PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner JobCloud AG

11.12.2020 – 09:04

JobCloud AG

Le nombre d'offres d'emploi a connu un rebond en automne puis s'est stabilisé malgré la deuxième vague

Le nombre d'offres d'emploi a connu un rebond en automne puis s'est stabilisé malgré la deuxième vague
  • Informations
  • Download

Le nombre d’offres d’emploi a connu un rebond en automne puis s’est stabilisé malgré la deuxième vague

Nouvelle édition de l’étude JobCloud Market Insights de JobCloud en collaboration avec la ZHAW

Genève, le 11 décembre 2020 – Le marché suisse de l’emploi n’a pas été épargné par la crise du coronavirus. Tous secteurs confondus, le nombre de postes à pourvoir a chuté, avant de connaître une légère hausse en automne. Pour certains emplois, l’offre était même plus importante qu’avant la crise. Actuellement, l’offre d’emploi réduite fait face à une forte demande de la part des chercheurs d’emploi. Par ailleurs, malgré le recul du nombre d’annonces, le budget des recrutements est resté identique pour la majorité des employeurs. C’est ce que montrent les premiers résultats de l’étude JobCloud Market Insights, menée par JobCloud (jobup.ch, jobs.ch) en collaboration avec la ZHAW.

La pandémie mondiale de COVID-19 a une forte influence sur l’économie et les recrutements en Suisse. C’est ce que montre aussi le nombre d’offres d’emploi publiées sur les plateformes d’emploi de JobCloud. Les résultats de la dernière édition de l’étude JobCloud Market Insights, qui analyse l’offre et la demande sur les plateformes d’emploi jobup.ch et jobs.ch jusqu’en novembre 2020, sont clairs : de fin février à fin avril – soit au moment des restrictions les plus strictes liées au coronavirus –, le nombre d’annonces publiées a fortement reculé tous domaines confondus. Vers l’automne, plus de personnel avec une faible qualification était de nouveau recherché. Depuis, l’offre est restée stable, malgré la deuxième vague. « Il est fascinant d’observer les fluctuations du marché suisse de l’emploi causées par la crise du coronavirus ainsi que la façon dont la crise fonctionne comme un catalyseur de changement », explique le Prof. Dr Frank Hannich de la ZHAW.

Les secteurs gastronomie/alimentation et marketing/communication les plus fortement touchés

Le confinement au printemps a rendu la vie particulièrement difficile aux secteurs gastronomie/alimentation/tourisme, marketing/communication/rédaction et vente/service à la clientèle/administration des ventes. Par la suite, la situation s’est légèrement détendue. Les emplois dans les secteurs automobile/artisanat/stock/transport, chimie/pharmaceutique et construction/architecture/ingénierie ont connu une reprise plutôt rapide en automne par rapport à leur situation avant la crise. Par ailleurs, il y a des métiers qui ont moins été touchés par la crise, voire même qui ont été touchés de façon positive.

Les secteurs chimie/pharmaceutique/biotechnologie, construction/architecture/ingénierie et médecine/soins/thérapie particulièrement résistants à la crise

Les groupes de métiers ne sont pas tous concernés de la même façon par le recul. Ainsi, dans toute la Suisse, les offres d’emploi dans les secteurs chimie/pharmaceutique/biotechnologie, construction/architecture/ingénierie et médecine/soins/thérapie ainsi que celles dans les secteurs surveillance/police/sauvetage et IT/télécommunications en Suisse romande ont connu le recul le plus faible. « L’analyse montre que les métiers dans ces domaines sont particulièrement résistants à la crise », précise Davide Villa, CEO de JobCloud. Il ajoute : « En Suisse alémanique, les plâtriers/peintres ainsi que les poseurs de revêtements de sol ont été confrontés à une hausse particulièrement élevée : ces profils ont été plus recherchés par les employeurs au troisième trimestre de cette année qu’avant la crise. De la même manière, les responsables RH ont été très demandés en Suisse romande. »

Les métiers dans le marketing, l’administration et la surveillance/police populaires auprès des chercheurs d’emploi

L’étude JobCloud Market Insights analyse non seulement les offres d’emploi publiées, mais également les clics sur les plateformes d’emploi jobup.ch et jobs.ch afin d’obtenir des informations sur la demande. De façon générale, on observe une augmentation de l’intérêt pour les postes à pourvoir depuis le début de la crise du coronavirus. En comparaison avec l’offre, les domaines marketing/communication/rédaction, administration/RH/Consulting/CEO, surveillance/police/douane/sauvetage ainsi que administration/formation/social étaient particulièrement populaires auprès des chercheurs d’emploi. « En ce qui concerne les emplois dans la surveillance et le sauvetage, l’offre est toujours faible, mais nous constatons depuis quelques années une demande particulièrement élevée. Pour les postes dans l’administration, l’offre est certes plus large, mais elle n’arrive pas à la hauteur de la demande », explique Davide Villa. La demande d’emplois dans la gastronomie s’est de nouveau accrue pendant le ralentissement, surtout en Suisse romande.

Demande trop faible dans les domaines de la construction/architecture/ingénierie et médecine/soins/thérapie

Contrairement aux domaines cités ci-dessus, il y a des catégories de métiers qui ne suscitent que peu d’intérêt de la part des chercheurs d’emploi ainsi que des entreprises qui ont de la peine à trouver des talents adéquats. En Suisse alémanique, cela concerne principalement les emplois dans les domaines construction/architecture/ingénierie et médecine/soins/thérapie. En Suisse romande, c’est le cas pour les métiers dans la construction de machines et d’installation/production et dans l’informatique/télécommunication.

Le budget des recrutements reste largement inchangé

Malgré les défis actuels, le budget des recrutements semble être resté inchangé dans de nombreuses entreprises. Ainsi, près de 70% des employeurs interrogés en Suisse alémanique disent ne pas avoir changé leur budget pour le recrutement de personnel. En Suisse romande cependant, la crise semble avoir une influence plus importante : près d’une entreprise sur deux veut procéder à des réductions du budget de recrutement. Les petites entreprises jusqu’à 49 collaborateurs et les grandes entreprises de plus de 500 collaborateurs sont plus touchées par les coupes budgétaires que les moyennes entreprises, qui ont le moins réagi à la crise et qui ont majoritairement conservé leur budget.

A propos de l’étude JobCloud Market Insights

Lancée par JobCloud et la ZHAW, JobCloud Market Insights est une étude comportementale basée sur l’analyse de l’offre et de la demande sur le marché suisse de l’emploi durant l’année 2020. Les données récoltées sur les deux plateformes d’emploi leaders respectivement en Suisse allemande et en Suisse romande jobs.ch et jobup.ch couvrent une partie considérable du marché de l’emploi numérique national. Plusieurs centaines de milliers d’offres d’emploi et plusieurs millions de clics issus des données de jobs.ch et jobup.ch ont été analysés pour la présente étude, qui a été complétée par un sondage en ligne mené par JobCloud en octobre 2020. Au total, les réponses de plus de 600 employeurs et de 12'000 employés ont été prises en compte.

Contact

JobCloud SA, Rebekka Hänggi, Marketing Manager
 +41 44 560 70 12, rebekka.haenggi@jobcloud.ch 
ZHAW, Dr Nicoline Scheidegger, Chargée d’enseignement au Center for Entreprise Development
+41 58 934 68 57, nicoline.scheidegger@zhaw.ch 
ZHAW, Prof. Dr Frank Hannich, Chef suppl. IMM, Chef du service Strategic CRM
+41 58 934 68 65, frank.hannich@zhaw.ch 

À propos de JobCloud SA

Entreprise numérique leader sur le marché suisse de l’emploi, JobCloud propose diverses solutions de recrutement. Outre les plateformes d’emploi numéros 1, comme jobs.ch, JobScout24.ch et jobup.ch, le portefeuille JobCloud comprend également des technologies tournées vers le futur. Ainsi, JobCloud détient 100 % de JoinVision EServices à Vienne, le principal prestataire de technologies multilingues de recrutement sémantique. Fondée en 2013, l’entreprise appartient aux deux groupes de presse Ringier et TX Group et emploie actuellement 200 personnes à Zurich et à Genève.

A propos de la ZHAW School of Management and Law (SML)

La ZHAW SML est l’un des huit département de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Reconnus au niveau international, les programmes de Bachelor et de Master ainsi que les nombreuses offres de formation continue reposent sur des principes scientifiques, qui sont interdisciplinaires et orientés sur la pratique. La recherche et la consultation reposent, elles, sur des connaissances théoriques, qui sont axées sur la pratique et mettent l’accent sur une applicabilité immédiate et efficace. Actuellement, la SML compte environ 5'000 étudiants, près de 3'000 participants à une formation continue et plus de 500 collaborateurs.