Dép. féd. défense, prot. popu, sport

Bilan annuel de la Centrale nationale d'alarme (CENAL)

Nouvelle augmentation des annonces d'événements

    Zurich (ots) - Les 396 annonces d'événements que la Centrale nationale d'alarme (CENAL) a enregistrées en 2000 représentent un chiffre jamais atteint jusque là. Il s'agit d'une augmentation de presque 20 % par rapport aux annonces de l'année précédente, qui elles-mêmes constituaient déjà un record. Comme pour les années passées, pas loin des deux tiers des annonces étaient dues à des événements survenus dans des centrales nucléaires à l'étranger.

    Au cours de l'année passée, les membres du service de piquet de la CENAL ont eu à examiner 396 événements. Cela correspond à une augmentation de presque 20 % par rapport au maximum déjà enregistré en 1999. Depuis 1997, les annonces d'événements ont plus que triplé. Cette forte hausse ne signifie toutefois pas que la population suisse serait soumise à une menace accrue. L'augmentation des annonces est avant tout due à une meilleure transparence de la politique d'information des exploitants des centrales, à des prescriptions plus sévères en matière d'annonce ainsi qu'à une sensibilité accrue du public et des médias pour ce qui touche au nucléaire.

    Koursk et feux de forêts Aucun des événements annoncés n'a représenté de menace radiologique pour la population de la Suisse. La CENAL a toutefois eu à examiner plusieurs événements majeurs qui ont retenu l'attention du public. Lors du naufrage du sous-marin "Koursk", le 12 août, la CENAL a dû, d'une part, intervenir en tant que point de contact suisse de la communauté internationale pour les questions de radioactivité et, d'autre part, se procurer un état exact de la radioactivité dans la mer de Barents et dans ses alentours. Au début de l'été, des analyses de la situation ont dû être établies à l'occasion des feux de forêts survenus dans la région de Los Alamos et en Ukraine. Juste avant Noël, ce sont les cas de leucémie de soldats italiens en relation avec l'utilisation d'uranium appauvri qui ont fait la une de l'actualité. Durant l'été, la CENAL a dû engager le piquet de protection contre la radioactivité de l'Institut Paul Scherrer pour deux accidents survenus lors de transports effectués dans l'enceinte de l'aéroport de Kloten, qui n'ont toutefois mis personne en danger.

    Ne rien laisser au hasard Malgré ces nombreux événements, l'optimisation des systèmes informatiques et des procédures d'engagement de la CENAL a pu être poursuivie durant l'année 2000. En juin, les centrales nucléaires de Beznau et de Leibstadt ont été survolées au moyen d'un hélicoptère Super Puma de l'armée qui a effectué des mesures de radioactivité dans un rayon de 20 km. Il n'y a pas été constaté d'augmentation des valeurs mesurées. En mai, la CENAL a pris part à un exercice d'urgence général dans la centrale de Mühleberg et, en août, elle a dirigé elle-même un exercice destiné à différents responsables de l'administration fédérale, dont le scénario portait sur un accident impliquant une arme atomique en Europe de l'ouest.

    CENAL - quatre lettres, une seule organisation La CENAL, sise à Zurich, est le service spécialisé de la Confédération pour les événements extraordinaires - avant tout de nature technique. Il s'agit en premier lieu des dangers liés à un accroissement de la radioactivité, mais aussi des accidents chimiques importants, des ruptures de barrage, des chutes de satellites et de la transmission des annonces de tremblements de terre. Selon la situation, le Conseil fédéral peut confier des tâches supplémentaires à la CENAL. La question de l'exécution de tâches environnementales fait actuellement l'objet de discussions approfondies entre la CENAL et d'autres services de la Confédération. Il ne s'agit pas en l'occurrence de redistribuer des tâches, mais avant tout d'optimiser l'alarme en cas d'événement extraordinaire, dans la mesure où la CENAL dispose de moyens de transmission capables de fonctionner en situation d'urgence et de systèmes informatiques en double sécurité. La représentation électronique de la situation établie par la CENAL permet à tous les partenaires concernés par la situation d'urgence de transmettre des informations sans délai aux forces engagées, cela indépendamment de la nature de la menace.

ots Originaltext: DDPS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Départément fédéral de la défense, de la protection de la population
et des sports, Information.



Plus de communiques: Dép. féd. défense, prot. popu, sport

Ces informations peuvent également vous intéresser: