FAIRMED - Gesundheit für die Ärmsten

50ème Journée Mondiale des Lépreux le 26 janvier 2003

Pourquoi Neelima peut de nouveau rire Berne (ots) - Le 26 janvier 2003 aura lieu la Journée Mondiale des Lépreux pour la 50ème fois. Le sujet est actuel : même si la lèpre est guérissable grâce à une thérapie combinée, on trouve chaque année beaucoup de nouveaux cas. En 2001, ce sont 754'714 personnes qui ont été contaminées par la lèpre dans le monde - et parmi celles-ci se trouvent beaucoup d'enfants. L'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse s'investit depuis plus de 40 ans dans la lutte contre la lèpre. Avec succès: grâce aux dons suisses, ce sont 315'671 personnes affectées par la lèpre qui ont pu être guéries depuis l'introduction de la thérapie combinée en 1985. La nouvelle campagne nationale 2003 communique ce succès et rappelle par la même occasion que la "maladie biblique" n'est pas encore vaincue. "Neelima peut de nouveau rire": ceci est le message plein d'espoir de la campagne nationale de cette année de l'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse. Il y a une année, cette fillette indienne de 10 ans était malade de la lèpre. Neelima a pu être opérée et soignée à l'hôpital Emmaüs de Palamaner en Inde. Aujourd'hui elle est guérie - et il ne restera pratiquement aucun signe de la maladie. La lèpre est guérissable Malheureusement, peu sont les personnes qui peuvent raconter un tel succès parmi la grande population des personnes contaminées par la lèpre dans des pays pauvres du Sud. "Pratiquement 10 pour cent parmi celles-ci sont déjà durement touchées lorsque la maladie est détectée", explique René Stäheli, Directeur de l'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse. Pourtant, la lèpre est aujourd'hui guérissable grâce à une thérapie combinée. Depuis son introduction en 1985, le nombre de cas de maladie a reculé de 85 pour cent, et environ 10 millions de personnes ont pu être guéries. Si la lèpre est détectée et traitée à un stade précoce, il ne subsistera ni séquelles, ni handicaps. Si toutes les victimes avaient pu bénéficier de cette aide à temps, l'image des mutilés par la lèpre qui vivotent en mendiant dans les rues ferait partie du passé. Cercle vicieux de la pauvreté Malheureusement, la réalité est différente. René Stäheli connaît les nouveaux chiffres inquiétants de l'OMS: "l'année écoulée, il a été enregistré 754'714 nouveaux cas de lèpre dans le monde." Un bon 10 pour cent parmi ceux-ci sont des enfants. La lèpre est la maladie des pauvres et menace les populations des régions asiatiques, africaines et sud américaines. Certaines régions en Inde sont particulièrement touchées. 617'993 nouveaux cas y ont été détectés en 2001. La lèpre représente bien plus qu'un problème de santé : elle nuit entre autres gravement à la possibilité de développement des enfants qui sont déjà handicapés à vie dès leur plus jeune âge, et qui dépendent de l'aide des autres. On ne peut pas non plus apprendre à écrire avec des mains déformées ; et sans formation, il n'y a pas d'échappatoire à la pauvreté. Ainsi se referme le cercle vicieux dans lequel les plus pauvres de la société restent prisonniers. L'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse concrètement L'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse s'investit depuis plus de 40 ans dans la lutte contre la lèpre, principalement en Afrique et en Inde. L'aide aux Lépreux englobe aussi concrètement la chirurgie réparatrice, les offres pour une réinsertion sociale et la réhabilitation, le suivi et les soins aux handicapés et naturellement l'information, la prévention, ainsi que la déstigmatisation de la "maladie biblique", en plus de la détection précoce et du traitement des malades. Les projets sur place sont aussi visités régulièrement. L'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse ne peut accomplir toutes ces tâches que grâce aux dons. Jusqu'à aujourd'hui, ce sont 315'671 personnes qui ont pu être aidées grâce aux dons suisses. Parmi les bénéficiaires se trouve aussi Neelima, la petite indienne. C'est à elle et à toutes les autres victimes de la lèpre qu'est dédiée partout dans le monde la 50ème Journée Mondiale des Lépreux le 26 janvier 2003. La nouvelle campagne nationale de l'Aide aux Lépreux Emmaüs-Suisse doit attirer l'attention de la population suisse sur le problème, mais aussi sur les succès et sur les possibilités de venir en aide. Et le futur? "Nous sommes confiants que la lèpre peut être éliminée au début du 3ème millénaire" espère René Stäheli. Mais ce n'est pas encore fait: "Il est d'une importance capitale que la réapparition de la maladie soit reconnue immédiatement au sein d'une infrastructure, de manière à pouvoir réagir correctement." Et nous ne parlons pas des millions de victimes lourdement handicapées qui auront besoin d'aide toute leur vie. Lèpre: la maladie et ses conséquences La maladie infectieuse chronique et évolutive est provoquée par l'agent pathogène Mycobakterium leprae. La lèpre est très certainement transmise par des goutelettes nasales ou buccales bactériennes lors de toux ou d'éternuements, comme la grippe. Bien que la maladie n'ait pas inévitablement une issue fatale, elle peut pourtant, si elle n'est pas soignée à temps, provoquer des lésions nerveuses avec pour conséquence la perte des membres, des mutilations ou la cécité. On estime que 2 à 3 millions de personnes vivent avec des handicaps dans le monde, imputables à une infection par la lèpre. La maladie est une des causes principales de handicaps et de cécité dans le monde. ots Originaltext: Leprahilfe Emmaus Schweiz Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Leprahilfe Emmaus Schweiz Herr Heinrich Maria Opladen Tél. +41/31/331'63'81 [ 002 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: