Tous
Abonner
Abonner Caritas Schweiz / Caritas Suisse

17.05.2019 – 08:53

Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Changements dans la coopération internationale : Caritas Suisse construit activement l'avenir

Luzern (ots)

La coopération au développement de la Confédération et des oeuvres d'entraide suisses connaît différents changements. Le Département fédéral des affaires étrangères a mis en consultation ses plans pour les prochaines années. La DDC prévoit de réduire ses contributions aux projets des oeuvres d'entraide. Depuis quelques jours et semaines, ces dernières se trouvent publiquement confrontées à la question de savoir comment poser les jalons pour l'avenir. Caritas Suisse aborde ces changements de l'environnement de façon proactive et sur la base de finances saines.

Dans la coopération internationale, le financement des projets en faveur des personnes défavorisées est lié à de nouveaux défis. Les pertes de financements annoncées venant de l'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) sont pour l'instant restées limitées pour Caritas. Au cours des deux prochaines années, il faudra toutefois trouver des solutions avec ECHO. À partir de 2021, la DDC veut réduire de 2,5 millions de francs les contributions allouées aux programmes des grandes oeuvres d'entraide. Et dans le domaine de l'aide humanitaire, on ne peut guère savoir à l'avance quelles seront les contributions à disposition ces prochaines années. Dans l'ensemble, l'acquisition de financements pour la coopération au développement est devenue plus exigeante et plus coûteuse.

Caritas Suisse aborde de façon proactive ces changements affectant l'environnement de la coopération internationale. Afin de pouvoir travailler plus efficacement dans divers pays et améliorer encore ses chances lors des appels d'offres internationaux, elle réduira dorénavant de 20 à 15 le nombre des pays où elle réalise un programme et tient son propre bureau. Ces prochains mois, elle va ainsi se retirer progressivement du Bangladesh, de l'Inde, du Kenya, de Palestine et de Colombie. En même temps, Caritas mettra en oeuvre de façon conséquente l'aide humanitaire en Indonésie, au Mozambique, ainsi qu'en Colombie et au Brésil pour les victimes de la crise au Venezuela. Elle apportera de l'aide dans différents pays où des catastrophes pourraient se produire. Caritas peut adapter son activité internationale sans réduire les effectifs au sein de son secteur Coopération internationale. Mais cela implique pour certains collaborateurs de mener des activités nouvelles dans un autre pays.

La bonne santé financière de Caritas est largement due au fait qu'elle a pu augmenter continuellement ces dernières années le volume des dons privés et les maintenir à un niveau élevé, malgré la concurrence de plus en plus vive d'organisations internationales sur le lucratif marché suisse des dons.

Compléments d'information :

Hugo Fasel, directeur de Caritas Suisse, tél. 041 419 22 18, courriel
hfasel@caritas.ch,
ou le Département Communication, tél. 041 419 22 37.