SBV Schweiz. Baumeisterverband

La Société Suisse des Entrepreneurs mise sur un système moderne de contrôle dans la branche avec l'«Alliance Construction»

Lugano (ots) - La Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) poursuit son engagement pour une concurrence loyale dans la branche de la construction. Pour cette raison, elle encourage énergiquement l'introduction d'un «système d'information de l'Alliance construction» permettant d'harmoniser les contrôles dans toute la branche ainsi que de vérifier l'identité et les conditions de travail de chaque travailleur sur place. C'est ce qu'a expliqué le président central de la SSE Gian-Luca Lardi ce mercredi aux médias dans le cadre de l'assemblée des délégués de l'association qui s'est tenue à Lugano.

L'établissement fiable de l'identité du personnel est souvent ce qui est le plus difficile lors des contrôles sur les chantiers où opèrent les entreprises les plus diverses. Par conséquent, le nouveau «Système d'information de l'Alliance construction» prévoit la création d'une plate-forme pour y recenser les données requises sur la personne, soit l'employeur, de même que d'autres informations indispensables sur les conditions de travail et de salaire. Dans ce cadre, l'objectif est que toutes ces données soient consultables en cas de besoin.

Dès que toutes les données requises d'un collaborateur sont disponibles, celui-ci reçoit une carte d'identification infalsifiable. Le travailleur est tenu de se munir de cette carte sur le chantier pour permettre aux contrôleurs des commissions paritaires et des inspections du travail d'y détecter, selon un système rapide et simple, l'éventuelle présence d'irrégularités. De plus, les employeurs et les maîtres d'ouvrage peuvent procéder en tout temps à des contrôles préalables sur leurs chantiers. Ces contrôles fiables permettraient déjà à eux seuls d'éviter pour une large part d'éventuels abus, a relevé Gian-Luca Lardi.

Pour réaliser ce système de contrôle, la SSE est parvenue à regrouper les principaux acteurs de la construction autour d'une même table. Il s'agit des représentants des associations du secteur principal de la construction et du second-oeuvre, des entreprises générales, des syndicats Syna et Cadres de la Construction Suisse ainsi que des maîtres d'ouvrage publics et du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

Lors de la conférence de presse, la section tessinoise de la SSE a, elle aussi, apporté son soutien intégral au président central en vue du lancement de ce projet. Comme on le sait, le Tessin est confronté, de par sa position géographique, à des situations problématiques lors de ses contrôles a relevé Mauro Galli, le président de l'Association tessinoise des entrepreneurs. Le président a notamment mentionné les 650'000 jours de travail effectués par des travailleurs de la construction venant de l'autre côté de la frontière et qui ne travaillent qu'occasionnellement sur des chantiers tessinois. Le volume de travail fourni par ces derniers correspond au total à 1'100 emplois à plein temps. Mauro Galli a déclaré que le Tessin s'était déclaré prêt, pour cette principale raison, à se mettre à disposition comme canton pilote pour faire avancer le projet de carte d'identification sur les chantiers.

Contact:

Gian-Luca Lardi
Président central de la SSE
Tél.: +41/79/226'19'64
E-Mail: gllardi@baumeister.ch

Matthias Engel
porte-parole de la SSE
Tél.: +41/78/720'90'50
E-Mail: mengel@baumeister.ch


Plus de communiques: SBV Schweiz. Baumeisterverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: