Verband der Schweizerischen Gasindustrie VSG

Moins d'importations de courant issu du charbon nuisibles au climat grâce aux installations CCF

Zürich (ots) - À l'assemblée générale de l'Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG) de ce jour à Berne, le président Martin Schmid a mis en exergue la contribution que le gaz peut apporter à une réorientation du système énergétique vers le renouvelable et l'efficacité énergétique, telle que l'a décidée le peuple suisse. Le couplage chaleur-force, en particulier, permet d'accroître la sécurité d'approvisionnement en hiver et de réduire la dépendance par rapport aux importations de courant issu du charbon. L'industrie gazière mise par ailleurs sur les gaz renouvelables.

Comme l'a annoncé la Commission fédérale de l'électricité (ElCom) la semaine dernière, les risques à moyen et long terme pesant sur l'approvisionnement en électricité deviennent toujours plus grands en Suisse, particulièrement durant les mois d'hiver. Pour que la sécurité d'approvisionnement puisse être garantie à l'avenir, nous avons besoin de technologies novatrices, à l'image du couplage cha-leur-force (CCF), a précisé Martin Schmid, président de l'ASIG, à l'occasion de l'assemblée générale de l'association. Le CCF - ou cogénération - permet de produire simultanément du courant et de la chaleur, ce qui décharge les réseaux électriques, qui touchent de plus en plus à leurs limites, et ré-duit la dépendance de la Suisse par rapport aux importations de courant issu du charbon, qui sont nuisibles au climat. Grâce aux rendements très élevés qu'elles atteignent, les installations CCF affichent d'excellentes valeurs du point de vue de l'efficacité énergétique et des émissions de CO2. Il faut toutefois améliorer le cadre réglementaire pour réduire la dépendance par rapport aux importations de courant, a martelé Martin Schmid.

Un autre défi de taille dans la réorientation des systèmes énergétiques est le stockage de l'électricité renouvelable non consommée au moment de sa production. Le président de l'ASIG estime que le power-to-gas propose une technologie d'avenir, qui permet de stocker le courant excédentaire sous la forme de méthane ou d'hydrogène. Il a appelé les politiques et l'administration à mettre en place des conditions-cadre qui ne condamnent aucune technologie de stockage. C'est à son avis un passage obligé pour permettre au power-to-gas de trouver sa place sur le marché.

Martin Schmid a en outre souligné que le gaz permet de réduire sans délai les émissions de CO2 imputable aux énergies fossiles (pétrole, mazout, diesel, essence, charbon occulte de l'électricité fossile importée), dans des conditions calculables et durables.

« L'industrie gazière suisse est prête à apporter sa contribution à un avenir énergétique durable », a déclaré le président de l'ASIG, tout en indiquant que la branche avait décidé de porter la part des gaz renouvelables sur le marché de la chaleur à 30 % d'ici à 2030. Pour cela, il faut toutefois un cadre réglementaire adapté, à commencer par la reconnaissance du biogaz comme une énergie renouvelable dans le domaine de la chaleur.

Allocution du conseiller fédéral Ueli Maurer

Orateur invité, le conseil fédéral Ueli Maurer a insisté sur l'importance capitale d'un approvisionne-ment énergétique suffisant et à bon prix pour une économie florissante et pour le bien-être de la po-pulation. « La votation du 21 mai a peut-être soulevé davantage de questions qu'elle n'en a résolu », a-t-il déclaré devant l'assemblée. Vu sous l'angle positif, cela signifie qu'un grand nombre de choses peuvent encore être orientées dans la bonne direction. Il n'est pas temps pour les politiques de se perdre dans des guerres de tranchées idéologiques, mais de mener un dialogue intense et pragma-tique avec le secteur énergétique.

Élections au conseil d'administration de l'ASIG

Pascal Favre (Cossonay), Kurt Lüscher (Zurich) et Felix Strässle (Soleure) se sont retirés du conseil d'administration à la fin de leur mandat (2013-2017). Philippe Dubois (Sion), Jörg Wild (Zurich) et Heinz Binggeli (Bienne) ont été élus au conseil d'administration. L'assemblée générale a en outre confirmé Martin Schmid dans ses fonctions de président et reconduit les autres membres du conseil d'administration pour un nouveau mandat.

Contact:

Thomas Hegglin, porte-parole de l'ASIG, 044 288 32 62,
Hegglin@erdgas.ch



Plus de communiques: Verband der Schweizerischen Gasindustrie VSG

Ces informations peuvent également vous intéresser: