Office fédéral de l'agriculture

Réduction des aides destinées au soutien du prix du lait

    Berne (ots) - Les fonds destinés au soutien du prix du lait sont réduits de 23 pour cent en moyenne. Le Département fédéral de l'économie a adapté aujourd'hui l'ordonnance pertinente. Les suppléments pour le lait transformé en fromage et les primes de non-ensilage demeurent en revanche inchangés. L'adaptation en question est liée à la décision du Parlement de réduire le budget de 65 millions de francs en 2002 par rapport à l'année précédente. La présente modification entre en vigueur le 1er mai 2002.

    Dans le cadre de la réduction du budget, tous les taux des aides sont abaissés de 23 pour cent en moyenne. Le rôle capital du secteur fromager au sein de l'économie laitière est pris en considération : les suppléments pour le lait transformé en fromage et les primes de non-ensilage demeurent inchangés. La réduction concerne en premier lieu les contributions destinées à réduire les prix du beurre et du lait écrémé ainsi que les contributions à l'exportation d'emmental, de sbrinz, de fromage à pâte molle et d'autres produits laitiers.

    La réduction du soutien effectuée au printemps passé a été largement répercutée sur les prix de vente des produits laitiers, en partie au détriment de l'écoulement. Cela ne sera possible que dans une mesure limitée l'année prochaine, si l'on veut pouvoir maintenir l'écoulement de lait et de produits laitiers au niveau actuel. Le prix à la production du lait devrait malgré tout dépasser encore le niveau pronostiqué en 1999 lors de la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole.

    Dans le souci de la position future de l'économie laitière suisse
sur le plan européen, le Département fédéral de l'économie sera aussi
appelé à examiner, au premier trimestre 2002, la question de savoir
s'il y a lieu de proposer au Conseil fédéral une augmentation modérée
des contingents laitiers.

ots Originaltext: Office fédéral de l‘agriculture
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office fédéral de l‘agriculture, division Production animale
et végétale, Urs Markstein.



Plus de communiques: Office fédéral de l'agriculture

Ces informations peuvent également vous intéresser: