Tous Actualités
Suivre
Abonner Pro Senectute

04.09.2020 – 09:00

Pro Senectute

"Digital Seniors 2020": La fracture numérique s'est déplacée
(Délai d'embargo: 4 septembre 2020, 9h00)

Zurich (ots)

Les offres numériques ont le vent en poupe auprès des 65 ans et plus: aujourd'hui, 74% des seniors sont en ligne. Les jeunes seniors n'ont même rien à envier à la population plus jeune dans l'utilisation des nouvelles technologies de la communication. Cela ne change qu'avec le grand âge. La fracture numérique s'est déplacée et se situe désormais à 80 ans. Telle est l'une des conclusions de l'étude "Digital Seniors 2020" de Pro Senectute Suisse. Les résultats détaillés de la troisième édition de l'étude nationale au long cours "Digital Seniors" seront présentés lors d'une conférence de presse virtuelle.

Les seniors sont de plus en plus nombreux à découvrir les avantages des offres numériques et à apprécier le monde virtuel. Ce constat ressort de l'étude nationale "Digital Seniors 2020", que l'Université de Zurich a réalisée avant la crise du coronavirus sur mandat de Pro Senectute Suisse. Cette étude montre qu'en dix ans, la part des internautes de plus de 65 ans a presque doublé, passant de 38% à 74%. Depuis 2015, l'utilisation mobile d'Internet a même plus que doublé, de 31% à 68%. Dix ans après la première étude, les chiffres d'utilisation des jeunes seniors sont presque identiques à ceux de la population active.

La fracture numérique entre jeunes et personnes âgées n'a toutefois pas disparu. Elle s'est seulement déplacée. Par extrapolation, en Suisse, il reste environ 400'000 seniors qui n'utilisent pas Internet. En 2010, ce chiffre était encore de plus de 820'000. Les personnes âgées non connectées sont désormais clairement minoritaires ; la plupart d'entre elles ont plus de 80 ans. La proportion d'internautes parmi les seniors diminue avec l'âge : alors que 95% des 65 à 69 ans utilisent Internet, ce taux est de 54% chez les 80 à 84 ans, et de 35% pour les personnes à partir de 85 ans.

Les nouvelles offres numériques en plein essor

Les nouvelles offres et applications numériques suscitent une curiosité croissante auprès des personnes âgées. Alors qu'il y a cinq ans, les seniors découvraient surtout le potentiel des e-mails et des horaires en ligne, ils prennent aujourd'hui conscience de celui de la messagerie instantanée et, peu à peu, des applications de cybersanté et des bracelets fitness connectés. La troisième édition de cette étude nationale a également fait ressortir une tendance claire en ce qui concerne le smartphone: ces dernières années, il est devenu un appareil mobile important du quotidien pour la recherche d'informations et la communication. Ainsi, 69% des seniors interrogés utilisent maintenant un smartphone, dont 81% tous les jours. Malgré cette évolution, la télévision (93%) et la radio (89%) restent les sources d'informations privilégiées par les 65 ans et plus. Les plus jeunes seniors (65 à 75 ans) regardent même encore un peu plus souvent la télévision que les personnes de plus de 80 ans.

L'importance des formations et du soutien

En particulier en ces temps de transformation numérique, où les services en ligne et les technologies en libre-service se développent à vitesse grand V, l'apprentissage et l'utilisation de ces nouveautés deviennent plus importants que jamais pour les seniors. "En tant qu'organisation au service des personnes âgées, il nous tient à coeur de familiariser les seniors avec l'univers numérique, par l'intermédiaire de cours et d'un soutien concret", déclare Alain Huber, directeur de Pro Senectute Suisse. Il reste toutefois encore des personnes âgées qui n'ont pas d'accès à Internet ou à des services numériques. "Nous devons veiller à ce que ces seniors ne soient pas exclus et gardent le contact avec la société", ajoute Alain Huber.

Surmonter la distance grâce au numérique

La pandémie de coronavirus a mis en évidence l'importance des canaux de communication numériques pour la participation à la vie sociale: de nombreuses familles se sont mises à utiliser des applications telles que Facetime, Zoom ou WhatsApp avec les grands-parents, afin de rester en contact visuel à l'heure de la distanciation physique. Alain Huber le confirme: "Nos expériences montrent que suite à la crise du coronavirus, les seniors ont intensifié leur utilisation des offres numériques et développé leurs compétences en la matière." Non seulement les outils numériques favorisent la participation des personnes âgées à la vie sociale, mais ils augmentent aussi leur autonomie et leur mobilité. L'étude montre ainsi clairement qu'Internet permet aux seniors de se sentir plus autonomes et indépendants.

* L'étude "Digital Seniors 2020" a été réalisée par le Centre de gérontologie de l'Université de Zurich sur mandat de Pro Senectute Suisse. Après les études réalisées en 2010 et 2015, la nouvelle enquête téléphonique et postale menée cette année a permis d'interroger 1149 personnes âgées de 65 ans et plus dans toute la Suisse sur leur utilisation des technologies numériques de la communication. L'enquête a également porté sur l'utilisation des médias au quotidien et sur l'attitude à l'égard des services numériques. Les données ont été recueillies en août et septembre 2019. Les chiffres extrapolés dans ce communiqué de presse reposent sur les chiffres "Population 2019" de l'Office fédéral de la statistique (OFS), à savoir un total de 1'606'051 personnes de 65 ans et plus.

Contact:

Pro Senectute Suisse, Tatjana Kistler, responsable médias
(044 283 89 57, medien@prosenectute.ch)