PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia mehr verpassen.

28.10.2021 – 09:20

Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

Journée mondiale de l'AVC le 29 octobre: réagir correctement sauve des vies

Berne (ots)

L'attaque cérébrale frappe en Suisse toutes les 30 minutes. Un cinquième des victimes en meurt, un tiers reste durablement handicapé. Bien des souffrances pourraient être évitées si les témoins réagissaient immédiatement. Pour que de plus en plus de gens reconnaissent les symptômes et réagissent correctement, la Fondation Suisse de Cardiologie poursuit sa campagne nationale "Reconnaître l'attaque cérébrale. Sauver des vies."

En Suisse, l'attaque cérébrale est la troisième cause de décès et la plus fréquente cause de handicap non congénital. Elle frappe toutes les 30 minutes, soit environ 16 000 personnes par an. Bien des souffrances et des séquelles pourraient être évitées si les témoins reconnaissaient les symptômes et réagissaient vite et bien, car la plupart des attaques cérébrales peuvent se soigner avec succès.

Très bon taux de succès du traitement

Dans une Stroke Unit ou un Stroke Center, on commence par vérifier le soupçon d'attaque cérébrale à l'aide d'un processus d'imagerie médicale, scanner ou IRM. Si le diagnostic se confirme, les spécialistes mettent en route le traitement d'urgence. La première étape consiste souvent à dissoudre le caillot qui obstrue un vaisseau sanguin du cerveau à l'aide de médicaments anticoagulants par perfusion intraveineuse. Si un gros vaisseau est obstrué, on pratique également une thrombectomie. Il s'agit de l'extraction mécanique du caillot à l'aide d'un cathéter spécifique appelé stent retriever, introduit en passant par l'aine. Réalisée à temps, cette méthode permet d'épargner un handicap à plus de la moitié des victimes.

Délai critique

Les chances de succès du traitement diminuent cependant avec le temps: dans l'idéal, la victime doit arriver au centre spécialisé en l'espace de quelques heures après le début des symptômes d'attaque cérébrale. Hélas, environ un tiers des patient-e-s arrivent plus tard. C'est pourquoi bon nombre restent handicapé-e-s, voire décèdent, alors que ce serait évitable.

"Reconnaître l'attaque cérébrale. Sauver des vies."

Pour qu'à l'avenir, plus de personnes touchées échappent à une issue dramatique, il faut améliorer les connaissances de la population sur l'attaque cérébrale et sur la conduite à tenir en cas d'urgence.

Les trois principaux symptômes de l'attaque cérébrale sont les suivants:

  • Paralysie au visage: soudaine paralysie, troubles sensitifs ou affaiblissement, le plus souvent d'un seul côté du corps
  • Paralysie dans les bras ou les jambes: soudaine paralysie, troubles sensitifs ou affaiblissement, le plus souvent d'un seul côté du corps
  • Troubles de la parole: difficultés à parler ou à comprendre ce qui est dit

Si l'un de ces symptômes apparaît, il faut immédiatement alerter les secours au numéro d'appel d'urgence 144.

La campagne de prévention de la Fondation Suisse de Cardiologie "Reconnaître l'attaque cérébrale. Sauver des vies." a pour but que la population connaisse mieux les symptômes de l'attaque cérébrale et sache réagir correctement en cas d'urgence. La campagne est soutenue par la Société Cérébrovasculaire Suisse et la fondation Iten-Kohaut.

Informations approfondies

Contact:

Peter Ferloni, responsable communication
Fondation Suisse de Cardiologie
Téléphone 031 388 80 85
ferloni@swissheart.ch

Weitere Storys: Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia
Weitere Storys: Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia