Département fédéral de l'économie

15 mars 2001 : Journée mondiale des droits du consommateur

    Berne (ots) - Le 15 mars est traditionnellement la journée mondiale des droits du consommateur. C'est l'occasion pour le Département fédéral de l'économie de souligner toute l'importance donnée au consommateur et la volonté de mettre en œuvre une politique qui lui permette d'accroître sa confiance et la défense de ses intérêts.

    Le 15 mars 2001 marque le 39ème anniversaire de la reconnaissance des droits du consommateur. C'est en effet le 15 mars 1962 que J. F. Kennedy, alors président des Etats-Unis proclama les quatre droits fondamentaux du consommateur, soit le droit à la sécurité, le droit de choisir, le droit d'être informé et le droit d'être entendu. Au fil des ans, Consumer International (organisation internationale des unions de consommateurs) a ajouté quatre autres droits, soit le droit à un environnement sain, le droit à l'éducation sur la consommation, le droit de recours et le doit à la qualité des besoins de base.

    Cette journée est l'occasion de rappeler l'importance de la politique à l'égard du consommateur mise en œuvre par le Département fédéral de l'économie, auquel est rattaché le Bureau fédéral de la consommation en collaboration avec tous les services concernés des départements de l'intérieur (DFI), de justice et police (DFJP), de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) et des finances (DFF). Il s'agit d'une politique efficace, en prise directe avec la réalité quotidienne.

    Par son efficacité, elle veut assurer que la législation tienne compte du citoyen-consommateur et de la consommation en général. Pour exemple, les intérêts du consommateur ont été pris en compte, parmi d'autres, lors de l'élaboration des lois et ordonnances sur l'assurance-maladie, le crédit à la consommation, la sécurité alimentaire, l'indication des prix, la déclaration des services, etc.

    En prise directe avec la réalité quotidienne, la politique à l'égard du consommateur veille à l'instauration des dispositions spécifiques visant à protéger le consommateur contre les abus et les dangers et lui permettant de défendre ses intérêts (par ex. OGM, déclarations sur la provenance, méthodes de production, etc.) D'autre part, la politique à l'égard du consommateur s'efforce d'assurer dans les réglementations une protection efficace et une meilleure information du consommateur, notamment dans le domaine du commerce électronique.

    De par la loi, le Bureau fédéral de la consommation encourage les organisations de consommateurs dans leur tâche d'information. Depuis cette année, le montant des subventions versées au organisations de consommateurs a été augmenté de 100'000.- francs environ et les activités de ces organisations dans le domaine de la normalisation sont soutenues par un montant de CHF 12'000.-. Cet effort financier montre l'importance accordée par le Département fédéral de l'économie à l'information du consommateur, un des piliers des droits du consommateurs justement fêtés le 15 mars. C'est en effet grâce à cette information complète et objective qu'il peut faire des choix éclairés et jouer son rôle de partenaire économique en prenant aussi ses responsabilités.

ots Originaltext: DFE
Internet: www.newsaktuell.ch

Renseignements:
Monique Pichonnaz Oggier, chef du Bureau fédéral de la consommation
tél. +41 31 322 20 46
Internet: www.consommation.admin.ch



Plus de communiques: Département fédéral de l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: