ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Assemblée des délégués de l'ASTAG: Claire adhésion à l'initiative dite vache à lait - «Un bon paysan veille sur ses vaches»

Bern (ots) - L'association de transports routiers ASTAG soutient sans réserve la dite initiative vache à lait destinée à un financement équitable du transport et une modernisation la plus rapide possible de l'infrastructure routière. Lors de l'assemblée des délégués (AD) 2015 à Pfäffikon (SZ), il a été clairement formulé que les usagers de la route doivent également obtenir une réelle contre-prestation pour la charge fiscale qui a atteint le record de 12 milliards de francs annuels. C'est la raison pour laquelle le nouveau fonds planifié par la Confédération est inacceptable pour l'ASTAG dans la forme actuelle présentée.

Un besoin d'agir se fait urgemment sentir quant au financement du transport et à la modernisation du réseau de routes suisse. En 2014, les automobilistes et l'industrie du transport ont versé au total quelque 12 milliards de francs de redevances, d'impôts et de taxes à la Confédération, aux cantons et aux communes. Toutefois, la congestion du trafic a atteint le pic historique de 21'541 heures d'embouteillage. Ceci représente plus de deux ans d'embouteillage par calendrier civil - tendance à la hausse!

Plus d'impôts routiers pour la suppression des goulets d'étranglement

Voici pourquoi, l'association suisse des transports routiers ASTAG a valorisé la demande d'une utilisation équitable des impôts routiers lors de l'assemblée annuelle des délégués à Pfäffikon (SZ). Le but est de faire en sorte qu'une vaste modernisation, orientée vers les besoins, de l'infrastructure routière, ajustement des capacités en fonction de la demande croissante inclue, soit prise en main. Ce faisant, la priorité est donnée à la suppression des nombreux goulets d'étranglement qui se trouvent sur le réseau de routes national chroniquement congestionné. Il est d'autant plus important que les recettes du trafic routier, qui se tiennent déjà aujourd'hui à un niveau battant tous les records en comparaison internationale, soient effectivement reversées dans l'infrastructure routière. « Les usagers de la route ont enfin mérité une réelle contre-prestation pour leurs prestations fiscales d'un montant exorbitant», a fait clairement comprendre le président central, Adrian Amstutz, devant les délégués.

Initiative vache à lait à la place du FORTA inapproprié Voici pourquoi l'ASTAG soutient sans réserve l'initiative dite vache à lait. On peut ainsi garantir que les impôts routiers versés dans les caisses fédérales ne continuent pas plus longtemps à être détournés de leur fin initiale pour des tâches en tous genres. En outre, l'introduction ainsi que l'augmentation des redevances, des impôts et des taxes à la charge du trafic routier doivent être soumis à un référendum facultatif. Malheureusement, le Parlement s'est prononcé toutefois contre l'initiative vache à lait lors de la session d'été. La cupidité occupe de toute évidence une trop grande place et vise à extorquer de plus en plus de recettes des usagers de la route. Même le fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) planifié va dans la mauvaise direction. C'est justement en période du franc fort qu'il est pour l'ASTAG totalement tabou de vouloir en plus accabler une fois encore le trafic routier et l'industrie du transport avec une augmentation de la surtaxe sur les huiles minérales de 6 centimes par litre de diesel. Une correction est ici urgente. Les fonds disponibles issus de l'impôt sur les huiles minérales (droit d'entrée) doivent être nouvellement versés dans les caisses routières à raison de 70 pourcent au lieu de 50 pourcent comme jusqu'à présent. Le cas contraire, il n'y a aucune possibilité de retirer l'initiative vache à lait contre un compromis éventuel.

«La meilleure vache à lait se fâche si on la traite constamment jusqu'au sang » a averti Adrian Amstutz. Un bon paysan sait veiller sur ses vaches. Le Parlement et le Conseil fédéral ne s'inspirent pas de cette notion de sagesse, donc c'est le peuple qui en fera preuve lors de la votation».

Nouvelle stratégie présentée

Sous les divers points de l'ordre du jour de l'assemblée des délégués ordinaire de cette année, la nouvelle stratégie de l'ASTAG pour les années 2016-2018 a été présentée. De plus, les délégués ont pris connaissance des comptes positifs.

Contact:

ASTAG Association suisse des transports routiers
André Kirchhofer
079 659 86 86



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: