Dép. féd. défense, prot. popu, sport

L'objectif ambitieux de compression de personnel est atteint - Compression de personnel au DDPS

    Berne (ots) - Depuis 1990, compte tenu de la privatisation des entreprises d'armement, de l'intégration de l'Office fédéral du sport et de l'Office fédéral de la protection civile ainsi que de la Centrale nationale d'alarme, de l'état-major du Conseiller fédéral Division Presse et Radio (DIPRA), du coordonnateur du renseignement, de la réorganisation, dans l'administration fédérale, des services d'informatique et de télécommunications (NOVE-IT) ainsi que des constructions fédérales, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a réduit son personnel de 8'165 personnes au total.

    L'effectif actuel du DDPS, au 31 décembre 2000, est de 12'431 personnes. Grâce au plan social étendu et aux bons rapports de partenariat social, seules 85 personnes (soit 1,1 % de la compression totale de personnel) ont dû être licenciées.

    L'objectif, qui était de réduire de 8000 personnes l'effectif du DDPS d'ici la fin 2000, est donc atteint. C'est sur ce résultat positif que nous achevons, avec ce communiqué de presse, notre information périodique sur la compression de personnel au sein du DDPS.

    En 1990, le Conseil fédéral avait exigé du département (à l'époque le DMF), de réduire de 800 les postes de travail des services administratifs et des exploitations assurant la maintenance, et de 1000 les postes des entreprises de production d'armement. Suite aux projets de réforme Armée 95 et DMF 95, ainsi qu'aux mesures drastiques imposées en vue d'assainir les finances fédérales, la compression ultérieure de personnel a été fixée, d'ici la fin de l'année 2000, à 8000 postes au total (y compris les entreprises d'armement).

    Cet objectif ambitieux de compression de personnel est atteint.

    Au 31 décembre 2000, l'effectif du DDPS s'élevait à 12'431 personnes. Depuis 1990, le personnel du département - compte tenu de la privatisation des entreprises d'armement, de l'intégration de l'Office fédéral du sport et de l'Office fédéral de la protection civile ainsi que de la Centrale nationale d'alarme, de la Division Presse et Radio (DIPRA), du coordonnateur du renseignement, de NOVE-IT et des constructions fédérales - a donc été réduit de 8'165 personnes. Le fait que seules 85 personnes aient dû être licenciées (1,1 % de la compression de personnel) est imputable, d'une part, aux mises à la retraite "à la carte" (retraite volontaire anticipée à partir de 60 ans, conformément aux statuts de la Caisse fédérale de pensions) et à la campagne de solidarité (mise à la retraite anticipée conformément au plan social en vigueur, établi sur l'initiative de l'administration et en accord avec toutes les parties concernées, dans la mesure où le départ sert les intérêts de la compression de personnel).

    Le futur effectif du DDPS sera redéfini avec les projets Armée XXI, Protection de la population et DDPS XXI et se répercutera graduellement dans la planification financière 2002-2006.

ots Originaltext: DDPS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
DDPS, Information



Plus de communiques: Dép. féd. défense, prot. popu, sport

Ces informations peuvent également vous intéresser: