Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Parution du Rapport annuel 2005 du Fonds national suisse

Berne (ots) - La recherche suisse à plein régime Le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a investi 466 millions pour encourager la recherche en 2005. Les chercheurs suisses se sont montrés très actifs. Les moyens disponibles restant très limités, la sélection des projets a été drastique. Signe de vitalité, la recherche suisse a remporté en 2005 de nombreux succès internationaux. Elle devra toutefois, ces prochaines années, faire face à une concurrence internationale toujours plus vive. « Pour rester leader, la recherche suisse devra non seulement pouvoir accéder librement à l'Espace européen de la recherche, mais devra aussi être mieux soutenue au plan national », souligne le FNS dans son Rapport annuel 2005, qui vient de paraître. En 2005, le FNS a attribué 466 millions en subsides de recherche, dont 22% en sciences humaines et sociales, 37% en mathématiques, sciences naturelles et de l'ingénieur, et 40% en biologie et médecine (1% non attribuable). 83% des moyens ont été distribués en recherche libre et 17% en recherche orientée (Programmes nationaux de recherche et Pôles de recherche nationaux). En recherche libre, près de 2'000 requêtes ont été déposées par les chercheurs, un chiffre qui s'inscrit dans la ligne de 2004, qui était une année record. Quelque 5'000 jeunes chercheurs ont pu être soutenus, et 39% des collaborateurs des projets de recherche étaient des femmes. Le taux de succès des requêtes est resté bas: alors que, dans les années 1990, il tournait autour des 50%, il a dramatiquement fondu à 40% en 2004 pour remonter à 45% en 2005. Autrement dit, malgré une évaluation très rigoureuse et un investissement le plus optimal possible des ressources, le FNS doit refuser des projets de très haute qualité en comparaison internationale. Le FNS est préoccupé par cette évolution et espère que la recherche scientifique, facteur clé du développement économique de notre pays, pourra être mieux encouragée par la Confédération ces prochaines années. Le FNS a en ce sens donné ses objectifs pour la prochaine période de financement 2008-2011, en demandant une croissance de 10% de son budget. La dissolution exigée des provisions mise en œuvre en 2005 Le Conseil fédéral et le Parlement ont décidé, dans le cadre du Programme d'allégement budgétaire 04, de dissoudre les provisions du FNS de quelque 230 millions. Ces provisions assuraient le financement des projets sur plusieurs années. Cette dissolution a été réalisée par une réduction des subventions fédérales et l'intégration des provisions au budget ordinaire du FNS. Ce dernier devra donc, à l'avenir, grever ses allocations de subsides sur des budgets futurs qui n'ont pas encore été approuvés. Avec ce changement, le FNS dépend fortement du fait que les budgets prévus dans les plans financiers de la Confédération soient effectivement alloués. Le Rapport annuel 2005 informe sur les statistiques et les évolutions principales de la politique d’encouragement de la recherche du FNS. Le Fonds national suisse (FNS) Le FNS assure le financement public de la recherche scientifique en Suisse. Il soutient les meilleurs projets de recherche déposés par les chercheuses et chercheurs. Par la mise en concurrence des requêtes des chercheurs, expertisées au niveau suisse et international (par peer-review), le FNS assure une qualité optimale à la recherche financée par des subsides fédéraux. Le Rapport annuel 2005 se trouve sous : http://www.snf.ch/fr/com/inb/inb_rep.asp Le Rapport annuel 2005 peut être commandé gratuitement dans sa forme papier, en allemand ou en français, au Fonds national suisse, PRI, Wildhainweg 3, Case Postale 8232, CH-3001 Berne, pri@snf.ch ou tél.: +41 (0)31 308 22 22 Informations complémentaires: Philippe Trinchan Fonds national suisse Service de presse et d'information Wildhainweg 3 CH-3001 Berne tél. +41 (0)31 308 22 22 e-mail: pri@snf.ch Le texte de cette information se trouve sur la page d'accueil du Fonds national suisse: http://www.snf.ch/communique

Ces informations peuvent également vous intéresser: