ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Perte de productivité suite aux constants bouchons - hausse des coûts de transport en 2016

Bern (ots) - Le poids des coûts aujourd'hui déjà très élevé dans la branche suisse des transports continuera à augmenter l'an prochain. Raison principale: les infrastructures routières totalement saturées qui provoquent sur tout le territoire des bouchons chroniques et une perte de temps, réduisant ainsi de façon massive la productivité du transport routier. De ce fait, l'Association suisse des transports routiers ASTAG prévoit dans l'absolu pour 2016 une hausse des coûts des transports, en fonction de l'entreprise et du secteur. A moyen terme, il ne sera plus possible aux entreprises de transport de renoncer à répercuter sur les clients, les coûts des embouteillages dont ils ne sont pas responsables.

Le transport routier suisse est confronté à d'énormes défis qui mettent en péril l'existence de certaines entreprises. Non seulement, la force du franc ainsi qu'une faible conjoncture pèsent sensiblement et toujours plus fort sur les carnets des commandes, mais il faudra encore compter avec une nouvelle hausse des coûts globaux pour 2016.

Une hausse constante des coûts induits par les bouchons

L'inducteur le plus important des coûts sont les goulets d'étranglement de l'infrastructure routière dans toutes les parties du pays. Partout, on est confronté à des bouchons, des entraves et des pertes de temps, que ce soit sur le réseau des routes nationales, sur les accès aux villes et aux agglomérations, du fait de la vague des feux rouges ou du manque de places d'évitement pour les TP. Et la situation s'aggrave au fil des années. En 2014, on recensait un total de 21'541 heures de bouchon, soit 4,6 % de plus que l'année précédente. 85 % d'entre-elles sont à mettre sur le compte d'une surcharge du trafic due aux manquements étatiques dans le cadre de l'aménagement de l'infrastructure routière qui ne répond plus depuis longtemps aux besoins croissants. Et pour 2016 ainsi que pour les années suivantes, il faudra compter avec une forte augmentation des heures de bouchon.

Cette situation engendre des pertes sensibles de productivité pour le transport de personnes et de marchandises sur route. Et les gains d'efficacité obtenus au niveau des processus opérationnels au sein des entreprises grâce à l'innovation, la conscience des coûts et l'écoute des clients, sont immédiatement reperdus.

De plus, il reste toujours les facteurs négatifs générant des hausses de coûts:

   -	l'augmentation générale des réglementations et des coûts de 
personnel et de salaires pour permettre de conserver la qualité et le
niveau de qualification du personnel roulant exigés par le marché et 
prescrits par l'Etat; -	un travail de recrutement toujours plus 
exigeant du fait de la pénurie aiguë des chauffeurs dans tous les 
secteurs d'activité de la branche; -	des coûts supplémentaires dus à 
la nécessité de conserver au métier de chauffeur l'attrait nécessaire
malgré une surrèglementation légale et l'attente des clients exigeant
des prestations de service au-dessus de la moyenne; -	de nouvelles 
exigences en matière de sécurité avec les efforts que cela nécessite 
et les mesures IT qui entraînent inévitablement des surcoûts. 

Coûts à la hausse - prix de transport plus élevés

En 2015, les pertes de productivité dues aux bouchons et aux entraves ont à nouveau été endossées par les entreprises de transport. L'Association suisse des transports routiers ASTAG part du principe que, pour 2016 ainsi que pour les années suivantes, ces coûts supplémentaires devront inévitablement être répercutés sur les clients.

Selon un sondage effectué auprès des membres de l'association, on prévoit pour 2016 une hausse des prix des transports - dépendant du secteur de transport, de l'entreprise et du calcul des coûts - sachant néanmoins que les hausses concrètes devront être négociées individuellement.

Contact:

Pour de plus amples informations:
ASTAG Association suisse des transports routiers
André Kirchhofer
031 370 85 85



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: