Tous Actualités
Suivre
Abonner BLS AG

04.09.2020 – 07:15

BLS AG

BLS conclut le contrôle des divisions des activités de BLS donnant droit aux indemnisations, le CEO Bernard Guillelmon met un terme à son mandat

Berne (ots)

Le rapport d'enquête du Contrôle fédéral des finances sur les comptes des divisions des activités de BLS donnant droit aux indemnisations a été publié jeudi. Il atteste que la comptabilité de BLS est trop complexe et présente un besoin d'amélioration. Le CEO Bernard Guillelmon remet la mise en oeuvre des mesures déjà engagées par la direction en de nouvelles mains.

Le 28 février 2020, BLS avait divulgué que la vente d'abonnements demi-tarif au sein de la communauté tarifaire Libero n'avait pas été incluse dans le budget pendant plusieurs années et qu'elle avait par conséquent perçu des indemnités trop élevées de la Confédération et des cantons pour le trafic régional des voyageurs (TRV). La situation devait être examinée par une expertise indépendante. Les premiers résultats de l'enquête de PwC, commandée par BLS, sont disponibles. La délégation des finances de la Confédération et le Contrôle fédéral des finances (CDF) ont également publié le rapport d'enquête sur les comptes des divisions pour les activités donnant droit aux indemnisations. Il s'est avéré que les fonds sont restés dans le domaine des transports publics. Toutes les recettes ont été inscrites correctement dans les comptes annuels, aucun dividende n'a été versé et aucun enrichissement personnel n'a eu lieu. Les comptes ont été contrôlés par la Confédération et approuvés sans contestation.

Besoin d'amélioration des processus financiers internes

Dans un contexte de gestion d'entreprise prudente, BLS a plutôt surévalué les coûts escomptés et sous-évalué les recettes attendues, et ce, dans un système de financement complexe du TRV dans lequel plusieurs années séparent la budgétisation et la prestation. L'enquête de PwC a notamment révélé que la direction de BLS a été informée au printemps 2017 du fait que les abonnements demi-tarif mentionnés n'ont pas été inclus dans le budget. La direction a accepté cet état de fait dans un contexte de réduction des risques opérationnels, car la Confédération et les cantons ont refusé le financement de certains postes donnant droit à des indemnités.

De plus, le conseil d'administration de BLS présentait entre 2011 et 2018 un objectif de rentabilité annuel entre 25 et 30 millions de francs pour le groupe BLS. Le TRV génère la plus grande part du chiffre d'affaires de BLS. Dans ce secteur d'activité, les résultats positifs ne sont en principe possibles qu'en cas d'écarts par rapport à la planification, soit par des recettes supérieures ou des coûts inférieurs. Le conseil d'administration et la direction se concentrent sur la réduction des coûts en améliorant l'efficience ou en mettant en place des mesures d'économie.Le rapport de PwC établit un conflit entre les objectifs de rentabilité du conseil d'administration et les activités opérationnelles de BLS.

Le CDF a identifié des besoins d'amélioration dans les processus financiers internes de BLS. La comptabilité est très complexe et donc partiellement opaque. Ceci confirme les conclusions de BLS, dont la direction a déjà pris d'importantes mesures d'amélioration avant l'enquête, qui sont en cours de mise en oeuvre. En font partie la révision complète du processus d'offre TRV en collaboration avec la Confédération et les cantons, la refonte des processus de contrôle ainsi que l'introduction de systèmes informatiques adéquats.

Bernard Guillelmon et la direction ont fait avancer les clarifications

Le CEO Bernard Guillelmon et son équipe de direction ont initié l'établissement des faits en toute priorité et ainsi contribué de manière considérable à la clarification des questions ouvertes. Pour Bernard Guillelmon, la publication du rapport du CDF est le moment idéal pour remettre en de nouvelles mains la mise en oeuvre des mesures qu'il a déjà engagées. De son point de vue, cette mission requiert un autre profil pour la fonction de CEO.

Le président du conseil d'administration de BLS, Rudolf Stämpfli, remercie Bernard Guillelmon expressément pour son engagement passionné de longue date: "Dans un environnement exigeant et aux intérêts politiques, économiques et sociaux multiples, il a transformé BLS, en douze ans, en un acteur fort et innovant des transports publics suisses. Son retrait est un témoignage de son intégrité et son profond attachement à BLS."

Dirk Stahl reprend la direction ad intérim

Le conseil d'administration de BLS a décidé de confier la direction ad intérim à Dirk Stahl (54 ans) dès novembre 2020. Dirk Stahl dirige BLS Cargo SA et occupe depuis 2010 la fonction de suppléant du CEO de la BLS SA. Bernard Guillelmon reste à son poste jusqu'à la fin octobre dans le but d'assurer une transition fluide. Dans le même temps, le conseil d'administration a désigné une commission de sélection pour pourvoir la fonction de CEO. Le conseil d'administration réitère sa confiance en la direction et accompagnera étroitement cette dernière durant la phase de transition.

Lien : Enquête du Contrôle fédéral des finances sur les comptes des divisions des activités de BLS

Information destinée aux représentants des médias: point de presse aujourd'hui

BLS invite les représentants des médias aujourd'hui 4 septembre au point de presse:

-  à 10 heures, au Kursaal de Berne, Kornhausstrasse 3, 3013 Berne 
-  Salle "Szenario 1" Suivez les indications de "BLS Point de Presse".  

Les personnes suivantes feront une brève intervention de 5 minutes:

-  Bernard Guillelmon, CEO, BLS SA 
-  Rudolf Stämpfli, président du conseil d'administration, BLS SA 
-  Ueli Dietiker, membre du conseil d'administration et président du comité Finances et Révision, BLS SA  

Ensuite, il sera possible de poser des questions en séance plénière et de mener des entretiens individuels. Les interviews avec les intervenants seront uniquement possibles dans le cadre de la manifestation. Dirk Stahl n'est pas disponible ce jour pour une interview.

Information relative au coronavirus: Veuillez vous asseoir seul à une table dans la salle de conférence. Si vous ne pouvez pas respecter les distances, nous vous prions de porter un masque.

Contact:

Service de presse BLS
media@bls.ch
058 327 29 55