PwC

Étude PwC "Under pressure - Utilities global survey 2005": La réglementation freine la croissance dans le secteur de l'énergie

Zurich (ots) - Le manque de stabilité de la situation en matière de réglementations et de lois freine les investissements dans la branche de l'énergie. Conformément à l'étude PwC "Under pressure - Utilities global survey 2005", une déréglementation contribue à améliorer le climat en matière d'investissements. 76% des fournisseurs d'énergie aux Etats-Unis et 83% en Europe se concentrent à nouveau davantage sur leur région d'origine. Pour deux tiers des entreprises du secteur de l'énergie, le rapport environnemental gagne de l'importance sous l'effet des influences réglementaires. C'est dans le service à la clientèle que les entreprises de la branche de l'énergie voient la clé du succès face à une lutte concurrentielle de plus en plus âpre. La production, le transport et la distribution de courant ainsi que l'infrastructure de l'approvisionnement en gaz nécessiteront jusqu'en 2030 US$ 12,7 milliards d'investissements pour pouvoir couvrir les besoins prévisionnels dans le monde. La branche de l'approvisionnement en énergie n'est cependant pas en mesure d'offrir des incitations particulières aux investisseurs. L'étude montre qu'elle est moins attrayante que la branche des services financiers, celles des biens de consommation et du commerce de détail ainsi que la branche pharmaceutique. Cette opinion est même partagée par les investisseurs qui se concentrent actuellement déjà sur la branche de l'approvisionnement en énergie. On s'attend à de plus en plus de pannes de courant Les cadres des entreprises d'approvisionnement en énergie craignent que le manque de sécurité en matière de réglementations et les investissements insuffisants puissent conduire à des pannes de plus en plus fréquentes. Deux tiers des entreprises interrogées pour l'étude tablent sur un nombre accru de pannes. Cette préoccupation quant à la sécurité de l'approvisionnement s'étend à toute la branche. 72% des entreprises interrogées voient notamment des risques dans la sécurité de l'approvisionnement et la capacité de transport de courant. En 2004, 65% des cadres dirigeants étaient encore de cet avis. Les énergies renouvelables, une véritable préoccupation La branche de l'énergie se concentre davantage sur les énergies renouvelables et adapte ses offres en conséquence. Or, c'est justement dans ce domaine que la levée de fonds est la plus difficile. Les énergies renouvelables pourraient donc constituer à l'avenir un nouveau point faible de la branche. Dans ce contexte, 52% des entreprises d'approvisionnement en énergie interrogées s'attendent à une relance de l'énergie atomique. Ralph Schlaepfer, associé, responsable du secteur Energie, approvisionnements et mines chez PricewaterhouseCoopers Suisse, commente ainsi: "La branche de l'approvisionnement en énergie est confrontée à un énorme défi. Les gouvernements, les entreprises d'approvisionnement en énergie, les investisseurs et les consommateurs doivent collaborer pour élaborer une stratégie véritablement d'avenir durable pour la branche. Tous les intéressés doivent mener une discussion honnête en vue de créer un environnement légal raisonnable, capable de générer également des rendements pour les investisseurs. En outre, les stratégies des entreprises doivent être communiquées de manière claire et transparente." L'étude PwC "Under pressure - Utilities global survey 2005" peut être obtenue gratuitement sous forme de fichier pdf auprès de Claudia Steiger. ots Originaltext: PwC - PricewaterhouseCoopers Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Ralph Schlaepfer Associé, Conseil économique Responsable du secteur Energie, approvisionnement et mines E-mail: ralph.schlaepfer@ch.pwc.com Claudia Steiger Public Relations E-mail: claudia.steiger@ch.pwc.com

Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: