Tous
Abonner
Abonner Schweizer Tierschutz STS

15.04.2019 – 14:20

Schweizer Tierschutz STS

Pauvre lapin de Pâques
Les «petits lapins de Pâques» souffrent le martyre dans la production de fourrure et de laine

Pauvre lapin de Pâques / Les «petits lapins de Pâques» souffrent le martyre dans la production de fourrure et de laine
  • Informations
  • Download

Basel (ots)

Le lapin de Pâques est en réalité un lièvre, pas un lapin. Mais ce sont les mignons lapins, tout doux et adorables qui symbolisent généralement Pâques. Les lapins sont des animaux très sociaux. Ils aiment ronger et creuser et ils ont besoin de contacts avec leurs semblables et de beaucoup d'espace pour courir et se cacher.

Une vraie torture

La fourrure des lapins angoras est surtout appréciée pour la chaleur qu'elle procure. La laine angora est produite en masse. Chaque lapin vit seul et à l'étroit dans une cage grillagée. Quatre à cinq fois par an, ils sont attachés pour la tonte sur une table qui ressemble à un chevalet de torture pour y être tondus, mais parfois les poils sont arrachés. Les animaux ont alors des plaies qui saignent. La Chine produit plus de 90% de la laine angora. L'Europe en produit aussi dans certains pays comme la Hongrie et la France.

Une erreur

On croit souvent à tort que la fourrure de lapin n'est «qu'un sous-produit» de l'industrie de la viande. Pourtant ce n'est pas le cas. Les lapins rex au poil particulièrement duveteux ne sont élevés et mis à mort que pour tirer profit de leurs fourrures. Ce qui vaut pour les lapins angoras - être détenus seuls dans des cages grillagées à peu près de la taille de deux boîtes à chaussures - vaut aussi pour la plupart des lapins d'élevage. Après une courte vie, la mort, en leur brisant la nuque ou par un coup sur la tête, est ce qui les attend avant d'être dépouillé. On estime que des centaines de millions de lapins sont tués chaque année uniquement, ou aussi, pour leur fourrure.

Déclaration (manquante)

En Suisse, l'ordonnance sur la déclaration des fourrures exige de faire figurer sur l'étiquette des fourrures de lapin leur provenance, l'espèce animale et le mode de collecte du poil. Et ce qui vaut pour toute fourrure véritable vaut également pour la fourrure de lapin: porter de la fourrure est et reste une affaire de conscience.

En ce qui concerne la provenance et le mode de production de l'angora, il n'existe aujourd'hui aucune obligation de déclaration qui permette au consommateur de prendre une décision en faveur d'une laine produite de manière respectueuse des animaux. Tout comme il manque des normes internationales relatives aux méthodes de production de l'angora considérées comme respectueuses des animaux telle que la collecte du poil avec un peigne moins douloureuse. Pour être sûr de ne pas porter de produit issu de la souffrance animale, il faut renoncer à la laine angora et acheter de préférence des marques qui ne proposent pas de produits angora (H&M, Esprit, C&A, Hugo Boss, par ex.).

Plus d'information: http://www.protection-animaux.com/actualites/lapin_paques

Contact:

Protection Suisse des Animaux PSA, Service de presse
tél. 079 357 32 04
media@tierschutz.com

Plus de communiques: Schweizer Tierschutz STS

Plus de communiques: Schweizer Tierschutz STS