Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Après le NON du 16 mai : il faut réformer l’AVS, mais sans la démanteler !

Berne (ots) - Madame, Monsieur, Le référendum lancé par l’Union syndicale suisse (USS) et de ses alliés contre la 11e révision de l’AVS a permis d’empêcher dans un premier temps que cette dernière ne soit mise à mal. Le 16 mai dernier, le peuple a clairement dit NON au relèvement de l’âge de la retraite, à la baisse des rentes, à la remise en question de l’indice mixte et au démantèlement de la rente de veuve. Mais ce NON doit aussi interprété comme un message de protestation à l’attention du parle-ment fédéral qui n’avait pas tenu sa promesse de proposer un assouplissement socialement acceptable de la retraite anticipée. Le scrutin du 16 mai fut un scrutin-clé. Après cette victoire, les citoyennes et les citoyens du pays attende de l’USS qu’elle présente ses vues sur ce que l’AVS doit être à l’avenir. Les syndicats aimeraient ainsi vous présenter leurs idées en cette matière lors d’une confé-rence de presse qui se tiendra le 5 juillet 2004 à 9h30, à l’Hôtel Kreuz (Salle Bovet, 1er étage), à Berne, Zeughausgasse. Les personnalités suivantes seront présentes : Paul Rechsteiner, président de l’USS, conseiller national, Christine Goll, présidente du ssp, conseillère nationale, Colette Nova, secrétaire dirigeante de l’USS, Andreas Rieger, membre de la direction du SIB. Un dossier de presse sera à votre disposition ce jour-là. Dans l’attente de vous rencontrer nombreuses et nombreux à cette occasion, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes cordiales salutations. UNION SYNDICALE SUISSE Pietro Cavadini, 031/377 01 07

Ces informations peuvent également vous intéresser: