ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Assainissement du tunnel du Gothard: non aux illusions, oui à un concept clair!

    Bern (ots) - L'assertion de l'initiative des Alpes selon laquelle il est possible d'assainir le tunnel du Gothard sans 2e tube est purement théorique et illusoire. En effet, le trafic routier ne peut pas être détourné par le col et le rail ne dispose pas de capacités suffisante pour assure un transfert complet du trafic. C'est pourquoi l'Association suisse des transports routiers ASTAG charge le Conseil fédéral d'agir rapidement. Au lieu de se bercer d'illusion, il faut élaborer un concept clair d'assainissement sans restrictions intolérables pour le trafic qui entraîneraient des préjudices économiques catastrophiques.

    Les exigences en matière d'assainissement du tunnel routier du Gothard présentées ce jour par l'Initiative des Alpes lors de sa conférence de presse sont une fois de plus totalement illusoires, purement théoriques et anti-économiques. En particulier l'assertion selon laquelle il est possible de renoncer à la construction d'un deuxième tube malgré la fermeture totale du tunnel démontre une méconnaissance totale des réalités et des besoins du trafic quotidien de personnes et de marchandises. Tant l'économie que la population ont absolument besoin d'un tunnel sûr et performant pouvant être en tout temps utilisé sans restriction. «De plus, il faut absolument assurer un trafic intérieur entre la Suisse allemande et le Tessin fonctionnant parfaitement», souligne le président central de l'ASTAG Adrian Amstutz. C'est pourquoi il n'est pas question, selon le président central de l'Association suisse des transports routiers ASTAG, de choisir la solution de déviation du trafic vers la route du col fermée au trafic durant les mois d'hiver. Par ailleurs, le rail ne représente pas une alternative acceptable pour la route sachant qu'il ne dispose tout simplement pas des capacités nécessaires. «Même après la mise en exploitation du tunnel de base du Gothard, il ne sera pas possible de transférer un nombre suffisant de transports», constate Amstutz, «sans parler du manque de vitesse, de fiabilité et de flexibilité». La fermeture du tunnel durant plusieurs semaines suite au tragique accident de 2001 ainsi que le «triste spectacle des limitations de trafic» qui en a résulté démontrent clairement que l'économie et la population ont absolument besoin d'une liaison qui fonctionne entre la Suisse centrale et le Tessin.

    Pas de fermeture totale grâce au 2e tube!

    Pour l'ASTAG, un 2e tube permettant de garantir l'ouverture de deux voies du Gothard également durant les travaux d'assainissement est donc incontournable.  «Toute autre solution choisie par les autorités conduirait le trafic et donc l'économie droit dans le mur», selon la mise en garde du directeur de l'ASTAG Michael Gehrken qui ajoute: «Et cela ne concerne pas uniquement les prestations de transport mais bel et bien la sécurité!» Les autorités concernées sont donc priées de présenter incessamment un projet d'assainissement clair et solide.

    Il est urgent d'agir. «Au lieu de se bercer d'illusions, il convient d'élaborer le plus rapidement possible des solutions et des projets adaptés aux besoins - sans restrictions intolérables pour le trafic» souligne Gehrken.

Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers Michael Gehrken 079 613 75 64



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: