economiesuisse

economiesuisse - Le monopole de la Poste coûte cher aux clients

    Zurich (ots) - Le rapport PostReg montre que lÂ’ouverture du marchĂ© entraĂ®ne une amĂ©lioration de la qualitĂ© et la crĂ©ation dÂ’emplois – aussi dans les rĂ©gions pĂ©riphĂ©riques

    SÂ’appuyant sur les conclusions de l'autoritĂ© de rĂ©gulation (PostReg), economiesuisse demande une baisse de la limite du monopole pour les lettres Ă  50 g en 2007. Le Conseil fĂ©dĂ©ral a la compĂ©tence de prendre lui-mĂŞme cette modeste mesure. Parallèlement, il importe dÂ’accĂ©lĂ©rer le processus lĂ©gislatif en vue dÂ’ouvrir complètement le marchĂ© et de libĂ©rer la Poste suisse de ses entraves politiques.

    Le rapport PostReg montre que les clients suisses ont bĂ©nĂ©ficiĂ© dÂ’une amĂ©lioration des services et dÂ’une dynamisation du marchĂ© grâce aux premières mesures dÂ’ouverture du secteur des colis. Par contre, ils paient des prix parmi les plus Ă©levĂ©s dÂ’Europe pour les lettres (envois jusquÂ’Ă  20 g), en raison d'une importante rente de monopole. Seule la pression exercĂ©e par une concurrence sans distorsion parviendrait enfin, dans lÂ’intĂ©rĂŞt de la clientèle, Ă  rĂ©duire les prix surfaits et Ă  amĂ©liorer le rapport prix-prestations.

    Le brillant rĂ©sultat rĂ©gulatoire prĂ©sentĂ© par PostReg pour le service universel montre en outre que les craintes quant Ă  son financement sont totalement infondĂ©es. L'importante rente de monopole dans le secteur des lettres contribue dans une large mesure au surfinancement du service universel. Cela met en lumière, une fois de plus, lÂ’Ă©trange pratique comptable de la « contribution aux frais d'infrastructure » du rĂ©seau des offices postaux : ses coĂ»ts sont imputĂ©s unilatĂ©ralement et sans justification au domaine dans lequel la Poste jouit dÂ’un monopole, ce qui empĂŞche une juste rĂ©partition des coĂ»ts sur tous les domaines et ouvre la porte aux subventions croisĂ©es. Les prĂ©visions dÂ’economiesuisse relatives Ă  la viabilitĂ© financière dÂ’une ouverture du marchĂ© sÂ’en trouvent une nouvelle fois confirmĂ©es.

    De mĂŞme, selon le rapport PostReg, les expĂ©riences rĂ©alisĂ©es jusquÂ’ici nÂ’ont pas confirmĂ© les craintes en matière dÂ’emploi. Au contraire, non seulement la Poste Suisse crĂ©e de nombreux emplois grâce aux nouveaux domaines d'activitĂ©s, mais l'ouverture du marchĂ© gĂ©nère de surcroĂ®t de nombreuses places de travail auprès des concurrents. Dans lÂ’ensemble, depuis lÂ’ouverture du marchĂ© postal, on constate une Ă©volution positive de lÂ’emploi – en particulier dans les rĂ©gions pĂ©riphĂ©riques et dans les agglomĂ©rations rurales.

Pour toute question : Pascal Gentinetta Téléphone : 044 421 35 12 pascal.gentinetta@economiesuisse.ch



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: