Schweizerischer Floristenverband

Saint-Valentin 2017: faire le choix du coeur

Saint-Valentin 2017: faire le choix du coeur
resultat de la sondage Fairtrade ASF / (C) Association Suisse des Fleuristes 2017 Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100061516 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Schweizerischer Floristenverband"

Wangen (ots) - La Saint-Valentin, fêtée le 14 février, est, avec la Fête des mères, l'événement le plus important pour le commerce floral en Suisse. Cette année, l'Association Suisse des Fleuristes conseille de penser également aux producteurs et à l'environnement au moment d'en offrir. Plus de 85% des consommateurs suisses se disent prêts, selon un sondage, à payer en moyenne 1.45 franc de plus pour une rose Fairtrade que pour une rose classique.

La belle tradition consistant à offrir des fleurs à son ou sa bien-aimé(e) à la Saint-Valentin représente 5% des ventes annuelles de fleurs. Cette année, l'Association Suisse des Fleuristes (ASF) conseille de penser davantage aussi aux producteurs et à l'environnement. En effet, le commerce équitable, les produits régionaux et les labels écologiques sont de plus en plus appréciés des clients. Selon un sondage de janvier 2017 réalisé par l'ASF, la fondation Max Havelaar et l'importateur de fleurs agrotropic, plus de 85% des 1000 personnes interrogées se déclarent prêtes à payer plus pour des roses Fairtrade que pour des roses classiques. Cette disposition à débourser davantage est d'ailleurs assez significative: Pour une rose à longue tige, coûtant en moyenne 7.50 francs, le surprix toléré semblerait osciller entre 1 et 1.50 franc. Parmi les 85% de répondants pouvant s'accommoder d'un prix supérieur, plus de 70% jugent acceptable de payer 8.50 francs pour une rose Fairtrade. 53% sont même prêts à payer 9 francs ou plus et presque 21% trouveraient même justifié de payer 10 francs ou plus.

Le commerce équitable à la Saint-Valentin dédouble le plaisir

Tant qu'à offrir des roses, autant offrir des roses issues du commerce équitable. A fortiori à l'occasion de la Saint-Valentin. En effet, ce sont majoritairement les femmes qui attachent de l'importance au commerce équitable. Vous pourriez donc faire un double plaisir à votre bien-aimé(e): lui offrir de belles roses tout en promouvant des conditions de travail progressistes localement. Qui plus est, il convient de savoir que l'importation de fleurs par avion en provenance d'Afrique ou d'Amérique du Sud pendant le semestre hivernal est souvent moins néfaste pour l'environnement que la production de roses en Europe dans des serres chauffées et éclairées artificiellement - un argument de plus en faveur des roses Fairtrade à la Saint-Valentin.

Contact:

Pour tout renseignement: 
Urs Meier, Directeur de l'ASF, meier@florist.ch,
mobile 079 474 90 06, www.florist.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: