Tous
Abonner Verein 100 Jahre Landesstreik 2018 c/o Schloss Waldegg

16.08.2018 – 23:00

Verein 100 Jahre Landesstreik 2018 c/o Schloss Waldegg

Première du spectacle 1918.CH - 100 ans de la Grève générale

Première du spectacle 1918.CH - 100 ans de la Grève générale
  • Informations
  • Download

Feldbrunn-St.Niklaus (ots)

Les représentations ont débuté. Avec succès !

Le projet théâtral 1918.CH a connu ce jeudi 16 août sa première à Olten en présence de Roland Heim, Conseiller d'État du canton de Soleure et d'Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture (OFC).

1918.CH consiste en une exploration artistique de l'un des événements les plus fondamentaux de l'histoire de la Suisse moderne. Plus de 460 interprètes provenant de toute la Suisse ont présenté des scènes évoquant l'époque de la Grève générale. 25 représentations auront lieu jusqu'au 23 septembre.

Novembre 1918. La Première Guerre mondiale est terminée, mais les soldats sont toujours sur leurs gardes ; ils échangent des anecdotes militaires, des histoires de passeurs, etc. Les diplomates, eux, craignent la contagion du bolchevisme.

Tandis que des millions de personnes ont déjà laissé leur vie sur les champs de bataille, des millions meurent encore. De la grippe espagnole, cette fois.

C'est dans ce contexte que - provoqué par l'entrée en jeu de l'armée - le comité d'action d'Olten appelle à la première et seule Grève générale de l'histoire de notre pays.

Ainsi débute cette soirée théâtrale dans l'espace de la Alte Hauptwerkstätte - lieu chargé d'histoire, à proximité immédiate de la gare d'Olten.

Des scènes nous donnent à revivre l'époque de la grève, à éprouver la réalité d'il y a cent ans. On rêve, on lutte, on danse, on chante ; on meurt aussi.

Les situations représentées respectent strictement les sources historiques. A la différence des représentations ordinaires de cet événement, cependant, l'histoire est ici racontée par les « petites gens », les gens du commun et non pas par les leaders politiques, syndicaux ou militaires : 1918.CH donne ainsi chair et voix aux actes et aspirations de figures généralement absentes des livres d'histoire. Des ouvrières et des ouvriers, des entrepreneurs et des syndicalistes, de simples soldats et des cheminots, des employés de banque et de jeunes militantes socialistes, des féministes et des dames de la haute société, des citoyens en colère et des révolutionnaires nous racontent - en cinq tableaux - ces circonstances qui ont profondément divisé la Suisse. Comme jamais depuis la guerre du Sonderbund de 1847.

1918.CH ne juge pas, mais révèle par des images émouvantes une situation historique crisique et ses développements. Les revendications des grévistes de 1918 - telles que le suffrage féminin, la représentation proportionnelle, la semaine de quarante-huit heures et l'AVS - ont finalement été mises en oeuvre. Plus ou moins longtemps après l'effondrement de la Grève.

*****

La metteure en scène Liliana Heimberg et son équipe artistique ont produit le texte de cette soirée théâtrale à partir de documents authentiques que les interprètes se sont appropriés avec une remarquable application. Sandra Rupp Fischer a, de son côté, travaillé avec le choeur les chansons écrites par Raphael Urweider et la partition signée par Jean-François Michel, le compositeur fribourgeois. S'ajoute à l'équipe de production le Sinfonietta de Bâle sous la direction du Lucernois Ludwig Wicki, la chorégraphe Gisa Frank de Trogen (canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures), la costumière Eva Butzkies de Bâle, l'historien zurichois Stefan Keller, le scénographe également zurichois Lukas Sander et le dramaturge genevois Mathieu Menghini.

En plus des 105 interprètes amateurs du canton de Soleure, 20 troupes de théâtre de tout le pays participent à cet événement théâtral véritablement national. Chaque soir, deux groupes différents verront leurs courtes saynètes - conçues de manière indépendante - intégrées à la trame générale du spectacle chapeauté par Liliana Heimberg. Ainsi, par exemple, lors de la première, étaient représentés les cantons du Tessin et d'Argovie. La troupe argovienne a évoqué la milice civile initiée par le colonel Eugen Bircher alors que le Tessin, lui, est venu à pied, flanqué d'un âne, sillonnant le pays à la recherche d'une révolution qui n'a jamais eu lieu...

Notons, enfin, que la manifestation théâtrale nationale et multilingue 1918.CH se poursuivra jusqu'au 23 septembre 2018 à la Alte Hauptwerkstätte à quelques pas de la gare d'Olten. Se tiendront là également plusieurs animations dont une petite exposition sur l'histoire de la Grève générale et des documents relatant la généalogie du spectacle.

Informations complémentaires et vente de billets sur www.1918.CH

Contact:

Reto Spiegel, medien@1918.ch

Plus de communiques: Verein 100 Jahre Landesstreik 2018 c/o Schloss Waldegg