Natur- und Tierpark Goldau

La tour du parc animalier: de nouvelles perspectives

La tour du parc animalier: de nouvelles perspectives
La nouvelle tour du parc animalier. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100060288 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Natur- und Tierpark Goldau/Frédéric Urben"

Goldau (ots) - La nouvelle tour du parc animalier multiplie les rencontres entre l'homme, l'animal, la nature et les paysages. Elle découvre une vue magnifique : S'étend le site marécageux du lac de Lauerz, avec en arrière-plan la capitale cantonale Schwytz et les Mythen. Se dresse l'imposante zone d'éboulement, le lac de Zoug et le Rigi dont les formations rocheuses parcourent la vallée d'Arth et trouvent leur pendant sur le Rossberg. S'élèvent les différentes hauteurs du massif du Rigi et sa charmante mosaïque de forêts et de paysages.

Conçue par l'architecte grison Gion A. Caminada, professeur d'architecture à l'ETH de Zurich, la tour du parc animalier évoque une personne en train de marcher. Ainsi, elle se dresse sur ses deux jambes, sur le cône d'éboulis qui a vu le jour il y a plus de 200 ans, dans un paysage féérique peuplé de pins, d'épicéas et de gigantesques rochers recouverts de mousse. La tour incarne le génie architectural et technologique suisse en matière de constructions en bois ainsi que les connaissances et le savoir-faire des entreprises et des artisans helvétiques. À l'exception des fondations, toute la tour est réalisée en bois d'épicéa et de sapin suisse. Le bois utilisé est originaire de la région, notamment des forêts d'Unterallmeind Korporation Arth. La tour mesure 29,6 mètres de haut. Les deux jambes de la tour font chacune 7,32 mètres de long et 3,74 de large. 144 marches mènent les visiteurs sur huit étages jusqu'à la plateforme panoramique qui se trouve en haut. Dans la région du lac de Zoug, la charge due au vent est très élevée. La tour est conçue pour résister à des rafales pouvant atteindre 250 kilomètres-heure. L'ancrage de la tour avec les fondations est assuré par 34 micropieux permettant à cette dernière de braver les forces naturelles. La tour pèse 117 tonnes. Elle sert d'habitat à de nombreuses espèces animales, que ce soit pour la nidification, l'affouragement ou le repos, mais aussi de poste d'observation aux visiteurs qui en découvrent ainsi la diversité. Elle abrite des oiseaux, mais également de nombreuses espèces de chauves-souris auxquelles elle offre un habitat idéal.

Contact:

Pour plus d'informations, contacter Anna Baumann, Directrice, 
anna.baumann@tierpark.ch et Joe Michel, responsable de la
construction et de l'Infrastructure, joe.michel@tierpark.ch,
téléphone 041 859 06 06


Ces informations peuvent également vous intéresser: