Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

OFEFP: EMBARGO, samedi 20.3.04, 10h45 Journée internationale de la forêt : le bois suisse est trop peu utilisé.

Berne (ots) - Landquart, le 20 mars 2004 La forêt suisse regorge de magnifiques bois de construction et de bois de feu. Trop peu de bois suisse est exploité, et un grand potentiel économique, mais aussi écologique, reste ainsi en friche. C'est pourquoi cette année, le 20 mars, la Journée internationale de la forêt (JIF) est consacrée à la promotion de l'utilisation du bois. L'exemple de la nouvelle gare à Landquart montre quels sont les avantages économiques apportés par l'utilisation du bois indigène. En même temps, l'OFEFP donne le coup d'envoi de la deuxième étape du programme d'encouragement bois 21. Chaque année, ce ne sont pas moins de 10 millions de mètres cubes de bois qui poussent dans les forêts suisses. Or, à peine la moitié de cet accroissement est exploitée. Au lieu de couvrir la consommation intérieure avec du bois suisse, le bois est importé de l'étranger. C'est pourquoi le volume de bois dans les forêts suisses, gérées traditionnellement de façon durable et proche de la nature, ne cesse d'augmenter (voir informations de base pour la presse 1). Les institutions patronnant la Journée internationale de la forêt de cette année veulent attirer l'attention sur cette absurdité. L'utilisation du bois est aussi toute indiquée en regard de la protection du climat: l'utilisation du bois pour construire et chauffer diminue en effet considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Une meilleure exploitation de nos stocks de bois sur pied apporte aussi des avantages sur le plan économique. Avec quelque 90 000 emplois, l'économie des forêts et du bois génère en Suisse une valeur ajoutée d'environ 8,5 milliards de francs et participe ainsi pour 2 pour-cent au produit intérieur brut. Ce sont les étapes de la transformation - des produits semi-finis aux produits finis - qui apportent la majeure partie de la valeur ajoutée. Cette valeur ajoutée peut être augmentée de façon ciblée dans les régions, comme le montre l'exemple de la nouvelle gare de Landquart. bois 21: l'OFEFP s'engage pour une utilisation accrue du bois. Le programme d'encouragement « bois 21 » a été lancé en 2001 pour favoriser l'écoulement du bois indigène. Ce programme, échelonné sur 10 ans, est une réalisation commune de la Confédération (OFEFP), de l'économie des forêts et du bois, des hautes écoles et des organisations environnementales. Ses buts principaux sont les suivants: accroître la récolte et l'utilisation du bois suisse et améliorer la productivité et le fonctionnement de la filière bois, du producteur jusqu'au consommateur final. De 2001 à 2003, 84 projets ont été réalisés sur la base d'environ 190 propositions. La deuxième étape de bois 21, qui a été officiellement lancée le 20 mars à Landquart par Philippe Roch, directeur de l'OFEFP, veut réduire le nombre de projets pour se concentrer sur des réalisations plus globales. Les champs d'investigation suivants sont prioritaires pour 2004 à 2007 : - optimisation des structures et de la logistique dans l'économie forestière et dans les scieries; - amélioration de la compétitivité et de la position sur le marché de la filière bois; - protection incendie et construction en bois à plusieurs étages; - informations aux planificateurs, maîtres d'uvre et investisseurs. L'OFEFP met quatre millions de francs par année à disposition pour la deuxième étape. Gare de Landquart: exemple pratique de promotion concrète du bois Une visite du gros uvre de la nouvelle gare de Landquart a été organisée samedi, à l'occasion de la Journée internationale de la forêt. Cette réalisation, qui présente un rez-de-chaussée en béton et en verre et deux étages supérieurs constitués d'éléments en bois, est un exemple type de promotion pratique du bois par des instances publiques. Elle permet de conserver la valeur ajoutée dans la région: la totalité du bois pour la construction provient en effet des forêts de la commune d'Igis-Landquart et elle est transformée sur place (voir informations de base pour la presse 2). Service de presse de l'OFEFP Lignum/bois21 Silviva Renseignements: - Philippe Roch, directeur de l'OFEFP, 079 277 51 88 - Andrea Semadeni, suppléant du Directeur fédéral des forêts, OFEFP, 079 687 11 72 - Matthias von Bergen, membre de la direction du programme bois 21, 079 756 05 14 - Frank Kessler, SILVIVA, coordinateur de la Journée internationale de la forêt JIF 2004, 079 548 14 08 - Stefan Hagmann, administrateur de graubündenholz, 079 668 35 88 - Michael Meuter, responsable Information et RP Lignum, Economie suisse du bois, 079 469 82 17 Autres liens: http://www.environnement-suisse.ch http://www.bois21.ch http://www.silviva.ch/jif http://www.graubuendenholz.ch http://www.lignum.ch Institutions patronant la Journée internationale de la forêt JIF 2004 OFEFP Projet « Forêt de montagne » Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL graubündenholz Fédération romande des entreprises de menuiserie, ébénisterie, charpentes, des fabriques de meubles et des parqueteurs Energie-bois Suisse Industrie du bois suisse Communauté suisse pour le bois d'industrie Lignum, Economie suisse du bois Société forestières suisse SFS Silviva, éducation à l'environnement en forêt Association suisse des forestiers ASF Association suisse des entrepreneurs forestiers ASEFOR Station ornithologique suisse de Sempach Economie forestière Suisse EFS

Ces informations peuvent également vous intéresser: