PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner comparis.ch AG

09.03.2021 – 00:31

comparis.ch AG

Communiqué de presse : Déménagement : la majorité de la population suisse se coltine elle-même ses cartons

Communiqué de presse : Déménagement : la majorité de la population suisse se coltine elle-même ses cartons
  • Informations
  • Download

Un document

Communiqué de presse

Enquête représentative sur le comportement en matière de déménagement

Déménagement : la majorité de la population suisse se coltine elle-même ses cartons

Une grande partie des Suissesses et des Suisses mettent la main à la pâte et font appel à leurs ami·e·s et à leur famille pour déménager. Seul un tiers recourt aux services d’une entreprise de déménagement. C’est ce qu’indique une enquête représentative de comparis.ch, qui opère l’espace immobilier le plus vaste de Suisse. « Pour beaucoup, mandater des professionnels pour déménager revient trop cher », explique Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Même chose pour le nettoyage final de l’ancien logement : la plupart préfèrent se retrousser les manches, tout particulièrement en suisse italophone.

Zurich, le 9 mars 2021 – Déménager est souvent un tour de force pour les personnes concernées. Et pourtant, les Suissesses et les Suisses sont nombreux à se retrousser les manches et à transporter eux-mêmes banquettes, lits, étagères et innombrables cartons de déménagement de leur ancien à leur nouveau logement. Pour leur dernier déménagement, près des deux tiers des personnes interrogées (63 %) s’y sont prises sans faire appel à un professionnel, avec l’aide de leurs proches. Un bon tiers (36,9 %) ont mandaté une entreprise. C’est ce qu’indique une enquête représentative de Comparis, qui opère l’espace immobilier le plus vaste de Suisse.

Les 18-35 ans sont plus disposés à déménager sans l’appui d’une entreprise que les 35-56 ans et les plus de 56 ans. Les habitants des campagnes sont par ailleurs plus réticents que les citadins et les habitants des agglomérations à l’idée de déléguer leur déménagement à des professionnels.

Les jeunes générations, plus sensibles au prix

Comparis a également interrogé les répondant·e·s sur les raisons motivant leur choix de ne pas engager une entreprise de déménagement. « Pour près de la moitié des personnes interrogées, les prestations des entreprises de déménagement étaient trop chères », déclare Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Parmi les motifs les plus souvent cités pour justifier l’intention de déménager sans faire appel à une entreprise : l’aide apportée par les ami·e·s et la famille (48 %) et le faible volume de biens à déménager (25 %).

Les 18-35 ans et les 36-55 ans se montrent plus sensibles à la question du prix que les plus de 56 ans. Cette divergence s’explique par le fort pouvoir d’achat des baby-boomers, mais aussi par le fait que les plus jeunes sont en meilleure capacité de faire leurs cartons que les générations plus âgées, indique F. Papp.

Il s’avère aussi que les Suissesses et les Suisses disposant d’un salaire brut supérieur à 8000 francs pour le foyer déménagent nettement plus d’objets lourds que les autres. Outre les meubles, cela concerne par exemple des appareils de fitness et des outils de jardin, significativement moins fréquents chez les ménages dont le revenu ne dépasse pas 4000 francs.

Le nettoyage revient plutôt aux femmes qu’aux hommes

Le nettoyage final de l’ancien logement fait partie intégrante du déménagement. Plus encore que le transport des cartons, cette étape est souvent réalisée par les personnes intéressées elles-mêmes. Un peu plus de 70 % des personnes interrogées qui ont déménagé au moins une fois dans leur vie s’en sont chargées. Seules 30 % l’ont déléguée.

En matière de propreté, un cliché se confirme : les femmes sont plus disposées à faire le ménage que les hommes. En revanche, statistiquement parlant, le port des cartons ne laisse transparaître aucun écart entre les sexes.

Nettoyage final : les frontières linguistiques sont perceptibles

L’analyse des données du sondage met au jour de fortes disparités régionales. En Suisse francophone et italophone, les habitants sont nettement plus enclins à se charger eux-mêmes du nettoyage final de leur ancien logement (81,9 % et 82,8 % respectivement) qu’en Suisse germanophone (65,6 %).

« Ces disparités régionales s’expliquent notamment par des différences de pouvoir d’achat », selon F. Papp. Le revenu disponible (Office fédéral de la statistique, données 2019) est nettement supérieur en Suisse alémanique (où il atteint presque 52 000 francs) qu’il ne l’est en Suisse romande (46 000 francs) ou en Suisse italophone (44 000 francs).

Il ressort des résultats du sondage que plus le revenu est élevé, plus la motivation à se charger soi-même du nettoyage final décroît. Les personnes dont le revenu brut pour le foyer dépasse 8000 francs engagent plus volontiers une entreprise de nettoyage que les autres.

Méthode

Enquête représentative réalisée par l’institut de sondage et d’études de marché Innofact pour le compte de comparis.ch auprès d’un échantillon de 1018 personnes issues de toutes les régions de Suisse. Le sondage a eu lieu en février 2021.

Pour plus d'informations :
Frédéric Papp
Expert Argent
Téléphone: 044 360 34 30
E-mail: media@comparis.ch
comparis.ch 

À propos de comparis.ch

Avec plus de 100 millions de visites par an, comparis.ch compte parmi les sites Internet les plus consultés de Suisse. L’entreprise compare les tarifs et les prestations des caisses maladie, des assurances, des banques et des opérateurs télécom. Elle présente aussi la plus grande offre en ligne de Suisse pour l’automobile et l’immobilier. Avec ses comparatifs détaillés et ses analyses approfondies, elle contribue à plus de transparence sur le marché. comparis.ch renforce ainsi l’expertise des consommateurs à la prise de décision. Entreprise créée en 1996 par l’économiste Richard Eisler, comparis.ch emploie aujourd’hui quelque 180 collaborateurs à Zurich.