Office vétérinaire fédéral

Fièvre aphteuse: Interdiction d'importer de la viande en provenance d'Argentine

    Berne (ots) - L'Office vétérinaire fédéral (OVF) a décidé d'interdire jusqu'à nouvel avis l'importation de viande en provenance d'Argentine. Ce pays semble être confronté depuis quelque temps à un très sérieux problème de fièvre aphteuse; cependant les autorités argentines n'ont pas répondu jusqu'à présent de manière satisfaisante aux questions posées par la Suisse à ce sujet. Vu cette situation confuse, la Suisse a décidé de se rallier à la position de la Commission de l'UE qui a ordonné un blocage des importations.

    Depuis quelque temps des rumeurs font état de plusieurs centaines de foyers de fièvre aphteuse en Argentine. Les services officiels n'ont pas confirmé ces foyers à une exception près, mais il semblerait que des vaccinations à grande échelle soient en cours. A ce jour, les autorités argentines n'ont pas répondu à l'OVF qui avait officiellement demandé des éclaircissements le 8 mars. Une télécopie reçue ce matin par l'OVF signale simplement "deux nouveaux cas de suspicion".

    Face à cette situation confuse, la Commission de l'UE a décidé de bloquer jusqu'à nouvel avis les importations de viande de boeuf et de mouton en provenance d'Argentine. La Suisse emboîte le pas à l'UE et suspend jusqu'à nouvel avis les quelque 30 autorisations d'importer de la viande de boeuf et de mouton en provenance d'Argentine qui ont été délivrées pour cette année. Les titulaires d'une autorisation seront informés par écrit de cette décision.

    La viande importée en Suisse était exclusivement de la viande désossée et maturée, une viande qui ne présente guère de risque du point de vue de la transmission de l'épizootie, puisque le processus de maturation détruit l'agent infectieux responsable de la maladie.

    En 2000, la Suisse a importé 1468 tonnes de viande de boeuf en provenance d'Argentine.

ots Originaltext: OVF
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office vétérinaire fédéral
Service de presse et d'information

Heinz K. Müller, porte-parole de l'OVF, tél. +41 31 323 85 68



Plus de communiques: Office vétérinaire fédéral

Ces informations peuvent également vous intéresser: