Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Caritas invite le Conseil fédéral à mettre en oeuvre rapidement les Objectifs de développement durable
Tenir les promesses

Luzern (ots) - Dans un appel aux membres du Conseil fédéral, Caritas Suisse invite le gouvernement à tenir les promesses qu'il a faites lors de l'Assemblée générale des Nations Unies du 25 septembre à propos de l'agenda des Objectifs de développement durable (ODD). Caritas formule huit revendications qui doivent être satisfaites pour que les Objectifs de développement durable puissent devenir réalité. Notamment une mise en oeuvre rapide, l'information systématique de la population suisse par la Confédération, un rapport régulier, la création d'un bureau et d'une commission des ODD, l'association des cantons et communes ainsi qu'une analyse d'impact des ODD.

Caritas constate que la Suisse s'est engagée à New York à adapter désormais sa politique vers les Objectifs de développement durable. Le Conseil fédéral doit donc dès à présent préparer le terrain pour atteindre ces objectifs : l'action politique de la Suisse doit aussi s'orienter de façon cohérente sur la création de la justice mondiale et de conditions de vie conformes à la dignité humaine, tout en tenant compte des limites de la planète.

Pour que l'Agenda 2030 soit un succès, la Suisse doit oeuvrer systématiquement à la réalisation des Objectifs de développement durable à l'aide de programmes d'application exigeants. Pour ce faire, il faut des structures et des institutions qui orientent, dirigent et assurent un développement durable. Il importe aussi que la société civile soit totalement impliquée. Enfin, la cohérence de l'action politique est le maître mot : cette action doit viser de façon conséquente la mise en oeuvre des Objectifs de développement durable dans tous les domaines politiques, à savoir la politique de développement, la politique étrangère, la politique économique et commerciale, la politique financière, la politique agricole, la politique sociale, etc.

Affecter 1 % du produit intérieur brut pour les pays du Sud

Pour pouvoir appliquer avec succès les Objectifs de développement durable, la communauté internationale doit mettre à disposition nettement plus de moyens financiers. Les mesures pour la promotion de l'économie et la mobilisation des ressources indigènes dans les pays en développement ne suffisent pas. Il est nécessaire que l'économie privée investisse dans les pays en développement, mais en soi, cela n'a pas d'effet sur la durabilité ni sur la réduction de la pauvreté. La contribution à un développement durable passe par le respect de normes écologiques, sociales et humanitaires contraignantes.

Il faut aussi réformer la politique financière internationale et la rendre plus cohérente avec les Objectifs de développement durable. Il faut notamment faire cesser les flux financiers illégaux des pays en développement qui sapent ou empêchent le bon fonctionnement de leur système fiscal. Il s'agit également d'endiguer les transferts de bénéfices des sociétés transnationales.

La Suisse doit jouer un rôle de pionnier. C'est pourquoi le message du Conseil fédéral concernant la coopération au développement pour les années 2017-2020 doit comporter un engagement politique clair pour une mise en application conséquente des Objectifs de développement durable, ainsi que pour la solidarité de la Suisse avec les pays les plus pauvres du Sud. Cette déclaration doit tirer sa crédibilité d'un fort engagement financier. Nous demandons que les moyens consacrés à la coopération au développement soient portés à 1 % du produit intérieur brut.

Informer de manière complète et associer les cantons et les communes

Selon la formule de Caritas, « Les ODD sont largement méconnus, aussi bien de la population suisse que de la plupart des acteurs nationaux de la politique sociale, économique, environnementale ou de la politique de l'instruction publique. La première tâche du Conseil fédéral consiste donc à informer sur les ODD et à expliquer leur importance pour la Suisse. Il s'agit de mettre tout particulièrement l'accent sur la formation. C'est seulement par une vaste campagne d'information qu'on peut ancrer les ODD au sein de la population et dans les offices communaux, cantonaux et fédéraux ».

La mise en application nationale des ODD relève en grande partie de la compétence et de la responsabilité des cantons et des communes. Le Conseil fédéral est donc invité à les associer d'emblée aux discussions et à la planification de la mise en oeuvre. Le bureau ODD doit être en étroit contact les services cantonaux et communaux responsables. Cantons et communes doivent en outre être représentés au sein de la commission ODD.

Contact:

Information aux rédactions :
- L'appel au Conseil fédéral, « Tenir les promesses ! », peut être
téléchargé sur le site sous : www.caritas.ch/odd
- Katja Remane, responsable Communication Suisse romande, est à votre
disposition pour de plus amples informations : tél. 041 419 23 36 ;
courriel : kremane@caritas.ch


Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: