Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Densifier la Suisse urbaine en améliorant la qualité de vie

Bern (ots) - Limiter l'expansion urbaine exige de densifier le tissu bâti déjà existant. Les travaux du Programme national de recherche "Nouvelle qualité urbaine" (PNR 65) ouvrent des voies pour redessiner les quartiers périphériques. L'urbanisation de la Suisse doit s'accompagner d'une meilleure qualité de vie et de davantage d'efficience.

Pour enrayer l'expansion urbaine et protéger les paysages, l'évolution des agglomérations suisses doit se faire vers l'intérieur. Cette stratégie politique fait l'unanimité, mais sa mise en oeuvre s'avère problématique: la densification quantitative n'augmente pas forcément la qualité de vie. Cette restructuration concerne une grande partie de la population, car en un siècle la Suisse s'est transformée en un pays urbain. Les agglomérations ne cessent de s'étendre, mais doivent également gagner en qualité. Le Programme national de recherche "Nouvelle qualité urbaine" (PNR 65) présente aujourd'hui ses résultats et recommandations.

Urbaniser la périphérie

Les travaux de recherche réalisés dans le cadre du PNR 65 se focalisent sur la qualité urbaine des milieux bâtis: les agglomérations - qui accueillent près de 73 % de la population suisse - doivent être transformées en villes offrant des qualités urbaines élevées. "Se tourner vers la ville plutôt que de rêver à une vie au vert" pourrait être la devise de ces projets de développement futurs qui doivent cibler efficacité énergétique et gestion du sol contrôlée.

"Les banlieues constituent des espaces urbains inachevés", souligne Jürg Sulzer, président du Comité de direction du PNR 65. Pour le professeur de l'Université de Dresde et ancien urbaniste de la ville de Berne, leur aménagement constitue le point de mire d'une nouvelle qualité urbaine: "La rénovation des agglomérations en quartiers citadins doit être intensifiée." D'après Jürg Sulzer, ce processus ne constitue pas seulement un devoir en matière d'urbanisme, il revêt également une dimension politico-sociale: "La haute qualité de vie et d'habitat offerte par les centres-villes historiques ne profitent qu'à une minorité. Ces avantages doivent également être développés dans les quartiers périurbains afin de renforcer la cohésion sociale."

Définir la qualité urbaine

La qualité urbaine regroupe des questions centrales de bien-être et de qualité de vie dans le contexte de l'aménagement du territoire. Elle privilégie les qualités urbanistiques et architecturales: densification sociale et fonctionnelle, déplacements réduits, services efficaces et identification des citoyennes et citoyens à leur ville.

Néanmoins, toutes les communes, villes et banlieues ne partagent pas la même vision de la qualité urbaine. Les particularités de chaque localité et les besoins de ses habitantes et habitants doivent obligatoirement être pris en compte. Pour établir des profils urbains et élaborer des projets de développement, une équipe de recherche du PNR 65 a défini sept qualités urbaines: centralité, accessibilité, utilité, adaptabilité, appropriation des lieux, diversité et interaction.

Dans le cadre du PNR 65, les chercheuses et chercheurs ont développé des plates-formes de modélisation et de visualisation auxquelles des perspectives subjectives d'utilisation peuvent être intégrées. Ces plates-formes permettent de visualiser et d'examiner d'un regard critique les conséquences environnementales concrètes entraînées par les exigences d'utilisateurs et propriétaires variés.

Recommandations pour la restructuration des périphéries

Deux publications synthétisant les conclusions et les recommandations du PNR 65 paraissent aujourd'hui. "L'urbanisation des banlieues sera l'une des principales missions du XXIe siècle", résume Jürg Sulzer. Selon lui, il convient d'engager dès aujourd'hui les premières étapes d'une rénovation des périphéries, car elle s'échelonnera sur plus d'un demi-siècle. Les principales recommandations sont:

   - L'aménagement des espaces publics nécessite une stratégie 
     offensive. Un aménagement d'une lisibilité explicite doit 
     constituer la clé de voûte du développement du tissu bâti vers 
     le centre.
   - Compenser la densification des faubourgs urbanisés nécessite une
     meilleure gestion des espaces verts ainsi que la mise en oeuvre 
     de projets d'agriculture urbaine.
   - Les petites parcelles des lotissements de maisons familiales 
     traditionnelles offrent la possibilité d'une densification 
     progressive au sein d'une structure fragmentée et diversifiée. 

Membre du Comité de direction du PNR 65, Brigit Wehrli a élaboré des recommandations pratiques quant à la mise en oeuvre de la qualité urbaine. "En ce qui concerne les projets de développement de grande ampleur, les objectifs orientés vers la qualité ne font généralement pas défaut, du moins au début, relève l'ancienne directrice du service d'urbanisme de la ville de Zurich. Mais ils se révèlent souvent trop fragiles lors de l'avancée du projet, et tendent à sombrer dans l'oubli. L'aménagement du territoire nécessite des processus de décision et de planification transparents, compréhensibles et discursifs."

Il est important de recourir à une approche multidisciplinaire qui permette la participation de tous les acteurs concernés et qui s'appuie sur un projet d'urbanisme solide. En plus, les spécificités locales revêtent une importance majeure. Les communes doivent davantage tenir compte de l'intérêt public lors de la réalisation de projets privés. Grâce à des visualisations simples, des plates-formes collaboratives permettent de suivre pas à pas les processus de planification. Les objectifs et les conséquences à long terme des projets poursuivis peuvent ainsi être communiqués aux décideurs et à la population. La rénovation des agglomérations doit s'appuyer sur des visions d'avenir claires et s'orienter en fonction de critères tels que l'aspiration à une esthétique urbaine et la diversité des lieux et des utilisations.

Ces défis ne concernent pas uniquement les cantons, les villes et les communes, mais également les personnes envisageant de construire une maison, les développeurs de projets et les investisseurs. Une plus grande attention doit être accordée aux processus de planification coopératifs qui prévoient une participation précoce des pouvoirs publics, des constructeurs, des riverains et des autres acteurs concernés. Ce n'est qu'à ces conditions que la densification nécessaire offrira la qualité urbaine requise par une Suisse de plus en plus citadine.

Deux synthèses présentent les résultats des recherches effectuées dans le cadre du PNR 65 "Nouvelle qualité urbaine":

Sulzer, Jürg; Desax et Martina (Eds): Le devenir urbain de l'agglomération. En quête d'une nouvelle qualité urbaine. Scheidegger & Spiess, Zurich, 2015.

Wehrli-Schindler, Brigit (Ed): La qualité urbaine pour la ville et sa périphérie. Un guide visant à renforcer le développement territorial durable. Scheidegger & Spiess, Zurich, 2015.

Informations complémentaires

www.pnr65.ch > Projets

Ce communiqué et des images à télécharger sont disponibles sur le site Internet du Fonds national suisse: www.fns.ch > Point recherche > Médias > Communiqués de presse

Contact:

Prof. Dr. Jürg Sulzer
Président du Comité de direction du PNR 65
Tél.: 079 756 92 20
Courriel: juerg.sulzer@bluewin.ch

Daniel Saraga
Responsable de la communication scientifique
Fonds national suisse
Wildhainweg 3
CH-3001 Berne
Tél.: 076 465 21 72
Courriel: daniel.saraga@snf.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: