Bayer (Schweiz) AG

La plus longue et plus importante étude jamais entreprise sur l'aspirine® révèle une réduction du risque d'un premier accident vasculaire cérébral chez la femme

Le bénéfice de l'aspirine® est plus marqué et homogène chez la femme âgée, et entraîne une réduction de tous les événements cardiovasculaires majeurs

    MORRISTOWN, New Jersey (ots) - Aujourd'hui, des chercheurs de la Women's Health Study (WHS) ont divulgué de nouveaux résultats importants qui révèlent que l'aspirine apporte un bénéfice significatif dans la prévention d'un premier accident vasculaire cérébral (AVC) chez les femmes apparemment en bonne santé. Plus précisément, l'étude qui utilisait comme aspirine® l'aspirine Bayer, a démontré une réduction de 17 % du risque total d'accident vasculaire cérébral et une réduction de 24 % du risque d'un premier accident vasculaire cérébral ischémique. Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques représentent plus de 80 % de tous les AVC.(1) Ce résultat est particulièrement important pour les femmes, car chaque année, 40'000 femmes de plus que d'hommes sont victimes d'un accident vasculaire cérébral.(1) L'étude WHS révèle que le bénéfice de l'aspirine® est supérieur chez la femme de plus de 65 ans, et réduit le nombre d'accidents vasculaires majeurs, dont l'infarctus du myocarde (IDM) et l'accident vasculaire cérébral ischémique. Par contre, une faible dose d'aspirine n'apporte pas de bénéfice en termes de prévention d'un premier infarctus du myocarde ou d'une mort d'origine cardiaque, chez la plupart des femmes. L'aspect cardiovasculaire de l'étude WHS consistait dans un essai randomisé d'une durée de 10 ans portant sur l'efficacité et la tolérance de l'aspirine administrée à près de 40 000 femmes en bonne santé. L'aspirine est approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) pour la réduction du risque de récidive d'accident vasculaire cérébral et de la récidive d'un infarctus du myocarde.

    "La Women's Heath Study est le premier grand essai clinique à apporter la preuve du bénéfice significatif de l'aspirine dans la prévention primaire d'un accident vasculaire cérébral, confortant ce que nous avaient déjà appris les essais de prévention secondaire", a expliqué Julie Buring du Brigham and Women's Hospital, principal investigateur de l'étude Women's Health Study. "Même si cela ne se sait pas toujours, les femmes sont plus souvent victimes d'accidents vasculaires cérébraux que de crise cardiaque que les hommes, si bien que ces données de prévention portant sur une faible dose d'aspirine ont des conséquences importantes en termes de santé publique."

    Par ailleurs, l'étude WHS conforte le profil bénéfice/risque favorable de l'aspirine. En fait, alors que les chercheurs ont observé une légère augmentation du risque global d'hémorragies gastro-intestinales associé à la prise d'aspirine®, aucune différence significative entre l'aspirine® et le placebo n'a été observée au titre du risque de troubles gastriques, d'hémorragies gastro-intestinales fatales ou d'accidents vasculaires cérébraux hémorragiques.

    "Ces résultats augurent particulièrement bien de futures possibilités de prévention primaire des accidents vasculaires cérébraux, tout en confortant les preuves sur les bénéfices cardiovasculaires généraux d'un traitement par aspirine®, particulièrement chez la femme âgée", a indiqué la Dre C. Noel Bairey Merz, titulaire de la chaire Women's Guild en santé féminine et directrice médicale du programme de santé féminine du Centre médical Cedars-Sinai. "Toutefois, parallèlement à l'annonce de ces résultats, il importe d'insister sur le fait qu'il ne faut ni entamer ni interrompre un traitement par aspirine sans avoir consulté au préalable un professionnel de santé. En effet, il est essentiel que les patients déjà traités par aspirine poursuivent leur traitement et que les professionnels de santé mènent des évaluations soigneuses des risques, de sorte que la prescription d'un traitement par aspirine repose sur des décisions cliniques valides, concerne les patients qui en ont réellement besoin tout en décourageant une consommation inappropriée."

    Ces résultats doivent être envisagés dans le contexte d'un renforcement des preuves existantes sur l'intérêt de l'aspirine dans la prévention primaire des événements cardiovasculaires. La Dre Bairey Merz précise par ailleurs qu'il est important de ne pas oublier les preuves témoignant de l'intérêt de l'aspirine dans la prévention secondaire, qui confirment en outre les nombreuses indications approuvées par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, à différentes posologies. Parmi ces indications figurent la réduction du risque de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et de décès chez les hommes et les femmes qui ont déjà été victimes d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral et la réduction du risque de mortalité des patients chez qui l'on soupçonne un IDM aigu.

    "Bayer continue d'appuyer les recommandations de l'American Heart Association, de la United States Preventive Services Task Force, de l'American Diabetes Association et d'autres organismes de santé qui conseillent aux femmes de discuter de leur risque de maladie cardiovasculaire avec leur médecin traitant", a indiqué Erica Peitler, Vice-présidente principale des Initiatives stratégiques globales de la Consumer Care Division de Bayer, le département de l'automédication. "Les résultats de l'étude WHS, qui confirment le rôle essentiel de l'aspirine dans la réduction de la survenue d'événements cardiovasculaires majeurs, nous encouragent. Nous espérons que cela incitera davantage de femmes à faire évaluer leur risque cardiovasculaire et à discuter avec leur médecin de l'éventualité d'un traitement par aspirine®. Bayer maintient son engagement en faveur d'un partenariat avec les communautés médicales et scientifiques pour faire progresser les initiatives scientifiques et éducatives, comme l'étude WHS, qui font mieux comprendre le rôle de l'aspirine® dans la réduction des maladies cardiovasculaires."

    L'aspirine® est largement reconnue pour son action cardioprotectrice, amplement démontrée dans le cadre de nombreux essais cliniques. En Suisse, Swissmedic a accepté l'aspirine cardio® - à côté de l'indication de la prévention secondaire - comme indication de la prévention primaire d'un premier infarctus du myocarde.

    À propos de la Women's Health Study

    Conçue pour combler un certain nombre de lacunes dans les connaissances scientifiques sur les risques et bénéfices d'un traitement par l'aspirine® chez la femme, la Women's Health Study, financée par le National Heart, Lung and Blood Institute (NHLBI) et la National Cancer Institute (NCI), en collaboration avec le Brigham and Women's Hospital et la faculté de médecine de Harvard, était un essai clinique randomisé de 10 ans portant sur l'efficacité et la tolérance de l'aspirineË dans la réduction du risque cardiovasculaire, chez environ 40'000 femmes apparemment en bonne santé.

Composition: Aspirine cardio 100/300

1 comprimé contient 100 mg voire 300 mg d'AAS avec enrobage résistant au suc gastrique (enteric coated). Propriétés/Effets: Inhibition de l'agrégation plaquettaire: L'AAS s'oppose à la formation de thrombose par inhibition de la synthèse de thromboxane A2 dans les thrombocytes. Ce processus est irréversible. Les fonctions plaquettaires responsables de la coagulation sanguine n'en sont pas influencées. Indications et posologies: Sauf prescription différente du médecin: - Indications cardiovasculaires y compris ATL:  1x 100 mg/jour. - Prophylaxie des accidents cérébro-vasculaires, suite à l'apparition de stades précurseurs (AIT): 3x 100 mg/jour ou 1x 300 mg/jour. Limitations d'emploi: Contre-indications telles qu'ulcère gastrique et duodénal, diathèse hémorragique, hypersensibilité aux salicylates, maladies hépatiques graves, insuffisance rénale sévère. Prudence accrue en cas d'atteinte rénale préexistante, de douleurs gastroduodénales chroniques ou récidivantes, de déficience en glucose-6-phosphate-déshydrogénase et en cas d'asthme, en cas d'hypersensibilité à d'autres anti-inflammatoires ou d'autres substances allergènes et lors d'utilisation concomitante d'anticoagulants (exception: héparine à faible dose). Interactions: Sont augmentés: l'effet des médicaments inhibant la coagulation (p. ex. dérivés de la coumarine et de l'héparine), le risque d'hémorragie gastrointestinale lors de traitement simultané par des corticoïdes, les effets voulus ou indésirables de tous les antiinflammatoires non stéroïdiens, l'action hypoglycémiante des sulfonylurées et les effets indésirables du méthotrexate et de la phénytoïne. Mise à jour de l'information: octobre 2003 . Liste B. Vous trouverez des informations plus détaillées concernant Aspirine Cardio® 100/300 dans le Compendium Suisse des Médicaments. Admis par les caisses.

(1) www.strokeassociation.org

ots Originaltext: Bayer (Schweiz) AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Dr. H. Braun
Leiter Forschung und Entwicklung
Bayer (Schweiz) AG, , 8045 Zürich
Tél.      +41/(0)44/465'82'34
E-mail: hersz.braun.hb2@bayer.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: