Tous
Abonner
Abonner Caritas Schweiz / Caritas Suisse

12.06.2019 – 17:00

Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Protection des enfants au Brésil : engagement récompensé
Le Prix Caritas pour les enfants des rues au Brésil

Protection des enfants au Brésil : engagement récompensé / Le Prix Caritas pour les enfants des rues au Brésil
  • Informations
  • Download

Luzern (ots)

Le Prix Caritas 2019 a été décerné à Lucerne à Frei Adailson Quintino dos Santos et Lucimar Correa de l'organisation brésilienne São Martinho. Pascale Baeriswyl, secrétaire d'État au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a rendu hommage à l'engagement des lauréats. Depuis plus de 30 ans, ils luttent pour la protection des plus jeunes et les droits de l'enfant au Brésil. Leurs efforts se concentrent sur les enfants et les adolescents des rues à Rio de Janeiro.

Frei Adailson Quintino dos Santos est directeur et Lucimar Correa coordinatrice de l'association « Associação Beneficente São Marthino ». Depuis plus de 30 ans, cette organisation s'engage en faveur de la protection et des droits des enfants et des jeunes défavorisés de Rio de Janeiro et pour leur intégration sociale. Dans cette métropole de douze millions d'habitants, des milliers d'enfants et d'adolescents vivent dans la rue ou dans des bidonvilles, les favelas. Ils sont exposés à la violence, aux abus sexuels, à la criminalité et aux drogues et se battent jour après jour pour leur survie. La plupart d'entre eux souffrent par ailleurs d'un grave déficit en matière d'éducation parce qu'ils n'ont pas fréquenté l'école primaire ou l'ont quittée prématurément.

« Transformando vidas » : changer des vies

L'organisation São Martinho et son équipe de travailleurs sociaux, d'enseignantes, de psychologues et d'avocates adopte une approche systématique et simultanément différenciée, selon la situation des enfants. Avec des équipes mobiles, les travailleurs sociaux cherchent d'abord le contact avec les enfants et les jeunes dans la rue et, dans la mesure du possible, avec leurs fa-milles. L'organisation les aide à répondre aux besoins de la vie quotidienne. Dans les deux centres de São Martinho, les enfants et les adolescents bénéficient d'un conseil social et juri-dique ainsi que d'un accès à diverses activités de loisirs. Ils font de la musique, du théâtre et du sport. Des matières scolaires de base leur sont également dispensées afin de les préparer à une formation professionnelle. Enfin, São Martinho travaille avec des organisations partenaires pour proposer aux adolescents une place de formation ou d'apprentissage.

São Martinho défend également la protection et les droits des enfants et des jeunes sur le plan sociopolitique et scientifique. C'est pourquoi São Martinho est devenue une institution d'excellence reconnue non seulement à Rio de Janeiro, mais partout au Brésil, grâce à sa compétence et sa cohérence. L' approche socioéducative de l'organisation fait figure d'exemple dans l'ensemble du Brésil.

Dans son éloge, Pascale Baeriswyl, secrétaire d'État au Département fédéral des affaires étran-gères, a salué l'engagement pionnier des lauréats : « Grâce au précieux travail de Frei Adailson Quintino dos Santos et de Lucimar Correa, les enfants et les adolescents apprennent à faire va-loir leurs droits et, en plus des offres éducatives et de loisirs, se voient proposer une formation professionnelle et donc de nouveaux moyens de subsistance et de meilleures perspectives d'avenir. L'organisation peut présenter un bilan impressionnant. Elle accompagne et encadre 1800 enfants et adolescents chaque année. »

Les droits de l'enfant : un devoir pour tous

Les enfants ont droit à des soins de santé performants, à l'éducation, à la nourriture, à la sécurité sociale et à un logement décent. Ils ont aussi le droit d'être protégés contre la violence physique et psychologique et contre les mauvais traitements et l'exploitation économique et sexuelle. Selon Pascale Baeriswyl, l'engagement et l'initiative d'organisations comme São Martinho rappellent l'urgence de respecter la Convention internationale des droits de l'enfant, adoptée voilà 30 ans par la communauté internationale. La secrétaire d'État a souligné que le Prix Caritas 2019 était donc aussi un engagement et une invitation à ouvrir des perspectives, pour aujourd'hui et pour demain, en faveur des enfants et des adolescents en situation de pauvreté. La remise du Prix Caritas 2019 encourage les lauréats à poursuivre leur lutte pour la protection de l'enfance et de la jeunesse et les droits de l'enfant.

Chaque année, le Prix Caritas honore des personnalités qui se distinguent par leur haut niveau de compétence professionnelle et leur engagement humain, ainsi que par leur action novatrice à long terme. Il est doté d'une somme de 10 000 francs bénéficiant à un projet des lauréats.

Contact:

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Elisabeth
Karagiannis, responsable du Secteur Communication et marketing, tél.
041 419 22 70.