Jacobs Foundation

Réseau de relations locales pour l'encouragement précoce

Zurich (ots) - -

- Avec «Primokiz» la Fondation Jacobs propose aux villes suisses de 
petite et de moyenne taille un système complet pour l'encouragement 
précoce de la petite enfance. 
- C'est la première fois que le domaine de la formation, de l'accueil
et de l'éducation de la petite enfance bénéficiera d'instruments 
scientifiquement établis. 
- Une somme de 2,2 millions de francs a été approuvée pour le 
développement de ce domaine. 

«Réseau local d'encouragement précoce», telle est la devise du nouveau programme, dénommé Primokiz, que la Fondation Jacobs (www.jacobsfoundation.org ) a mis en place pour la promotion d'un système complet de formation, d'accueil et d'éducation de la petite enfance dans les villes de petite et de moyenne taille en Suisse. Dans ces villes, qui comptent entre 10'000 et 50'000 habitants, le but est de soutenir et de mettre en réseau les acteurs du domaine de la petite enfance, afin que les offres destinées aux petits enfants et aux parents puissent bénéficier d'un impact maximum. À cet effet, la Fondation Jacobs a réalisé deux instruments permettant tout d'abord d'établir une analyse de la situation existante, puis de mettre en place un concept de développement. Ces moyens représentent une première en Suisse. Le Conseil de la Fondation Jacobs a alloué la somme de 2,2 millions de francs pour la réalisation du programme Primokiz. À ce jour, le comité d'accompagnement du programme a retenu 16 villes suisses de petite et de moyenne taille pour participer au programme Primokiz. Les villes suivantes ayant déjà entamé les travaux de projet sont: Berthoud, Cham, Gambarogno, Granges, Illnau-Effretikon, Kloten, Muri, Pratteln, Schaffhouse, Wettingen, Zofinge et Zoug. Quatre autres communes démarreront le programme Primokiz dans le courant de l'année. Ce programme sera poursuivi jusqu'en 2015.

Retombées positives de l'encouragement précoce

«Si l'on veut que tous les enfants participent à la société de demain, il est impératif d'investir davantage dans l'éducation de la petite enfance. Dans ce sens, il vaut la peine de pratiquer l'encouragement précoce, pour les personnes elles-mêmes et pour la société», affirme Sandro Giuliani, directeur de la Fondation Jacobs. «L'établissement d'un réseau de relations entre les acteurs situés dans les grandes villes suisses a fait ses preuves. Désormais, nos efforts portent également sur les petites et les moyennes villes de Suisse, dont les finances sont moins solides et les ressources humaines plus restreintes.»

C'est dans ce but que la Fondation Jacobs a développé le nouveau modèle de formation, d'accueil et d'éducation de la petite enfance. Ce modèle repose sur les trois piliers constituant la politique en matière de petite enfance: éducation, affaires sociales et santé. Par conséquent, la fondation a élaboré, spécialement à l'intention des villes de petite et de moyenne taille, deux instruments permettant, d'une part, d'analyser la situation existante, et d'autre part, de mettre en place un concept de développement. Les villes et les communes ont ainsi la possibilité d'analyser, de mettre réseau et d'optimiser leurs offres relevant du domaine de l'enfance, depuis le stade initial de la naissance jusqu'à l'entrée à l'école, toujours dans l'optique d'offrir l'égalité des chances à tous.

La Fondation Jacobs met ses instruments gratuitement à disposition sur Internet, à l'adresse: www.jacobsfoundation.org/primokiz

Le programme Primokiz vise principalement à obtenir une vue d'ensemble de la formation, de l'accueil et de l'éducation de la petite enfance, mais aussi à favoriser un mode de travail participatif grâce auquel toutes les institutions et tous les acteurs du domaine éducatif prenant part au programme coopèrent au sein d'un réseau de relations.

Les 16 villes suisses participantes sont soutenues dans leur projet Primokiz et lors de l'application des instruments grâce à la présence d'experts intervenant sur place. De plus, elles peuvent profiter des échanges avec les grandes villes et des expériences faites par ces dernières, qui servent alors de référence pour leur projet. En outre, les villes peuvent soumettre leur analyse et leur concept à une expertise scientifique.

Accompagnement scientifique et comité d'experts

Le programme Primokiz fait l'objet d'un accompagnement scientifique de la part du Marie Meierhofer Institut für das Kind (MMI). Un comité d'experts composé de représentants du monde scientifique et des milieux professionnels tels que les administrations communales, cantonales et fédérale, accompagne également la réalisation du programme. Les organisations membres de ce comité sont les suivantes: Initiative des villes pour la politique sociale, Office fédéral des migrations, Office fédéral des assurances sociales, Commission suisse pour l'UNESCO, Université de Fribourg, Haute école de pédagogie de St-Gall et Promotion Santé Suisse.

À propos de la Fondation Jacobs

La Fondation Jacobs est une fondation active dans le monde entier au service du développement de l'enfance et de l'adolescence. Créée par l'entrepreneur J. Jacobs à Zurich en 1989, la Fondation Jacobs soutient des projets de recherche, des programmes d'action et des institutions scientifiques grâce à un budget annuel de près de 35 millions de francs. Elle s'attache avant tout à l'excellence scientifique et aux applications concrètes qui l'accompagnent. Son investissement auprès de l'Université Jacobs de Brême, à hauteur de 200 millions d'euros (2006), a valeur d'exemple pour les initiatives privées de promotion scientifique en Europe.

Note aux médias:  
Photo pour impression de qualité en libre Service sous:
http://jacobsfoundation.org/de/project/primokiz-2/  
(Publication veuillez avec © Jacobs Foundation) 

Contact:

Sylvana Volkmann
E-Mail: sylvana.volkmann@jacobsfoundation.org
Tel.: +41/44/388'61'35
E-Mail: +41/79/552'30'88

Jacobs Foundation
Seefeldquai 17
CH-8034 Zürich
Web: www.jacobsfoundation.org



Plus de communiques: Jacobs Foundation

Ces informations peuvent également vous intéresser: