Tous Stories
Suivre
Abonner Interpharma

06.02.2020 – 10:00

Interpharma

Croissance du marché du médicament ralentie par les baisses de prix

Bâle, Zoug et Rotkreuz (ots)

En 2019, le marché suisse des médicaments représentait un volume de 6,136 milliards de francs (aux prix de fabrique), soit une légère croissance de 2,8% par rapport à l'année 2018. Le chiffre d'affaires des médicaments protégés par un brevet a reculé (-1,2% par rapport à 2018). Le volume n'a pas non plus enregistré de croissance notable. La quantité d'emballages vendus est restée stable à 187,1 millions, soit 0,3% de plus qu'en 2018.

En 2019, d'après les chiffres relevés par IQVIA (un prestataire mondial d'informations, de technologies novatrices et de services dans le domaine de la santé) auprès des entreprises pharmaceutiques, des grossistes, des fournisseurs des médecins et des pharmacies en ligne, des médicaments d'une valeur de 6,1365 milliards de francs (aux prix de fabrique) ont été vendus en Suisse. Le marché des médicaments a ainsi enregistré une croissance de 2,8% de sa valeur (2018: 2,3%; 2017: 4,4%).

Le chiffre d'affaires des médicaments protégés par un brevet s'est monté en 2019 à 2,485 milliards de francs, soit un recul de 1,2% par rapport à 2018, tandis que le chiffre d'affaires des génériques atteignait 734,4 millions de francs, soit une croissance de 2,2% par rapport à l'année précédente. Ce dernier a ainsi dépassé pour la première fois le chiffre d'affaires des produits originaux, en recul de 2% en 2019 (693,9 millions de francs).

En termes de volume, le marché suisse des médicaments stagne: avec quelque 187,1 millions d'emballages vendus, la croissance par rapport à 2018 n'a été que de 0,3%.

Vague de contrôle des prix 2017-2019

D'après l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), la vague de contrôle des prix 2017-2019 a permis de réaliser des économies de 91 millions de francs pour la seule année 2019. Les prix de 257 préparations originales, dont des médicaments pour le coeur et la circulation, les yeux ainsi que contre des maladies infectieuses, ont baissé de 16,3% en moyenne. En même temps, les génériques et les médicaments en co-marketing ont été contrôlés, ce qui a entraîné des baisses de prix, mises en oeuvre au 1er décembre 2019, pour 178 de ces 313 médicaments.

Évolution du marché des génériques

En 2019, le marché des génériques affichait un volume d'une valeur de 734,4 millions de francs, soit une croissance de 2,2% par rapport à 2018.

L'ensemble du marché ouvert aux génériques, composé de génériques, de préparations originales tombées dans le domaine public et de médicaments dont le brevet est arrivé à échéance mais pour lesquels il n'existe pas de génériques, représentait un volume de quelque 2,03 milliards de francs (+4,3%). Il représentait ainsi environ 39,1% de la valeur de l'ensemble du marché pris en charge par les caisses-maladie. La part des médicaments protégés par un brevet était de 47,9%. En revanche, trois quarts du volume des emballages de médicaments viennent aujourd'hui déjà du marché ouvert aux génériques.

Ernst Niemack, président de vips, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse, déclare à ce sujet: «Depuis des années, les médicaments contribuent largement à assurer des coûts de santé acceptables. Comparés à d'autres traitements onéreux ou aux opérations chirurgicales, ils sont souvent meilleur marché et représentent donc par nature la solution pour la réduction des coûts. Grâce aux baisses de prix régulières des médicaments, des économies de plus d'un milliard de francs ont pu être réalisées depuis 2012. Voilà qui montre combien l'industrie pharmaceutique prend sa responsabilité au sérieux.»

Nouveaux traitements innovants

La croissance du marché du médicament en 2019 est en particulier imputable aux nouveaux traitements dans le domaine du cancer et des maladies auto-immunes. Ce sont à nouveau les médicaments contre le cancer qui ont enregistré la plus forte croissance en valeur (+12,1% par rapport à 2018). La raison en est surtout l'introduction de nouveaux traitements innovants.

Le nombre croissant de traitements plus efficaces est une bonne nouvelle pour les patient-e-s. À cet égard, René Buholzer, directeur d'Interpharma, souligne: «Grâce à sa recherche intensive, l'industrie pharmaceutique a réussi, ces dernières années, à accomplir des progrès remarquables contre des maladies graves. Nous nous engageons pour un accès rapide à ces traitements innovants pour que les patients suisses en bénéficient. Des processus d'autorisation et de remboursement plus efficaces sont indispensables pour assurer l'accès aux médicaments ainsi que l'attrait de la place pharmaceutique suisse.»

Contact:

Dr René Buholzer, directeur d'Interpharma, Association des
entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche
tél. 061 264 34 17, portable 078 743 65 95

Ernst Niemack, président de vips, Association des entreprises
pharmaceutiques en Suisse
tél. 041 727 67 80, portable 078 646 80 30