Volvo Car Switzerland AG

Volvo Cars présente un carnet de route agressif pour réduire les émissions de CO2

    Glattbrugg (ots) - Parallèlement à l'introduction de trois modèles Volvo C30, V50 et S40 "DRIVe" à faible consommation avec des émissions de CO2 inférieures à 120g, Volvo Cars dévoile un carnet de route agressif visant à diminuer les émissions de CO2. L'objectif est d'arriver, d'ici quelques années, à des modèles DRIVE émettant environ 100 g/km de CO2 (3,8 l/100 km). Un modèle micro hybride innovant sera présenté en 2011, suivi une année plus tard d'un hybride diesel et ensuite par un " plug-in " hybride.

    "La focalisation sur l'environnement est bien entendu une grande priorité. Parallèlement aux travaux sur l'hybride diesel, nous menons d'importantes recherches pour diminuer les émissions de CO2 sur toute la gamme de motorisations", déclare Stephen Odell, nouveau CEO et président de la Volvo Car Corporation. "D'ici quelques années, nous aurons des voitures qui émettront moins de 100 g/km de CO2".

    Les mesures systématiques mises en oeuvre pour y parvenir englobent l'optimisation à la fois des motorisations et des composants du véhicule proprement dit, comme l'aérodynamique et la résistance au roulement par exemple. "Toutes ces mesures réunies offrent un énorme potentiel et nous obtiendrons des résultats considérables dans les trois années à venir", poursuit Stephen Odell. L'objectif est d'atteindre des émissions de CO2 de 100 g (3.8 l/100 km) d'ici quelques années pour les versions DRIVE des Volvo C30, V50 et S40.

    En 2011, le but est de permettre aux clients Volvo d'acheter une Volvo S60 avec des émissions de CO2 inférieures à 120 g/km (4.5 l/100 km), une Volvo S80 émettant moins de 130 g/km (4.9 l/100 km) et une Volvo XC60 produisant moins de 140 g/km (5.3 l/100 km). Toutes ces variantes seront équipées d'une motorisation diesel.

    Micro hybride innovant avec des avantages uniques

    Les importantes améliorations visées en 2011 seront atteintes pour beaucoup grâce au "micro hybride" qui sera lancé au début de cette même année. Le micro hybride innovant de Volvo Cars, qui consiste en un système marche/arrêt qui coupe le moteur à combustion lorsque le véhicule est à l'arrêt, offre de nombreux avantages par rapport aux solutions proposées par les autres constructeurs. Il peut être utilisé aussi bien avec une transmission manuelle qu'une transmission automatique. Avec une boîte de vitesses manuelle, le conducteur peut en plus se permettre de changer d'avis, c'est-à-dire de redémarrer le moteur immédiatement, même si le véhicule n'est pas encore complètement à l'arrêt. Le levier de vitesse n'a pas non plus besoin d'être placé en position "neutre".

    "Un micro hybride permet d'économiser jusqu'à 5% de carburant dans un cycle de conduite mixte. Néanmoins, son efficacité est considérablement accrue en conduite urbaine, compte tenu des fréquents ralentissements de la circulation. Notre système présente également l'avantage d'être adapté à la majorité de nos motorisations", explique Magnus Jonsson, Senior Vice President Recherche et Développement chez Volvo Cars.

    Technologie GTDi sur les moteurs à essence

    En ce qui concerne les moteurs à essence, Volvo Cars commencera à présenter en 2009 une nouvelle génération de moteurs 4 cylindres à turbocompresseur, avec injection directe, une technologie connue sous le nom de GTDi (Gas Turbo Direct injection). "Grâce à la technologie GTDi, la taille du moteur peut être réduite de 5 à 4 cylindres sans que sa performance en soit affectée, tandis que la consommation de carburant et les émissions de CO2 sont diminuées de 20 à 30%", précise Magnus Jonsson.

    Hybride diesel avec un moteur électrique sur l'essieu arrière Dans l'hybride diesel en cours de développement chez Volvo, les roues avant sont entraînées par une variante plus développée du D5 5-cylindres turbodiesel de Volvo, tandis que les roues arrière disposent d'un moteur électrique séparé. L'interaction entre ces deux sources d'énergie et la distribution de la puissance entre les deux paires de roues sont contrôlées électriquement afin que la voiture dispose d'un système de 4 roues motrices performant et que sa consommation de carburant soit la plus basse possible dans les différents cas de figures. Ce moteur diesel du système hybride comprend également une fonction marche/arrêt qui coupe le moteur lorsque le véhicule est à l'arrêt.

    "L'hybride diesel est une solution très intéressante puisqu'il s'agit d'une association sophistiquée du diesel et de l'électronique dont l'efficience énergétique est déjà prouvée. Contrairement à l'hybride essence, notre solution offrira de considérables avantages environnementaux à la fois en conduite urbaine et sur route", conclut Stephen Odell. Lorsqu'il sera lancé en 2012, l'hybride diesel devrait encore réduire de 10 à 15% supplémentaires la consommation de carburant qui sera alors déjà basse.

    Prochaine étape: l'hybride "plug-in"

    La prochaine étape sera l'hybride plug-in, prévu après 2012. La batterie d'un hybride plug-in est rechargée de nuit sur une prise secteur normale et elle offre à la voiture une autonomie d'environ 100 kilomètres avec la seule puissance électrique. Si nécessaire, le moteur à combustion de la voiture recharge la batterie pendant la conduite. Ce véhicule affichera des émissions de CO2 jusqu'à 66% inférieures aux meilleures voitures hybrides disponibles sur le marché actuellement.

ots Originaltext: Volvo Automobil (Schweiz) AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Sascha Heiniger, PR-Manager
Tél.:    +41/44/874'21'21
E-Mail: sheinig1@volvocars.com



Plus de communiques: Volvo Car Switzerland AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: