Schweizerischer Städteverband / Union des villes suisses

La population continue de croître dans les villes suisses

Berne/Zurich (ots) - La population des villes suisses a continué à croître dans les villes suisses en 2009, mais de façon un peu moins soutenue que les années précédentes. Le taux de logements vides est resté très bas spécialement dans les régions en plein développement que sont Zurich et l'Arc lémanique. Outre ces deux aspects, la publication «Statistiques des villes suisses 2011» éclaire d'autres aspects urbains tels la formation, le travail, le tourisme et la politique.

L'annuaire statistique «Statistiques des villes suisses», publié pour la 72e fois par l'Union des villes suisses et par l'Office statistique de la ville de Zurich, présente et détaille la Suisse urbaine dans toutes ses variations. La publication comprend des données et des chiffres sur 152 villes suisses. Les thèmes vont de l'évolution de la population au travail, en passant par le trafic, le tourisme, l'approvisionnement en eau et en gaz, ainsi que la politique locale.

Population et marché du logement

L'augmentation de la population, constante depuis plusieurs années dans les villes suisses, s'est poursuivie en 2009. Les treize plus grandes villes connaissent toutes un développement positif et, parmi les villes avec plus de 20'000 habitants, seules Zoug et Schaffhouse ont enregistré un recul en 2009, de 0,2%. La croissance la plus forte est le fait de communes d'agglomération comme Meyrin (+4,9%), Opfikon (+4%), Grand-Saconnex (+3,9%), Wallisellen et Volketswil (+3,6%). Parmi les grandes villes, Lausanne (+2,9%), Genève (+1,5%) et Winterthour (+1,2%) grandissent davantage que la moyenne des villes (+1,1%).

Corollaire de la croissance du nombre d'habitants, la demande en logements augmente aussi sans cesse. La situation des logements vacants n'a enregistré qu'une légère détente. À Morges (0,06%), Zurich (0,07%) ou Onex (0,09%) il est toujours extrêmement difficile de trouver un appartement. Dans le même temps, la construction de logements bat son plein. Les villes qui ont enregistré les plus fortes hausses du nombre d'appartements en 2009 sont Küssnacht, dans le canton de Schwyz (+4,17%), Wallisellen (+3,29%) et Kreuzlingen (+3,23%).

En même temps que la population a augmenté, la densité de population par hectare s'est intensifiée. Avant tout c'est le cas des villes de l'Arc lémanique, déjà fortement densifiées. Par exemple, Genève compte 117 personnes par hectare, Vevey 77 et Carouge 76. Ce sont les villes les plus denses du pays.

PLR et PS décident

Originalité des Statistiques des villes, l'analyse de la composition des exécutifs et législatifs des villes montre que le PLR et le PS sont toujours les principaux partis urbains. Le PLR a légèrement renforcé sa présence. Il détient 35,5% des mairies, 28,3% des sièges d'exécutifs et plus de 23,4% des sièges dans les 101 législatifs. Le premier parti des législatifs reste le PS, avec 24,1% des mandats. Les socialistes détiennent 22,5% des sièges d'exécutifs et 22,4% des mairies.

Du côté de la représentation féminine, les Statistiques des villes suisses montrent que la stagnation à à peine un tiers de mandats se confirme. En 2010, 30,5% des sièges des parlements et 26% des sièges d'exécutifs étaient en mains féminines. Il y a un peu plus de «Madame la maire», 15,8% en 2010 contre 13,9% en 2009.

Enfin, les Statistiques des villes suisses montrent aussi la diversité des exécutifs en ce qui concerne leur taille. Dans 152 villes et communes urbaines, les exécutifs se composent le plus souvent de sept membres (67 communes, ou 44% des villes). 45 villes et communes urbaines connaissent un exécutif à cinq membres (29,6%) et 25 ont 9 magistrats (16,5%). Coire et neuf villes du canton de Genève ont un collège tricéphale, tandis que la ville de Genève elle-même a cinq magistrats. Les exécutifs à 15, 23 ou 30 membres représentent une exception - et se rencontrent dans les cantons de Soleure et en ville de Sion.

Les Statistiques des villes suisses 2011 peuvent être téléchargées à l'adresse suivante:

http://www.presseportal.ch/go2/stadt-zuerich.ch/Staedtestatistik

Contact:

Renate Amstutz
Directrice de l'Union des villes suisses
Tél.: +41/31/356'32'32

Walter Wittmer
Directeur de l'Office statistique de la ville de Zurich
Tél.: +41/44/250'48'01


Plus de communiques: Schweizerischer Städteverband / Union des villes suisses

Ces informations peuvent également vous intéresser: