Tous
Abonner
Abonner Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

19.06.2019 – 08:21

Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Vacances balnéaires en voiture électrique: est-ce possible?

Vacances balnéaires en voiture électrique: est-ce possible?
  • Informations
  • Download

Bern (ots)

Se rendre en voiture au bord de la mer pour y passer les vacances: un projet que caresse de nombreux Suisses. Mais est-ce aussi possible avec un moyen de locomotion qui jouit d'un succès croissant comme la voiture électrique? Le TCS a fait l'essai en se rendant avec différentes voitures électriques sur la Côte d'Azur et en Toscane. Conclusion: la mobilité électrique est aussi possible en Italie et en France - à condition de s'y préparer.

Les voitures électriques jouissent d'un succès croissant. Une voiture neuve sur dix vendues durant le premier trimestre 2019 possédait une propulsion alternative. Le nombre de véhicules électriques neufs vendus a même progressé de 130%. Reste que de nombreux automobilistes hésitent à franchir ce pas en raison de l'autonomie réduite et d'un réseau de stations de recharge encore incomplet. Le TCS a fait deux voyages d'essai qui prouvent qu'il est possible de faire de longs déplacements à l'étranger avec une voiture électrique.

Recharger en Italie, oui, mais en dehors des autoroutes

Il n'existe guère de fournisseurs sur le marché qui proposent aussi bien en Suisse que dans le sud de l'Italie un réseau de recharge suffisamment dense. Il a donc fallu trouver une solution de remplacement pour ce voyage en Italie. Le TCS a choisi pour ce test « Nextcharge », une société qui ne dispose certes pas de ses propres stations de recharge, mais qui a conclu des contrats de partenariat avec plusieurs fournisseurs, si bien qu'elleoffre un dense réseau de recharge. L'app de Nextcharge peut de surcroît être réglée en allemand. Pour payer les stations de recharge, il faut commencer par télécharger un crédit sur l'app. La carte de recharge recommandée est arrivée une semaine après la commande. Lors de la planification de l'itinéraire en Toscane, il a été frappant de constater qu'il n'existe pas de bornes de recharge rapide sur les aires de service et de repos des autoroutes italiennes. Il faut donc quitter l'autoroute et franchir le péage pour recharger.

Vacances balnéaires faciles dans le midi français grâce à un dense réseau de recharge

Pour le voyage dans le midi de la France, il a également fallu chercher une alternative faute de contrats de partenariat avec des fournisseurs suisses de stations de recharge. Le choix est tombé sur Chargemap qui ne possède pas non plus ses propres bornes de recharge, mais qui, grâce à des accords de partenariat, offre un réseau de recharge très dense. La carte de recharge coûte 20 euros (frais uniques) et elle arrive environ une semaine après la commande. Contrairement au modèle italien, le paiement s'effectue après coup moyennant une facture. L'avantage du système français est que les bornes de recharge rapide sont installées dans les aires de service, si bien qu'il n'est pas nécessaire de quitter l'autoroute.

Points à observer en vacances avec une voiture électrique

Ce test a révélé qu'il est parfaitement possible de partir en vacances avec une voiture électrique. Il est toutefois utile de bien préparer les trajets. On peut ainsi planifier de manière optimale des arrêts de recharge de 35 à 50 minutes en les combinant avec des achats ou la visite de curiosités. Les inquiétudes concernant un réseau de recharge insuffisant étaient infondées. Il existe bel et bien une infrastructure de recharge en France et en Italie. Les utilisateurs profitent actuellement de la relative rareté des voitures électriques, de sorte que les bornes de recharge sont le plus souvent libres. Cela pourrait toutefois devenir un défi à relever à l'avenir.

Grâce aux contrats de partenariat, les stations de recharge des fournisseurs suisses sont surtout bien représentées en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Pour les pays du sud, il faut donc chercher un fournisseur, car une recharge auprès d'une société tierce peut être très chère. Les arrêts de recharge peuvent être avantageusement organisés selon la règle 20/80%. On s'arrêtera donc au plus tard lorsque l'autonomie est tombée à 20%. Cette réserve permet éventuellement d'atteindre la borne de recharge rapide suivante si la première ne fonctionne pas. Le processus de recharge de 20 à 80% prenant environ le même temps que de 80 à 100%, on gagne du temps en ne rechargeant la batterie qu'à 80%.

Contact:

Lukas Reinhardt, porte-parole du TCS, 058 827 34 03,
lukas.reinhardt@tcs.ch