PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner Interpharma

27.09.2020 – 15:21

Interpharma

Le rejet de l'initiative contre les bilatérales est réjouissant. Il faut maintenant faire évoluer les relations bilatérales.

BâleBâle (ots)

Interpharma salue le rejet net de l'initiative contre les bilatérales. Ce résultat souligne que la population souhaite clairement des relations stables avec l'UE. Pour consolider la voie bilatérale, Interpharma estime toujours qu'il faut rapidement conclure un accord institutionnel.

En tant que représentante de la principale branche exportatrice suisse, Interpharma salue la décision nette du peuple et des cantons. Une claire majorité des électrices et électeurs suisses ont rejeté l'initiative contre les bilatérales, soulignant ainsi en ces temps incertains leur souhait de relations stables avec l'UE. La crise du coronavirus a clairement mis à jour que des frontières ouvertes sont décisives pour assurer la production. La fourniture de matières premières, de préproduits et de produits semi-finis, ainsi que l'accès du personnel frontalier aux sites de production doivent être assurés, y compris en période de crise. Des relations bien réglées avec notre principal partenaire commercial représentent à cet égard une condition essentielle.

La population souhaite des relations stables entre la Suisse et l'UE

Le résultat de la votation de ce jour confirme que les électrices et électeurs souhaitent clairement avoir des relations bien réglées avec l'UE et assurer l'ouverture des marchés pour les exportations suisses. Il faut à présent assurer l'avenir des accords bilatéraux en concluant rapidement l'accord institutionnel. La netteté du résultat obtenu aujourd'hui conforte la position du Conseil fédéral. Cette votation va dans le même sens que l'enquête récente, réalisée en juin 2020 par l'institut de recherche gfs.bern, selon laquelle deux tiers des personnes interrogées approuvent l'accord institutionnel.

Vu ce large soutien des électrices et électeurs et l'importance économique du marché européen pour la Suisse, Interpharma appelle à un discours politique factuel pour éclaircir rapidement les questions encore en suspens au sujet de l'accord institutionnel. Il s'agit de continuer à assurer l'accès au marché et d'éviter l'érosion des accords existants.

Seule une Suisse ouverte est une Suisse forte

René Buholzer, directeur d'Interpharma, déclare à ce sujet: "Les électrices et électeurs ont aujourd'hui exprimé leur confiance vis-à-vis du Conseil fédéral. J'attends du Conseil fédéral qu'il éclaircisse très rapidement les questions encore en suspens et conclue l'accord institutionnel. C'est la seule manière d'assurer l'avenir des accords bilatéraux et de renforcer la place économique suisse. Je suis convaincu que seule une Suisse ouverte est une Suisse forte."

Interpharma continue à s'engager pour une Suisse ouverte, connectée et forte. L'ouverture a contribué de manière décisive au succès économique et social de notre pays. Les coopérations internationales favorisent les capacités de recherche et l'esprit d'innovation qui permettent de s'attaquer aux problèmes mondiaux, comme par exemple la pandémie actuelle de coronavirus.

Contact:

Cécile Rivière, responsable Suisse romande d'Interpharma, Association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche, tél. 079 800 25 91.