WWF Schweiz

20 332 personnes disent non au gaspillage alimentaire

Zurich (ots) - Le WWF Suisse a déposé aujourd'hui une pétition contre le gaspillage des denrées alimentaires, signée par 20 332 personnes. Ce manifeste demande au Parlement et au Conseil fédéral de fixer à la Suisse un objectif officiel pour la réduction des pertes dans ce domaine. Le but est de parvenir à les diviser par deux d'ici 2025. Pour l'occasion, le WWF a servi aux parlementaires des amuse-bouche préparés avec des denrées qui auraient en principe été jetées.

Un tiers des denrées alimentaires sont gaspillées. Pour la Suisse, environ deux millions de tonnes d'aliments parfaitement consommables se retrouvent chaque année à la poubelle au lieu de finir dans nos assiettes. Contrairement à des pays comme l'Allemagne, la France ou l'Autriche, la Suisse n'a pas encore défini d'objectifs pour la réduction de ces pertes. Raison pour laquelle le WWF a lancé une pétition contre le gaspillage alimentaire, ou Food Waste, en octobre dernier. Ce texte demande une réduction de 50% d'ici 2025.

Pas moins de 20 332 personnes ont signé la pétition dans un délai de huit semaines à peine. Les signataires demandent ainsi clairement au Parlement et au Conseil fédéral de s'occuper sérieusement de cette problématique. Sur la place fédérale aujourd'hui, le WWF a servi aux parlementaires, en guise de geste symbolique, des amuse-bouche (petits pains à la courge avec farce à la courge), préparés avec des denrées qui auraient normalement été jetées.

«Afin de pouvoir réduire considérablement les pertes alimentaires, producteurs, transformateurs, commerce de détail et consommateurs doivent se sentir engagés par un objectif commun», affirme Jennifer Zimmermann, responsable Consommation au WWF Suisse. Et d'ajouter: «Une telle réduction est urgente si nous voulons mettre un terme au gigantesque gaspillage de précieuses ressources.» Car outre l'aspect éthique - plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde - les conséquences écologiques sont également importantes: chaque aliment nécessite l'exploitation des sols et de l'énergie, et dégage des gaz à effet de serre lors de sa production, de sa distribution et de son élimination.

Photos prises sur la place fédérale:

disponibles dès 11 h 00 sur http://multimedia.photopress.ch/image/Aktuell/Dezember+14/WWF+-+Petition+gegen+Lebensmittelverlust

Contact:

Pierrette Rey, porte-parole pour la Suisse romande, WWF Suisse, tél.
portable: 079 662 47 45



Plus de communiques: WWF Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: