crée la base juridique pour lutter contre la discrimination par les prix à l'encontre des consommateurs suisses. De nombreux produits importés coûtent beaucoup plus cher chez nous que dans les pays voisins. Cela n'est pas dû aux salaires, coûts d'infrastructure ou loyers plus hauts en Suisse, mais à des surtaxes Suisse injustifiées. Les producteurs et fournisseurs internationaux épongent systématiquement le pouvoir d'achat suisse. Ils cloisonnent leurs réseaux de distribution et imposent ainsi des prix artificiellement gonflés. Les PME, les administrations et les particuliers suisses en souffrent. L'initiative pour des prix équitables écarte ce dysfonctionnement. Elle renforce la compétitivité internationale des entreprises de notre pays et lutte contre l'îlot de cherté Suisse.

Pour de plus amples informations:

www.prix-equitables.ch

Contact:

Prisca Birrer-Heimo, co-présidente de l'Association «Stop à l'îlot de
cherté - pour des prix équitables», présidente de la Fondation
alémanique pour la protection des consommateurs (SKS):
prisca.birrer-heimo@parl.ch, 079 741 21 59

Casimir Platzer, co-président de l'association «Stop à l'îlot de
cherté - pour des prix équitables», président GastroSuisse:
casimir.platzer@gastrosuisse.ch, 079 675 42 20

Roland Goethe, co-président association «Stop à l'îlot de cherté -
pour des prix équitables», président Swissmechanic Suisse:
r.goethe@swissmechanic.ch, 078 669 91 61

Plus de actualités: Initiative pour des prix équitables
Plus de actualités: Initiative pour des prix équitables