Tous Actualités
Suivre
Abonner VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

08.04.2020 – 10:05

VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

La pandémie COVID-19 : dans plusieurs pays européens des milliers de chiens errants risquent de mourir de faim

La pandémie COVID-19 : dans plusieurs pays européens des milliers de chiens errants risquent de mourir de faim
  • Informations
  • Download

Un document

La pandémie COVID-19 : dans plusieurs pays européens des milliers de chiens errants risquent de mourir de faim

QUATRE PATTES lance un projet d'alimentation pour les animaux abandonnés

Zurich, le 8 avril 2020 – La pandémie COVID-19 a également de graves conséquences pour les animaux errants dans plusieurs pays européens : selon l'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES, les chiens et les chats abandonnés sont menacés de mourir de faim. Les causes de la pénurie alimentaire sont les mesures de confinement et la fermeture des restaurants et des usines - les principales sources de nourriture de ces animaux. Afin d'assurer l'approvisionnement en nourriture pour les animaux errants même en cette période de crise sanitaire due au coronavirus, QUATRE PATTES a maintenant lancé un projet pilote.

Élaboré avec des partenaires locaux, ce projet vise à sauver un millier de chiens sans foyer en Roumanie, en commençant par les villes de Bucarest et de Galati. Des projets similaires sont prévus pour l’Ukraine et la Bulgarie. Depuis les massacres brutaux de 2014, les chiens errants de Bucarest ne s'aventurent plus que la nuit dans les rues de la ville. Cependant, en raison des couvre-feux imposés dans le cadre de la pandémie COVID-19, QUATRE PATTES a observé qu’au cours des deux dernières semaines les animaux, en particulier ceux vivant dans les zones industrielles, ont de plus en plus de mal à trouver de la nourriture. « Les chiens apprennent vite. Lorsque nous arrivons avec nos voitures pleines de nourriture pour chien, ils arrivent déjà en courant. La plupart des chiens n'ont pas peur des humains. Les ouvriers des usines et des restaurants les nourrissaient régulièrement avant la pandémie. Normalement, nous n’organisons pas de projets d'alimentation pour les animaux errants. Ils sont, en effet, contre-productifs dans l’optique d’une gestion durable de la population, à moins d'être liés à une campagne de stérilisation. La crise actuelle exige également une certaine flexibilité de notre part. Sans l'engagement de nos équipes sur place, les chiens et les chats seraient morts de faim », explique Manuela Rowlings, responsable du programme d’Aide aux animaux errants d’Europe de QUATRE PATTES.

Gants de ménage et masques artisanaux en cas d'urgence

L'équipe QUATRE PATTES est confrontée à un défi particulier en raison de la rareté des gants et des masques. Pour des raisons de sécurité, ces protections doivent toutefois être portées lors des contacts avec les animaux. « La nécessité aiguise l’imagination. En cas de pénurie manifeste, notre équipe se rabat sur des gants de ménage et des masques artisanaux. Bien sûr, uniquement en cas d'extrême urgence - jusqu'à présent, nous avons toujours eu la chance d’avoir pu nous approvisionner. Mais nous devons être très prudents avec nos ressources, car le projet doit se poursuivre sur plusieurs semaines encore », explique Manuela Rowlings.

Projet d'alimentation devant servir de base pour des mesures de gestion de population

Bien que l'alimentation soit l’objectif premier du projet QUATRE PATTES durant les périodes de couvre-feu, les vétérinaires mobiles profitent de ces contacts avec les chiens et les chats pour les examiner et les traiter si nécessaire. L'équipe tient également des registres détaillés de ces animaux, qui ensuite peuvent être intégrés dans un plan de stérilisation et de vaccination. L'équipe QUATRE PATTES souhaite revenir ultérieurement dans le cadre du projet CNVR (« Catch, Neuter, Vaccinate, Return », soit « attraper, castrer, vacciner et relâcher »).

Au sujet de QUATRE PATTES

QUATRE PATTES est une organisation internationale de protection des animaux vivant sous influence humaine, qui révèle les souffrances, sauve les animaux dans le besoin et les protège. QUATRE PATTES fête cette année ses 20 ans en Suisse. Fondée par Heli Dungler à Vienne en 1988, l'organisation se concentre sur les chiens et les chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des campagnes et des projets durables, QUATRE PATTES apporte une aide rapide et une protection à long terme aux animaux en détresse. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch

----------

Photos

L'utilisation des photos est gratuite. Elles ne peuvent être utilisées que pour les rapports portant sur ce communiqué de presse. Pour ce rapport uniquement, une licence simple (non exclusive, non transférable) et incessible est accordée. Une réutilisation future des photos n'est autorisée qu'avec l'accord écrit préalable de QUATRE PATTES. Le droit autrichien est appliqué sans ses normes de référence, le lieu de compétence juridictionnelle est Vienne.

Contact Médias :
Julie Jakubowski
Communication Suisse
QUATRE PATTES
Enzianweg 4
8048 Zurich
Tel. +41 43 311 80 90
julie.jakubowski@vier-pfoten.org
www.quatre-pattes.ch