Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Alstom supprime de nouveau des places de travail. Employés Suisse met en garde contre une fuite des cerveaux

Zürich (ots) - A la mi-février, Alstom annonçait la suppression de 100 places de travail dans le secteur gaz. 78 places supplémentaires devraient maintenant être supprimées dans le secteur IT ; une mutation interne n'est pas possible. Le groupe Alstom veut dégraisser au niveau mondial son secteur IT (IS&T). En Suisse, 78 places sont victimes de cette cure. La phase de consultation débute aujourd'hui en Suisse après que celle au niveau européenne s'est terminée. Contrairement aux places de travail supprimées dans le secteur gaz, il n'est pas possible de replacer à l'interne les personnes concernées, car aucun poste n'est ouvert pour les spécialistes IT. Il faut craindre que la suppression des postes annoncée se fasse dans toute l'ampleur prévue. Les mesures doivent être mises en oeuvre jusqu'en 2016. Cette longue période donne aux personnes concernées suffisamment de temps pour chercher une nouvelle place de travail. Cependant, pour Alstom, le danger existe que beaucoup de collaborateurs du secteur IT cherchent tout de suite un nouvel emploi et quittent rapidement l'entreprise. Une fuite des cerveaux trop forte doit être empêchée ; c'est pourquoi Employés Suisse demande à Alstom de clarifier rapidement quels employés resteront dans l'entreprise et quelles perspectives auront-ils à l'avenir. Les personnes concernées qui auraient des difficultés à trouver une place de travail doivent être activement soutenues par Alstom dans leur recherche et éventuellement par une formation continue.

Contact:

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 079 385 47 35
Korab Macula, conseiller juridique Employés Suisse, 076 586 25 42


Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: