Tous Actualités
Suivre
Abonner auto-schweiz / auto-suisse

02.10.2020 – 07:45

auto-schweiz / auto-suisse

Une voiture neuve sur cinq roule à l'électricité

Berne (ots)

En septembre, 21 454 voitures de tourisme neuves ont été mises en circulation en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein, c'est-à-dire 2765 ou 11,4 % de moins qu'au cours du même mois de l'année précédente. Les effets de la pandémie ont conduit à un recul du marché de 27,7 % depuis le début de l'année comparé à 2019. Les chiffres sont nettement plus réjouissants pour les propulsions alternatives. Leur part de marché s'élève à un niveau record de 34,9 % en septembre, dont 20,2 % sont des voitures électriques et des hybrides rechargeables. Une voiture particulière neuve sur cinq immatriculées en septembre peut donc rouler à l'électricité et être rechargée sur le réseau électrique.

Ombre et lumière se côtoient cette année sur le marché suisse des voitures de tourisme neuves. Avec seulement 163 556 nouvelles immatriculations après neuf mois, le marché total se dirige vers le pire résultat annuel depuis le milieu des années 1970, où la crise pétrolière a provoqué un effondrement des demandes. Le pronostic d'auto-suisse de 240 000 immatriculations jusqu'à la fin de l'année, qui signifierait un recul d'environ 23 %, sera difficile à atteindre en raison des répercussions persistantes de la crise liée au coronavirus. En même temps, les propulsions alternatives ne cessent de battre des records, en particulier en ce qui concerne leur part du marché. Avec 24,1 % cumulés depuis le début de l'année, près d'une voiture particulière neuve sur quatre est équipée d'un système d'entraînement hybride, électrique, à gaz ou à pile à combustible. Il y a un an, la part des propulsions alternatives était encore de 11,6 %.

Part de voitures enfichables de 11,7 % après neuf mois

Les voitures électriques et les hybrides plug-in en particulier connaissent actuellement une forte croissance et affichent des chiffres record avec 2869 et 1462 mises en circulation respectivement en septembre. En outre, le marché global plus petit profite à leur part de marché. Les modèles purement électriques ont augmenté de 26,5 % depuis le début de l'année pour atteindre 11 169 unités, tandis que leur part de marché a connu une hausse de 3,9 à 6,8 % par rapport à l'année dernière. La situation est encore plus nette chez les modèles hybrides rechargeables. Pendant que leur nombre d'immatriculations a augmenté de 238,3 % par rapport aux premiers neufs mois de 2019, leur part de marché a presque quintuplé pour passer de 1,0 à 4,9 %. Les hybrides non rechargeables sur le réseau électrique ont enregistré une hausse de 39,1 % des nouvelles mises en circulation, pendant que leur part de marché a passé de 6,3 à 12,0 %, c'est-à-dire à près du double, en l'espace d'une année.

"Sans crise du coronavirus, le nombre de véhicules à propulsion alternative importés en Suisse aurait été encore plus élevé", explique le porte-parole d'auto-suisse, Christoph Wolnik. Mais les nombreuses fermetures d'usines pendant le confinement en mars et en avril ont naturellement contrecarré toutes les prévisions: "Nous nous réjouissons de la part de marché élevée des nouveaux systèmes d'entraînement. Vu l'effondrement prononcé du marché global, le prix est toutefois très cher." Selon Wolnik, les effets économiques négatifs sur le secteur automobile en Suisse sont énormes. Il faut en outre, malgré la poussée des voitures alternatives, s'attendre à des sanctions supplémentaires en matière de CO2 pour 2020, car de nombreux lancements de nouveaux modèles ont été repoussés, conclut Wolnik.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.

Contact:

Christoph Wolnik, porte-parole
T 079 882 99 13
christoph.wolnik@auto.swiss

Plus de actualités: auto-schweiz / auto-suisse
Plus de actualités: auto-schweiz / auto-suisse