ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Transport routier suisse: Sûr et propre grâce aux véhicules des plus modernes!

Bern (ots) - L'association suisse des transports routiers ASTAG rejette, avec indignation, le mensonge aléatoire le plus récent sur l'initiative des Alpes et les propos diffamatoires y relatifs à l'encontre des transporteurs suisses et de leurs chauffeurs. Grâce aux investissements à hauteur de milliards dans les poids lourds et autocars à la pointe de la technologie, l'industrie du transport en Suisse roule en toute sécurité et respecte l'environnement. Des contrôles policiers supplémentaires des véhicules suisses seraient inutiles et tracassiers.

Les reproches indifférenciés contre l'industrie du transport, qui se répandent actuellement au sujet de l'initiative des Alpes, sont dénués de tout fondement. L'association suisse des transports routiers ASTAG condamne cette campagne de dénigrement qui soulève, dans toute son acuité, la polémique à l'encontre du transport de marchandises sur route et s'indigne desdits «protecteurs des Alpes» incorrigibles qui déforment intentionnellement les faits comme il est coutume. L'appel à des contrôles d'ordre général contre des soi-disants manquements aux consignes de sécurité et des émissions de polluants nuit à la réputation et l'image de la branche. De plus, ils ne contribueraient en rien à un transfert renforcé comme on veut bien le faire croire à tort. «De par ce nouveau remue-ménage, l'initiative des Alpes s'est définitivement enlisée», dit le président central ASTAG, Adrian Amstutz.

Excellent bilan environnemental du transport routier

En vérité, l'industrie du transport suisse est extrêmement respectueuse de l'environnement et de la sécurité. Depuis des années, la flotte de véhicules est renouvelée continuellement grâce à des investissements à hauteur de milliards. Des poids lourds et des autocars des plus modernes sont opérationnels, lesquels correspondent pleinement aux exigences légales. Ce faisant, les émissions polluantes ont pu être réduites à un niveau presque nul comme les chiffres officiels de la Confédération le prouvent clairement. De même que le nombre d'accidents a considérablement baissé.

Même les récentes manipulations AdBlue effectuées par des entreprises étrangères ne changent en rien le bilan positif global. Fait notable: Aucun cas de fraude commis par des transporteurs suisses n'a été dénoncé jusqu'à ce jour. Il va de soi que l'ASTAG condamne tous les agissements illégaux et a demandé, en février déjà, des contrôles renforcés aux passages des frontières. Toutefois, vouloir contrôler plus fortement encore le transport routier sur l'ensemble du territoire serait inutile et tracassier. La densité des contrôles actuelle suffit pleinement et les multiples contrôles journaliers sont abusifs. Toutes les informations sont divulguées en toute transparence par le corps de police et les centres de contrôle.

Transport de marchandises efficace grâce à la co-modalité

En revanche, une collaboration de tous les modes de transport s'avère nécessaire pour l'optimisation du transport de marchandises, comme le demande l'ASTAG depuis longtemps. De même qu'elle l'a souligné une fois encore lors de la conférence de presse du 7 avril 2017 en association avec CFF Cargo. « C'est l'industrie des transports qui garantit un transport de marchandises efficient sur route et sur rail», relève Adrian Amstutz, «et non pas les conducteurs d'attelages Verts-Roses desdits protecteurs des Alpes.»

Contact:

ASTAG Association suisse des transports routiers
André Kirchhofer
031 370 85 21



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: